Philippe Guillemand : double causalité – ses livres et ceux qu’il recommande

Philippe Guillemand

Philippe Guillemand

Philippe Guillemand – Double causalité

route du temps

Edition revue et augmentée. Ce livre aux conceptions révolutionnaires bouleverse tout ce que nous savons sur le grand mystère du temps. La théorie du temps qui nous y est révélée explique le mécanisme des synchronicités, ces coïncidences mystérieuses que nous attribuons souvent au hasard, faute d’en comprendre les causes. Elle nous fait également découvrir la magie de la vie, le cycle de l’Amour et le pouvoir extraordinaire du don de soi et du détachement. Elle nous ouvre à une nouvelle vision du monde qui nous dévoile le processus subtil de co-création de l’univers, en parfaite harmonie avec les résultats les plus récents de la physique moderne. La Théorie de la Double Causalité s’intéresse avant tout à la délicate question de notre libre arbitre dans un monde où notre futur serait déjà réalisé, mais perpétuellement en train de se modifier, sous l’influence de nos intentions et de nos observations. La réponse édifiante qu’elle nous apporte permet de lever le voile sur les phénomènes mystérieux qui traversent les siècles et qui défient la raison.

physique de la conscience

Aurions-nous une vie après la mort ?
Les synchronicités peuvent-elles être provoquées ?
La science réussira-t-elle à expliquer les phénomènes étranges qui, bien qu’ils soient avérés, font encore aujourd’hui l’objet d’un déni ?

Le physicien Philippe Guillemant répond «oui» à ces questions, en nous proposant à travers un modèle cybernétique de la conscience -assurant un contrôle quantique de l’espace-temps – un vaste renversement de perspective qui transforme complètement notre vision du monde. Enfin libérés du mécanisme primitif, nous aurions un rôle essentiel à jouer pour modeler individuellement et collectivement notre réalité, à partir de la capacité que nous avons de brasser consciemment l’eau d’un véritable océan : celui du vide, c’est-à-dire celui des mondes invisibles.

Dans cet ouvrage audacieux, l’auteur enterre le temps de la mécanique pour mieux faire émerger le temps réel de la conscience. Il nous décrit les processus conscients, les efforts et les états d’esprit par lesquels nous pouvons reprogrammer notre destin, déjà actualisé dans l’éternel présent de la création. Il réhabilite en chemin notre bien le plus précieux : notre esprit et sa conscience immortelle, indépendante de nos corps physiques.

PHILIPPE GUILLEMANT est un ingénieur physicien français du CNRS, diplômé de l’École Centrale Paris et habilité à diriger des recherches. Spécialiste du chaos et de l’intelligence artificielle, ses travaux ont débouché sur de nombreuses innovations qui lui ont valu plusieurs distinctions. Il est l’auteur de La Route du Temps, un ouvrage sur une théorie de l’espace-temps qui restaure le libre arbitre, donne une explication rationnelle de la synchronicité et débouche sur un véritable «pont» entre la science et la spiritualité.

Jocelin Morisson est journaliste scientifique indépendant et auteur depuis plus de vingt ans. Il a collaboré à de nombreuses revues telles que Le Monde des religions ou Nouvelles clés, et a écrit plusieurs ouvrages sur les thèmes des états modifiés de conscience et de la parapsychologie scientifique.

Quelques physiciens réservés sur notre réalité

Etienne Klein sur Wikipédia

tactiques de chronos

Le temps est une  » chose  » introuvable dont l’existence ne fait aucun doute. Une  » chose  » dont tout le monde parle mais que personne n’a jamais vue. Nous voyons, entendons, touchons, goûtons dans le temps, mais non le temps lui-même. Contre toute attente, Chronos est un planqué, un caméléon qu’il faut débusquer sous nos habitudes de langage et de perception. Pour le déjouer, il va falloir l’effeuiller peu à peu, le déshabiller, le distinguer de ses effets les plus sensibles : la durée, la mémoire, le mouvement, le devenir, la vitesse, la répétition. Parce que les horloges ne mesurent pas forcément du temps. Parce que le temps est toujours là alors qu’on dit qu’il s’écoule. Et qu’il existe indépendamment de ce qui survient, se transforme, vieillit et meurt. Aujourd’hui, le regard le plus audacieux et le plus déconcertant sur le temps, c’est la physique qui le porte. De Galilée à Einstein, puis de l’antimatière aux supercordes, elle n’a cessé d’approfondir la question jusqu’à ouvrir des perspectives qui donnent le vertige : le temps a-t-il précédé l’Univers ? Comment s’est-il mis en route ? Pourrait-il inverser son cours ? l’interrompre puis le reprendre ? Existerait-il plusieurs temps en même temps ? Au bout du compte, le temps pourrait ne plus du tout se ressembler.

facteur temps

Chose déroutante, décidément, que le temps. Nous en parlons comme d’une notion familière, évidente, voire domestique, « gérable ». Nous parlons même d’un « temps réel » pour évoquer l’instantanéité, c’est-à-dire le temps sur lequel nous n’avons aucune prise. Les physiciens, eux, l’ont couplé à l’espace, en ont fait une variable mathématique, abstraite, qu’ils intègrent dans des théories audacieuses, spectaculaires, ruais si complexes qu’elles sont difficiles à traduire en langage courant Certains disent même avoir identifié le moteur (lu temps. Quant aux philosophes, ils ne cessent depuis plus de deux millénaires de soumettre le temps au questionnement : est-il une sorte d’entité primitive, originaire, qui ne dériverait que d’elle-même? Ou procéderait-il au contraire d’une ou plusieurs autres entités, plus fondamentales: la relation (le cause à effet, par exemple? Le temps s’écoule-t-il de lui-même ou a-t-il besoin des événements qui s’y déroulent pour passer? S’apparente-t-il au devenir, au changement, au mouvement? Et au fait, le temps a-t-il eu un commencement? Aucune discipline ne parvient à épuiser, à elle seule, la question du temps. C’est pourquoi nous avons croisé les regards des philosophes avec ceux des physiciens. Et que se passe-t-il? Sans aucun doute de belles et troublantes choses…

Thibault Damour sur Wikipédia

si Einstein m'était conté

On sait qu’Einstein a créé la physique du XXe siècle par ses travaux sur la relativité et les quanta. Mais que sait-on vraiment des idées qu’il a apportées ? Comment les a-t-il trouvées ? A travers des scènes concrètes de la vie d’Einstein, ce livre donne à voir la formation de ses théories. Il nous entraîne aussi dans une réflexion sur leur impact philosophique : comment penser le temps après la théorie de la relativité, qui enlève tout sens au « maintenant » et montre que des jumeaux peuvent ne pas avoir le même âge ? Comment penser la réalité alors que la théorie quantique prédit que des objets spatialement séparés restent liés dans un « enchevêtrement » qui semble défier notre intuition ? Accompagnant Einstein au long de sa vie et de son oeuvre dans un récit limpide et réjouissant, Thibault Damour met à la portée de tous les idées du grand physicien et nous rappelle ce qu’il faut retenir aujourd’hui des bouleversements conceptuels qu’il a introduits.

Marc Lachièze Rey sur Wikipédia

voyager dans le temps

L’idée de voyage temporel est l’une des plus séduisantes que nous propose la littérature, de science-fiction en particulier. Mais l’examen de ses évocations révèle bien vite contradictions, incohérences, paradoxes… Peut-on tenter, à la lumière des acquis de la science contemporaine, de définir ce que seraient des voyages dans le temps et d’évaluer leur possibilité effective ? Cet ouvrage nous initie à certains des travaux actuels les plus subtils de la physique contemporaine sur la temporalité, et nous amène à la lisière de ses hypothèses les plus novatrices, que proposent les théories des cordes, la gravité quantique, ou d’autres approches. Au-delà de la seule physique, ces débats concernent ses relations avec d’autres disciplines (biologie, théorie de l’information, philosophie…). Sans oublier les développements historiques, littéraires, cinématographiques… que le thème a suscités. C’est finalement la notion même de temps qui se trouve, à l’issue de ce livre exigeant et important, profondément remaniée.

Alain Connes sur Wikipédia

théatre quantique

Ce livre vous propose de pénétrer au coeur du théâtre quantique en vous offrant une voie d accès rapide à l univers magique de la mécanique quantique, découverte essentielle du XXe siècle qui défie notre intuition. Vous vous prendrez à rêver de ces photons capricieux, de leurs états intriqués, de ces expériences troublantes aux conclusions inattendues.

Voici une fantaisie initiatique qui aborde de manière innovante le problème du temps, les paradoxes de la mécanique quantique et les interrogations sur la simulation des fonctions cérébrales, à travers une intrigue policière originale et les aventures d une physicienne attachante, passionnée et prête à tout. Laissez-vous entraîner dans un monde enchanté où « l aléa quantique est le tic-tac de l horloge divine ».

Carlo Rovelli sur Wikipédia

et si le temps n'existait pas

Un chemin vers une nouvelle physique ?
Carlo Rovelli nous raconte son parcours personnel de chercheur et ses interrogations sur la nature de ’espace et du temps. Relativité générale, mécanique quantique, gravité quantique, naissance de l’Univers, destin des trous noirs sont les personnages principaux de ce témoignage direct d’une vie au coeur de la science.
Dans cette édition actualisée, des idées nouvelles apparaissent comme les étoiles de Planck ou encore le débat sur la réalité du Temps.

Différentes théories de super-univers

Bernard d’Espagnat sur Wikipédia

réel voilé

Parce qu’elle relativise certaines notions que l’on pouvait croire absolues (espace, objet, causalité), la physique quantique bouleverse nos conceptions traditionnelles. Ce livre expose en détail les raisons de ces changements et les nouveaux problèmes conceptuels qui en découlent. Il fournit une description d’ensemble, aussi utile aux épistémologues qu’aux physiciens, des diverses manières dont les experts en la matière s’attaquent aux problèmes en question.Après un rappel simple et clair des principes de la mécanique quantique, l’ouvrage traite successivement de la causalité locale, du critère E.P.R. de réalité, des théories quantiques de l’opération de mesure (problèmes relativistes compris), des théories de la décohérence (environnement), de celles des logiques cohérentes, des théories à visées ontologiques telle celle de Bohm, et de plusieurs problèmes connexes. Certaines questions touchant au lien entre contractualité et réalisme, à l’accord intersubjectif, aux limites de sens des verbes être  » et  » avoir « , etc., émergent naturellement des analyses ainsi conduites et sont étudiées en détail. Enfin, il est montré que le fait de distinguer entre la réalité empirique et un réel indépendant  » voilé « , dont on ne peut espérer connaître que certaines structures générales, met sur la voie d’une interprétation satisfaisante de la physique d’aujourd’hui.Accessible dans sa totalité aux lecteurs munis d’un bagage, même léger, en physique du vingtième siècle, ce livre propose aux autres une ouverture sur les grands problèmes relatifs à la connaissance de la matière.Professeur honoraire à l’université d’Orsay, où il a dirigé le Laboratoire de physique théorique et des particules élémentaires, Bernard d’Espagnat, qui a également enseigné la philosophie des sciences en Sorbonne, est unanimement considéré comme l’un des principaux spécialistes de l’analyse des conséquences philosophiques et épistémologiques des découvertes en physique quantique. Il est notamment l’auteur de A la recherche du réel et de Penser la science. »

Rupert Sheldrake sur Wikipédia

mémoire de l'univers

 » L’hypothèse de la causalité formative provoque un défi et une stimulation énormes  » déclarait Arthur Koestler après la publication de Une nouvelle science de la vie (Le Rocher) en 1981. Depuis, de nombreux scientifiques l’ont soumise à l’expérience – les uns pour en confirmer, les autres pour en infirmer la validité. Résultat : la portée de cette hypothèse n’a fait que s’élargir. Et aujourd’hui, Sheldrake peut y recourir non seulement pour étudier les questions relatives à l’origine de la vie, à la genèse des formes, à l’évolution des espèces mais aussi pour évoquer ses conséquences sur les plans de la psychologie, de la société et de la culture. La Mémoire de l’Univers développe et approfondit les notions élaborées dans Une nouvelle science de la vie.

Ce second ouvrage de Sheldrake franchit le pas entre la théorie et là pratique. S’il fait éclater les barrières entre les disciplines c’est que la vie est un Tout plus grand que la somme de ses parties, que la Nature a cessé d’être une machine pour devenir un être vivant dont nous faisons partie intégrante.

Rupert Sheldrake est sans conteste le biologiste le plus original de notre temps. Spécialiste de la biochimie et de la biologie cellulaire, il a particulièrement étudié le problème du développement des plantes. Il travaille aujourd’hui à l’Institut international d’Hyderabad en Inde.

Connu du public pour ses participations à de nombreux colloques, son premier livre Une nouvelle science de la vie a suscité un débat qui n’est pas prêt de s’éteindre dans la communauté scientifique.

David Bohm sur Wikipédia

plénitude l'univers

 » Selon les calculs de Bohm, chaque centimètre cube d’espace vide contient plus d’énergie que ce qu’on pourrait trouver dans toute la matière de l’univers connu. L’univers entier, tel que nous le connaissons, n’est qu’une simple petite trace d’excitation quantifiée en forme de vague, une ride dans cet immense océan d’énergie cosmique. C’est cet arrière-plan énergétique caché qui engendre les projections tridimensionnelles constituant le monde phénoménal que nous percevons dans notre vie de tous les jours…  » N’importe quel événement, objet ou entité, observable et descriptible, quel qu’il soit, est abstrait, d’un flux uni, indéfinissable et inconnu, le holomouvement…  » David Bohm offre une nouvelle vision globale du monde qui représente une révision radicale de l’image de l’univers découlant de la science traditionnelle. Bien qu’inspiré à l’origine par les paradoxes de la physique quantique relativiste, son modèle offre de profondes implications concernant un vaste éventail de disciplines scientifiques comprenant la biologie, la recherche sur le cerveau, la psychologie, la psychiatrie, la linguistique, la sociologie, la science politique, l’économie et l’écologie.  » Stanislav Grof
(extrait de la préface)

Psyché quantique

mars 2005 – p 7 à 42 de NeuroQuantologie

cf présentation résumée de la théorie de la psyché quantique

 par Belal E Baaquie et François Martin ( ce dernier attaché au Laboratoire de Physique Théorique et Hautes Energies, Université Paris 6)

cf présentation 2010 de la psyché quantique par François Martin au Congrès de la FEMMO à Dijon