LES DEUX MALGACHES MESSAGES DES 19 ET 21 SEPTEMBRE 2019

LES DEUX MALGACHES

RANOROSETRA  et NOROLINO

MESSAGES DES 19 ET 21 SEPTEMBRE 2019

 

Cette histoire , ma petite fille m’a demandé de ne pas la publier .Il semble qu’elle ait un peu de mal à concevoir , que l’on puisse parler avec les plantes.  Et pourtant ! Je pense que je ne suis pas la seule en ce monde ,  à communiquer avec nos amis végétaux . Alors , comment pourrais-je désavouer cette grâce qui m’a été faite, cette  surprise , cette joie immense que j’éprouve, tandis que nous dialoguons !                                                                    Je comprends ses réticences. Elle craint qu’on ne me prenne pour une illuminée ! Mais où est la différence ,  quand on parle déjà avec les anges ? Et doit-on ignorer toutes les merveilles et tous les secrets que nous dévoile le Ciel ?   A ma décharge, il serait impossible, pour moi, d’inventer de pareils récits, et les incroyables rencontres qu’il m’a été données de faire, avec des personnages du passé, porteurs de témoignages aussi précis que poignants, sur leur existence dans d’autres siècles et d’autres lieux, ces rencontres ont été d’une richesse inouïe ,  en documents et en recherches passionnantes.       J’ai appris tant de choses ! Ces défunts d’autrefois , m’ont transportée avec eux , dans leur famille,  dans leur détresse , et j’ai pleuré ,  prié avec eux .    Et les anges ne nous ont jamais quittés , toujours présents, toujours là , attentifs , pleins de conseils tendres et avisés .                                                             Mais venons-en à nos amies les plantes ,car leur témoignage n’est pas des moindres ! Elles vivent avec nous , dans nos maisons , dans nos campagnes ; elles sont conscientes de la réalité des choses, sur cette terre , poètes,  prophètes, dont l’innocence  et le pureté, ne sont que le reflet du royaume des Cieux.

Voici donc les confidences de deux ficus malgaches, nouveaux-venus chez moi , depuis seulement quelques jours . Il faut bien dire que cet échange est assez surprenant , mais je vais me faire l’écho de mes chers Nomades :  « Nous , rien ne nous surprend , lulu, nous sommes des anges ! »                      Le 7 Septembre , j’achète une plante pour décorer mon appartement , un ficus,  et comme à l’accoutumée, j’enroule l’une de ses feuilles autour de mon stylo . Je lui demande son nom .  Il écrit sur une feuille de papier en énormes lettres : RANOROSETRA ,  et il ajoute  « Malgache »                          Très étonnée , je fais des recherches sur une liste de prénoms malgaches , et je trouve « RANORO » qui signifie heureux et «SETRA » qui signifie bien ou vif.  Les prénoms malgaches sont très longs .Ils racontent une histoire , ou évoquent les origines et les qualités de la personne qui les porte . Je reste tout de même intriguée par les origines de ce ficus, venu de Madagascar !

Le jeudi 19 Septembre , j’achète une deuxième plante, semblable à la première , et je reprends la même technique , la feuille enroulée autour du stylo . Et voici ce que le ficus m’a confié :                                                                            _  Je m’appelle Norolino , je suis malgache . Ne va pas à Marseille , il y a des gens dangereux , et je suis au courant de tout ce qui s’y passe.         

 L : Pourtant , tu ne viens pas de là-bas ?                                                                             – Si , car nous avons été entreposés dans cette ville , après avoir été mis en pots . 

L : As-tu été témoin de quelque chose ?                                                                             – Oui , j’ai vu souffrir et tuer des gens .     

L : Tu m’inquiètes , mon ami , mais je ne suis pas vraiment étonnée !                 Je suis née dans la cité phocéenne , que j’adore , et les propos du ficus me causent du chagrin .   

L : Comment se fait-il que vous soyez tous les deux d’origine malgache ?        -Nous avons été élevés dans la même pépinière , mais nos graines viennent de Madagascar .   

L : Je ne pensais pas que vous veniez de si loin !                                                            -Tu ne sais rien de tous les trafics qui se font, en ce monde . Plus rien n’appartient à rien , de même que les fruits , les légumes ou la viande .Tout est dans les mains de trafiquants ,dont le but est l’empoisonnement et l’éradication de l’Homme . 

