Aventures des consciences


Un océan d’énergie : l’éveil de la kundalini-Jean-Michel Jutge

Satprem : Aurobindo ou l’aventure de la conscience – extraits

(vers la page d’Aurobindo)

Aurobindo : Savitri- texte intégral traduit par Joël Koechlin

Satprem : lettre d’un autre âge

 La Voie du Yoga originel : Madyama-Marga

EGOCENTRISME ET SPIRITUALITE : Réflexions sur la voie de la connaissance et la non-dualité, le Soi et la libération, et d’autres sujets concernant le mental et l’ego par Patrick Mel

… et site « advaita minima » dédié aux chercheurs de vérité

Christophe Allain, clairvoyant

Inelia Benz : élever le niveau de conscience de la planète

Le mystère du divin Babaji

Jan Kounen dans le Monde des chamanes

Arnaud Desjardins ou l’aventure de la sagesse – Gilles Farcet – 1987-2013

Daniel Meurois

Alexis Ambre : Incarnation et réincarnation

Durée: 3H 43′ 31 »

A l’âge de 42 ans, Alexis Ambre meurt d’un arrêt cardiaque. On lui établit un certificat de décès et son corps est transporté à la morgue. Juste avant de placer la dépouille dans un tiroir réfrigéré, le coeur d’Alexis redémarre. Trois heures et quart plus tard, et sans aucune séquelle. Il ne s’agit donc pas d’une NDE au sens strict du terme: Alexis Ambre a bel et bien franchi la frontière de la mort. Elle en est revenue transformée, et dotée de la faculté de communiquer avec les personnes décédées. Elle a accès aux enseignements que lui transmettent ses guides de lumière, enseignements qu’elle a retranscrit en partie dans son livre « Qui dit que la mort est une fin ? ». Dans le long enregistrement disponible en libre accès ici, elle aborde des sujets variés en rapport avec l’Au-Delà, la mort, l’incarnation, la réincarnation et répond à des questions sur le bien et le mal, le suicide, les âmes errantes ou le clonage, notamment.

Voici un extrait édifiant de l’émission. Jean-Claude Carton, l’animateur, livre une communication de son père, décédé 19 ans auparavant, mais qui maintient le contact:

… en préparant l’émission, cette nuit, mon père m’a parlé: « La peur de la mort est source de toutes les autres peurs. N’enseigne que l’amour ! La peur de la mort apporte aux personnes qui la ressentent, soit une paralysie dans la vie quotidienne, un ‘à quoi bon’,  ou ‘de toute façon’. C’est une forme de fatalisme. Il y a une seconde catégorie: ceux qui foncent, qui dévorent la vie à cent à l’heure, qui disent: « on n’a qu’une vie, alors il faut en profiter ! ». » Et Papa a rajouté: « Enfin, il y a une troisième catégorie, ceux qui n’ont pas peur de la mort, car ils savent de quoi il en retourne après le passage dans l’Au-Delà, vivant ici, dans l’en-deçà. Bien sûr, on peut trouver des personnes qui disent ne pas avoir peur de la mort, mais certaines portent un masque, et derrière celui-ci, elles souffrent. Mon fils, dis-leur: comment accepter la mort, quand on n’accepte pas la vie, quand on ne s’accepte pas soi-même ? Car le maître mot de la vie, c’est l’acceptation. La vie sur terre est une école, où nous vivons des expériences, où nous apprenons des leçons. Cette vie que nous avons choisie, avant de nous réincarner. Tu leur diras, je compte sur toi !« .

Alexis Ambre s’exprime avec douceur et exprime une grande compassion. Sa voix seule a un effet calmant et nous emmène vers ces mondes qui sont la destination de chacun. C’est un très bel enregistrement, trois heures trois quart de bonheur, et une magnifique leçon d’équanimité et de tolérance.

Qui dit que la mort est une fin ?

Présentation du livre et d’Alexis Ambre

 

—–

l’aventure de Monique Mathieu devenue canal 

——

 Francis Bourcher , passeur d’âmes

Durée: 1 H 23′ 41 »

Depuis son éveil survenu 22 ans auparavant, Francis Bourcher, conférencier et passeur d’âmes, a reçu la faculté de déclencher la communication par écriture automatique chez n’importe quelle personne, qu’elle soit médium ou pas. Lui pose les questions, s’adressant à des âmes qui ne sont pas encore parties vers la lumière, et la personne avec laquelle il travaille transcrit les réponses.

