Dieu est à l’œuvre en cet âge

Abbaye de Citeaux

Hymne de Didier Rimaud pour le temps de l’avent

Dieu est à l’œuvre en cet âge, ces temps sont les derniers.
Dieu est à l’œuvre en cet âge, son jour va se lever !
Ne doutons pas du jour qui vient, la nuit touche à sa fin.
Et l’éclat du Seigneur va remplir l’Univers,
Mieux que l’eau ne couvre les mers !

Quelle est la tâche des hommes que Dieu vient rassembler,
Afin de bâtir le Royaume du Prince de la Paix ?
Que peut-on faire pour hâter ce jour tant espéré
Où l’éclat du Seigneur va remplir l’Univers,
Mieux que l’eau ne couvre les mers ?

Que notre marche s’éclaire au signe de Jésus !
Lui seul peut sauver notre terre où l’homme n’aime plus ;
Il faut défendre l’exploité, ouvrir au prisonnier,
Et l’éclat du Seigneur va remplir l’Univers,
Mieux que l’eau ne couvre les mers !

Ouverture d’une « Université » de la singularité à Paris

sur Rue 89.nouvelobs – un article de Benoît Le Corre du 8/7/2015

le Dr Zak Allal, 27 ans,entrepreneur-médecin-pianiste, américano-algérien, « Chief Strategy Officer » d’une start-up qui s’occupe de prolonger la durée de vie des organes prélevés et destinés aux dons, est également convaincu que nos leaders politiques comme économiques ne sont pas conscients des énormes enjeux introduits par les changements technologiques.

Lui a décidé d’en importer une, de vision, directement de la Silicon Valley, en Californie. Un concept de formation appelé l’université de la Singularité (en anglais, la « Singularity University »), qui tire son nom de la théorie de la singularité technologique.

Zak Allal nous donne sa propre définition de la singularité :

« C’est un point dans l’évolution de l’histoire de l’humanité où l’on connaîtra une accélération du changement tellement intense qu’on atteindra un point de non-retour. Cela coïncidera avec l’apparition d’une super-intelligence. »

 

En réalité, ce n’est pas vraiment une université. Il s’agit d’une entreprise, qui a vocation à générer des profits, et forme des « élèves » venus du monde entier à des domaines – comme les NBIC, l’intelligence artificielle, l’avenir de l’énergie –, avec « une dimension éthique, politique, philosophique et de droit », précise Zak Allal, « pour avoir un impact positif sur des milliards de personnes », dit le site officiel.

Elle ne délivre pas de diplôme en tant que tel.

Et les candidats affluent : le programme d’été de dix semaines l’année dernière – qui coûte tout de même 30 000 euros, même s’il est possible de bénéficier d’une bourse financée par Google – a reçu 3 000 dossiers, pour 80 places.

 

L’ouverture de cette école, qui devrait être une sorte d’« annexe », prévue en 2017 initialement, a été avancée : ce sera pour le « second semestre de cette année ». L’antenne française ne sera pas non plus une vraie université :

La Singularity University à la française voudrait s’inscrire dans une démarche proche de celle de l’école 42, créée par Xavier Niel et des anciens d’Epitech. A savoir : « disrupter » l’éducation, rompre avec l’enseignement traditionnel pour donner sa chance à tous, les super-diplômés comme les non-diplômés. D’ailleurs, elle aurait noué des partenariats avec ces écoles. Zak Allal n’a confirmé qu’un seul partenaire, l’Essec.

….

La Singularity University semble indissociable, au moins dans les articles de presse, du mouvement transhumaniste, qui prône, ou prêche, diront certains, l’amélioration de l’être humain par les nouvelles sciences et technologies. Et « cela peut effrayer », reconnaît Zak Allal.

Pour lire tout l’article

Forum À Ciel Ouvert : Imparfait mais debout !

Alors que les attentats de Paris avait eu lieu la veille, le Forum d’ A ciel ouvert : « Imparfait mais debout » commençait le 14 novembre à Aix les Bains . D’un côté, nous avons vécu cette ignominie, tout ce sang et toute cette violence d’un islamisme radical, de l’autre, A ciel ouvert nous a offert trois jours de spiritualité ouverte et vivante.

C’est le 31 ième forum organisé par Alain et Evelyne Chevillat et le premier avec la nouvelle association A Ciel ouvert.

Ce bel événement a été suivi par la radio Gandharva Gana qui s’affiche première radio védantique.

Elle présente sur son site l’ensemble des conférences et entretiens  suivants :

 

 

 

 

 

 

 

Frédéric Lopez : ma (R)évolution intérieure

Dans le cadre de sa nouvelle campagne, Colibris a proposé à plusieurs personnalités de raconter leur « (R)évolution intérieure » : Pierre Rabhi, Zaz, Matthieu Ricard, Françoise Vernet, Frédéric Lopez, Thomas d’Ansembourg, Marc de La Ménardière…

Frédéric Lopez est journaliste et producteur pour la télévision. Après avoir débuté sa carrière en annonçant des « mauvaises nouvelles » pour une chaîne d’info continue, il s’est mis à chercher le beau sur cette planète. Il a créé Rendez-vous en Terre Inconnue en allant à la rencontre d’êtres humains qui vivent dans une « sobriété heureuse », en harmonie avec leur environnement, en dehors de notre société de consommation.
Nous avons rencontré Frédéric Lopez en juin 2014 à l’occasion de la Fête pour la Terre et l’Humanisme qui se déroule chaque année au Centre agroécologique des Amanins (Drôme). Frédéric était invité à intervenir au côté de Pierre Rabhi et Michèle Rivasi. Ce fût une belle rencontre en toute simplicité au cours de laquelle Frédéric nous a partagé sa gratitude d’avoir été invité à témoigner sur son engagement et ses valeurs. Lorsque nous l’avons recontacté pour participer à la série de témoignages pour « une (R)évolution intérieure », il a naturellement accepté. C’est à notre tour de le remercier chaleureusement pour son partage authentique, car l’exercice est périlleux, délicat.

 

Philippe Desbrosse : l’intelligence verte

Des OMG autorisés en Europe, des consommateurs de plus en plus méfiants, les éleveurs et les agriculteurs français qui manifestent… Quel avenir pour l’Europe ? Un retour massif à une agriculture biologique est-il possible ?
Philippe Desbrosses, agriculteur français engagé, et pionnier de l’agriculture biologique en Europe est l’invité de notre Grand angle.

VILLANELLE POUR NOTRE TEMPS

Qu’est-ce qu’une villanelle ?

Du bonheur soyons les auteurs

… sur le site d’Alain-Yan Mohr

VILLANELLE FOR OUR TIME

From bitter searching of the heart,
Quickened with passion and with pain
We rise to play a greater part.

This is the faith from which we start:
Men shall know commonwealth again
From bitter searching of the heart.

We loved the easy and the smart,
But now, with keener hand and brain,
We rise to play a greater part.

The lesser loyalties depart,
And neither race nor creed remain
From bitter searching of the heart.

Not steering by the venal chart
That tricked the mass for private gain,
We rise to play a greater part.

Reshaping narrow law and art
Whose symbols are the millions slain,
From bitter searching of the heart
We rise to play a greater part.

Poème de Frank Scott (1943)

VILLANELLE POUR NOTRE TEMPS

Par l’âpre introspection du cœur
Pressé par douleur et passion
Du bonheur soyons les auteurs

Voici le cœur de nos valeurs :
Le bien commun pour ambition
Par l’âpre introspection du cœur

Nous voulions tout vite, sans labeur
Allons : pensons et agissons
Du bonheur soyons les auteurs

Libérons-nous des liens mineurs
Qu’il n’y ait ni race ni religion
Par l’âpre introspection du cœur

Quittons la voie des prédateurs
Dont le profit est l’obsession
Du bonheur soyons les auteurs

Réformons arts et lois menteurs
Aux symboles des morts par millions
Par l’âpre introspection du cœur
Du bonheur soyons les auteurs

(Traduction – Adaptation : Polyphrène)