L : Hélas, mon ami, je m’en doute ! Seras-tu heureux ici ?                                     —Oh oui , si tu me soignes bien . Je ne suis pas très compliqué , tu sais !    Là-dessus , le ficus se livre à une harangue très imagée,  semblable à celles des anges  :     »  Dénonce les valeurs corrompues de l’argent ! Tu dois faire comprendre aux humains , que leur survie est en train de se jouer aux dés , sur l’échiquier du destin . Que Dieu veuille leur pardonner ! Tu es le messager , tu dois te presser de publier le deuxième livre, car le temps presse  , et plus rien ne pourra l’arrêter , sauf la main du Tout-Puissant »   

  L : Merci , Norolino . A plus tard.  Merci d’être avec moi.                                           Et voilà que l’ange Mom , mon guide tant aimé , intervient : « Tu as pu remarquer combien ce dialogue avec le ficus est étonnant, et il t’a appris beaucoup de choses »                                                                                                                  L : C’est un prophète  ?                                                                                                            -En quelque sorte . Mais c’est avant tout  un témoin muet , de ce qui se passe , autour de vous .

L : Heureusement , pour moi , il n’ a pas été muet !  Ces plantes sont donc des plantes de Madagascar ?

–  Peu importe , lulu . Ce qui compte c’est l’amour qu’elles donnent , leur utilité et leur beauté .       

Le 21 Septembre c’est au tour de Ranorosetra de m’exhorter à plus d’efforts : « Va au livre des anges. Ne perds plus de temps , car le temps presse. Tu dois remplir la mission que Dieu t’a confiée , et faire ton devoir de messager »

L : Parle-moi de toi , Ranoro ?

-« Je suis une plante d’ornement , et ma vie est sans histoire . Mais lorsque nous entrons dans une maison , dans une famille , nous faisons partie de cette famille , comme un membre ordinaire du groupe , et nous sommes mêlés à tous les événements de la vie de ce groupe .Nous ne pouvons pas leur donner de conseils , puisque personne ne nous le demande , mais nous pouvons prier le Seigneur , pour eux . Merci de me donner l’opportunité de m’exprimer . Je serai avec toi , comme tous tes autres amis végétaux.  N’hésite pas à me parler , je suis de bon conseil »

Tout à coup , j’aperçois sur la page , d’énormes lettres calligraphiques , et la plante écrit le message que voici :                                                                                        «  Ne fais pas venir tes enfants sur tes malheurs ( Ne mêle pas tes enfants à tes problèmes ), car ils ont le droit de vivre ,sans connaître tes souffrances. »

Va au royaume du firmament.                                                                                               Va au vol des passereaux sur les vagues .                                                                           Va aux merveilles du royaume de Dieu .

L : Connais-tu le royaume de Dieu ?                                                                                  – Non , mais je le ressens par tous mes pores ,  car nous sommes des êtres innocents et purs, et la malice est inconnue , pour nous .                                          L : Et l’Homme vous fait tant de mal !                                                                                _ Oui , lulu . Nous sommes comme les enfants , sans défense . Nous n’avons que l’amour et le climat , pour nous protéger , mais tout cela , devient de plus en plus difficile . D’un côté , les orages , les intempéries et le vent, apportent les éléments nécessaires à notre survie,  et de l’autre, les feux et l’homme nous détruisent , ainsi que la terre empoisonnée .   Les humains n’ont pas compris , que sans nous , ils ne pourraient pas survivre .  Il est grand temps qu’ils en prennent conscience , car le temps presse , et la patience de Dieu a des limites. Il vous aime , car vous êtes ses créatures, mais il ne peut en tolérer davantage,  malgré tout son amour pour vous .

Le ficus, qui est le nom latin du figuier ,représente des centaines d’espèces à travers le monde , dont trente à Madagascar ,où il est planté dans le but de protéger les villages et les troupeaux. J’ai appris aussi que son écorce était utilisée, pour produire une étoffe de tissu végétal ,qui sert à la confection du  lamba , un vêtement traditionnel malgache . Un simple échange avec mes deux ficus, m’a donc permis d’apprendre des choses que j’ignorais complètement.                                                                                                                               Le figuier est un symbole mythique et mystique majeur, et il apparaît dans presque toutes les religions . En Inde , il est symbole d’éternité, et c’est sous les branches d’un ficus , que  Bouddha a atteint l’illumination .                           Dans l’Ancien Testament , il serait l’arbre du jardin d’Eden, celui dont la feuille ,cacha la nudité d’Adam et Eve . Et c’est à l’abri d’un ficus sauvage , au pied du  mont Palatin , que la Louve , fondatrice de Rome , découvrit Romulus et Rémus .