Ainsi, à travers les centaines de contacts qu’il a expérimenté, Francis Bourcher s’est forgé une compréhension des différentes sphères qui accueillent les âmes en fonction de l’ouverture spirituelle développée au cours de leurs incarnations.

Francis Bourcher insiste sur le fait que la communication avec des personnes décédées requiert d’avoir atteint un certain développement spirituel. En effet, une personne qui quitte l’incarnation ne change pas de niveau de conscience une fois de l’autre côté. Un parfait abruti ici bas se retrouve tout aussi ignorant après sa mort. Peut-être doté d’une grande intelligence, celui-ci peut s’en servir pour se faire passer pour un être de lumière et induire en erreur l’apprenti médium qui ne possède le discernement et la pureté nécessaire pour détecter l’imposture …

vers le blog de Francis Bourcher 

—–

Christelle Bessou : montée en vibration

Christelle nous évoque son expérience de mort imminente, qui lui a fait entièrement changer son style de vie.
Elle montre comment notre conscience peut s’ouvrir à nous même et à d’autres dimensions tout autour de nous.
Au quotidien, il est possible pour chacun de monter en vibrations et de s’éveiller à notre véritable nature, en se détachant du négatif et en cherchant en nous même la voie de notre renaissance.

Expérience de Mort Imminente Marie de SOLEMNE 2015

Un certain nombre de commentaires portent sur les rapports entre EMI et religions, ce qui appelle quelques remarques qui me semblent nécessaires pour essayer de clarifier (et d’apaiser !) ce point particulier : Hormis aux États Unis, où une EMI sans interprétation religieuse n’a quasiment aucune chance d’être prise au sérieux et encore moins d’être publiée, il s’avère que ces expériences sont fondamentalement laïques. C’est à dire qu’elles se situent en dehors de tout cadre religieux et ne prennent parti ni pour ni contre l’une ou l’autre des religions « révélées ».  Pour la majorité des expérienceurs qui rapportent avoir touché quelque chose qui les transcendent, ces dernières sont des créations de l’homme, plus ou moins adaptées à une époque et à une culture particulière. Cela n’enlève rien à leur utilité quand est mis en pratique leur enseignement commun, qui peut être résumé en « aimez vous les uns les autres, arrêtez de vous bouffer entre vous et de vous entretuer ». Un peu moins quand, comme l’étymologie pourrait le laisser espérer, au lieu de « relier » les hommes  elles sont détournées pour servir à justifier des guerres, des actes terroristes ou des comportements sectaires et humiliants. Les EMI parlent essentiellement de tolérance, d’amour, de connaissance et d’altruisme, et ce en dehors de tout enseignement plus ou moins codifié ou dogmatique. Pour les personnes qui ont vécu une telle expérience, ce ne sont pas des mots vides de sens. Ces valeurs sont inscrites au plus profond d’elles mêmes. Elles ne leur ont pas été enseignées, mais sont simplement l’expression de ce qu’elles ont compris de ce qui est important et de ce qui ne compte pas dans une vie. Si rien ne les empêche de continuer à fréquenter un lieu de culte, c’est dans leur vie et autour d’elles qu’elles essaient de les mettre en pratique, dans un monde qui ne les valorise pas particulièrement. A titre d’exemple représentatif, vous trouverez sur cette page http://iands-france.org.pagesperso-orange.fr/res_paroles.html#Bellec une réflexion qui nous a été confiée par une personne ayant vécu deux EMI consécutives durant des arrêts cardiaques. Peut-être pourra t-elle aider à comprendre la position d’un expérienceur qui a toute sa vie baigné dans la religion. Vous pourrez en profiter pour jeter un œil sur les autres réflexions présentes sur la même page…

Michel Potay et la Révélation d’Arès

Medjugorje

—–

Maria Valtorta

—-

Neale Donald Walsh

le site « Conversation avec Dieu »

« conversation avec Dieu  » T 1 en format pdf

« conversation avec Dieu » T 2 en format pdf

« conversation avec Dieu  » T 3 en format pdf

Elena Roerich – Agni Yoga

Des témoignages de NDE-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *