L’Evolution

 Jean-Batiste Lamarck

Charles Darwin

Gregor Mendel

l’Evolution

l’explosion cambrienne

la théorie des équilibres ponctués et Stephen Jay Gould

huit questions pour en finir avec les clichés sur la théorie de l’évolution

La théorie de l’évolution doit faire sa révolution-Etienne Danchin , directeur du laboratoire Evolution et diversité biologique à Toulouse

 

——–

 

Sylvestre Huet-Libération – pour lire la suite de l’article

Faut-il repenser la théorie de l’évolution ?

Tout manuel universitaire de biologie expose aux étudiants la«théorie synthétique de l’évolution». Le terme date de 1942, inventé par Julian Huxley en 1942, et désigne la vaste synthèse opérée dans les années 1930 et 1940 entre Darwin —variations et sélection naturelles dans une reproduction surabondante —, la génétique des populations et la génétique mendélienne (vous vous souvenez, les petits pois lisses et les petits pois ridés étudiés au collège ou au lycée…). Le socle théorique de la biologie évolutionniste était si bien posé qu’il incorpore sans difficulté la découverte de l’ADN en 1953.

Depuis, les approches évolutionnistes tournent autour du gène. Puisqu’il est central dans la conception du vivant et de son évolution, alors les génomes contiennent «les secrets de la vie», il suffit de les lire, affirme la doxa dominante des labos. Ce qui est fait à coup de milliards d’euros. Ce programme a remporté d’immenses succès et échecs. Des centaines (milliers avec les virus) d’espèces dont le génome a été «lu». Mais le dogme central — un gène, une protéine, une fonction— s’est écroulé, comme les espoirs de guérison rapide grâce à la génétique.

——

Les voies de l’émergence -Chomin Cunchillos -oct 2014

(Une approche théorique moderne de l’évolution de la vie et de l’émergence de la complexité en biologie)
Rendre justice à l un des plus grands biologistes théoricien du XXe siècle Faustino Cordon (1909-1999) en diffusant le fruit de ses réflexions dans la communauté des biologistes, historiens des sciences et philosophes : c est l objectif de cet ouvrage.
Écrit par Chomin Cunchillos, biologiste espagnol qui fut l un des plus proches collaborateur de F. Cordon, l ouvrage expose les principaux travaux de ce savant. Il présente également leurs développements théoriques les plus récents, que C. Cunchillos a lui-même menés en collaboration avec des grands noms de la philosophie (Patrick Tort) et de la biologie évolutive (Guillaume Lecointre). À la clé : rien de moins qu un nouveau modèle de l origine de la vie, de l’origine et de l évolution des cellules, et de l origine des êtres vivants.

BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR

Chomin Cunchillos est docteur en biologie de l Université autonome de Madrid. Il travaille à la Fondation pour la recherche sur la biologie évolutionniste de Madrid. Il collabore également avec le philosophe et historien des sciences Patrick Tort dans le cadre de l Institut Charles Darwin international et du Muséum national d Histoire naturelle.
—-

Exquise planete

Exquise planète [Broché]

BORDAGE Pierre (Auteur), DEMOULE Jean-Paul (Auteur), LEHOUCQ Roland (Auteur), STEYER Jean-Sébastien (Auteur)

Date de publication: 6 mars 2014 | Série: Sciences
On connaît le jeu du « cadavre exquis », qui consiste à faire un dessin,
puis à plier la feuille en n’en laissant dépasser qu’un fragment, à partir
duquel le joueur suivant improvise son propre dessin… Les quatre
auteurs de ce livre, en reprenant le principe, l’ont adapté à la description
d’une planète plausible et des diverses formes de vie susceptibles d’y
apparaître et de s’y développer. Quelle espèce extraterrestre le hasard
et les lois de l’évolution vont-ils produire ?
Cette « exquise planète », inventée en restant autant que faire se peut
dans le champ du possible par un astrophysicien, un paléontologue et
un archéologue, ne ressemble guère à la Terre, si ce n’est par l’inépuisable inventivité de ses espèces, et pourtant elle aurait pu être la nôtre si le hasard en avait décidé ainsi. Et elle prend un relief bien particulier quand un écrivain de science-fiction, Pierre Bordage, prenant le relais final, vient enrichir les descriptions scientifiques et factuelles d’un souffle épique qui efface la frontière commodément tracée entre science et fiction.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *