La 5G – les mouvements de contestation, les pétitions , les opposants scientifiques dans le monde, en Europe et en France-(G4)

6 avril 2020 : Le déploiement des antennes 5G suscite beaucoup de craintes. Nous avons l’habitude de capituler progressivement sur des causes qui nous échappent; mais ce saut technologique particulier fait renaître au sein de la population une nécessité d’union qui se veut vitale et indispensable. Un appel à se regrouper de manière simple et efficace. Regrouper les quartiers, le voisinage. S’unir, et discuter de ces enjeux.

les pétitions

5G Manifesto

selon la quadrature du net – août 2016- Récemment, un groupe de 17 sociétés de télécommunications – avec le soutien des fabricants d’équipement qui s’appuient sur elles pour diffuser leurs produits – a publié un « Manifeste pour la 5G » dans lequel il menace de suspendre les investissements dans la 5G si les régulateurs n’enterrent pas les règles sur la neutralité du Net mais également les dispositions sur les conditions d’accès au réseau et de respect de la vie privée.

Campagne 5G – sur extinction rébellion

épisode 1 : la 5G qu’est ce que c’est ?

Episode 2 : Le paradoxe énergétique

Episode 3 : Internet of things

Episode 4 : La 5G, notre Big Bang

Episode 5 : La 5G, des inquiétudes multiples

Episode 6 : A-t-on vraiment besoin de la 5G

 

pour la neutralité du net

 

la quadrature du net 8 août 2016 

Paris, le 8 août 2016 — Aujourd’hui, une coalition de plus de trente associations et organisation de défense des droits du monde entier a envoyé une lettre ouverte aux législateurs en charge de la régulation des Télécoms pour les encourager à soutenir le développement et l’implémentation de règles strictes sur la neutralité du Net en même temps que le développement des réseaux de très haut-débit de nouvelle génération.

Cette lettre est une réponse à un texte publié récemment sous le nom de « 5G Manifesto » dans lequel les opérateurs télécoms menacent de freiner leurs investissements dans la 5G si les régulateurs ne renoncent pas aux règlementations européennes sur la neutralité du Net ainsi que d’autres règlementations sur l’accès au réseau et la protection de la vie privée. Cette attaque arrive au moment où l’autorité européenne de régulation des communications électroniques (ORECE) est en train de fixer les lignes directrices d’application du Règlement sur la neutralité du Net.

“Nous vous demandons d’apporter votre soutien au développement et à la mise en oeuvre de strictes règles de protection de la neutralité du Net conjointement avec le déploiement de réseaux de très haut-débit de prochaine génération dans le monde entier.”…

  • INTERNATIONAL APPEAL STOP 5G ON EARTH AND IN SPACE

présentation de la pétition sur demain-conseil.com

Les scientifiques inquiets

250 scientifiques, médecins originaires de 40 pays différents ont co-signé une pétition à destination des Nations unies et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ils alertent sur les dangers des appareils sans fil. En effet, ces scientifiques s’inquiètent des “risques de cancer” générés par les appareils sans fil comme les téléphones portables, les antennes, les moniteurs pour bébés et, grande nouveauté, les AirPods. Originaires de 40 pays différents, ces scientifiques ont co-signé une pétition à destination des Nations unies et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour alerter sur les dangers de ces gadgets et plus particulièrement, des écouteurs Apple très en vogue. Selon eux, le risque viendrait de la connexion en Bluetooth ou Wifi, qui émettrait des ondes électromagnétiques potentiellement nocives pour la santé des utilisateurs.

Les dommages vont bien au-delà de la race humaine

“De nombreuses publications scientifiques récentes ont montré que les champs électromagnétiques non ionisants affectent les organismes vivants à des niveaux bien inférieurs que la plupart des directives internationales et nationales. Les effets incluent un risque accru de cancer, un stress cellulaire, une augmentation des radicaux libres nocifs, des dommages génétiques. Mais aussi des changements structurels et fonctionnels du système reproducteur, des déficits de l’apprentissage et de la mémoire, des troubles neurologiques et des effets négatifs sur le bien-être général de l’humain”. Selon eux, “les dommages vont bien au-delà de la race humaine, puisqu’il existe de plus en plus de preuves scientifiques d’effets nocifs sur la vie tant végétale qu’animale”. Ces 250 scientifiques estiment que “les agences de sécurité n’ont pas su imposer des lignes directrices suffisantes pour protéger le grand public, en particulier les enfants”. De plus, ils accusent l’OMS de “manquer à son rôle” et de se “dérober à son devoir” en “ne faisant rien”. Les écouteurs sans fil sont-ils vraiment nocifs pour la santé ? La science semble pédaler moins vite que la technologie puisqu’aucune étude n’a été menée sur l’Homme pour attester de ces dangers. Mais faut-il pour autant négliger les résultats accablants de celles menées sur les animaux ? “Étant donné que le Bluetooth a tendance à être de faible intensité, il pourrait ouvrir la barrière hémato-encéphalique, conçue pour empêcher le passage de grosses molécules dans le cerveau”, explique cependant le Dr Moskowitz, professeur de santé à l’Université de Californie, à Berkeley.

Les scientifiques veulent protéger le grand public

Les 250 scientifiques ont formulé plusieurs demandes pour protéger le grand public : que “les enfants et les femmes enceintes soient davantage protégés, que les lignes directrices et les normes réglementaires soient renforcées et les fabricants encouragés à développer des technologies plus sûres”. De même, ajoutent les auteurs de la pétition, que “les services publics responsables de la production, du transport, de la distribution et de la surveillance de l’électricité maintiennent une qualité d’alimentation adéquate et un câblage électrique adéquat pour minimiser les courants nuisibles. Mais également que le public soit pleinement informé des risques potentiels pour la santé liés à l’énergie électromagnétique et qu’il sache comment en réduire les effets. Ou encore que les professionnels de santé soient informés des effets biologiques de l’énergie électromagnétique. Par exemple en recevant une formation sur le traitement des patients présentant une sensibilité électromagnétique”.

Un marché en explosion

Selon les chiffres, 24 millions de paires d’AirPods ont été vendues en 2018 dans le monde. Les écouteurs sans fil seraient même le plus gros succès technologique de cette même année. Ensemble, les écouteurs et casques audio sans fil Apple et Beats représentent 40% du marché. Les prédictions d’une croissance vertigineuse en 2019 sont nombreuses et ce, en dépit du fait que la paire d’AirDrop d’un Américain originaire de Tampa (Floride) ait explosé lorsqu’il était à la salle de gym.

 

  • Il y a  100 000 signatures provenant de 187 pays au 7 juin 2018 ( source Nexus septembre -octobre 2019)
  • There are 267,917 signatories from 213 nations and territories
    as of May 3rd, 2020
  • There are 269,264 signatories from 213 nations and territories
    as of May 5th, 2020

To the UN, WHO, EU, Council of Europe
and governments of all nations

Sommaire
Les entreprises de télécommunications à l’échelle mondiale sont bien résolues, avec l’appui
des gouvernements, à déployer dans les deux prochaines années, le réseau sans fil de cinquième
génération (5G). Cette décision produira ce qui est considéré comme un changement sociétal sans
précédent à l’échelle mondiale. Nous aurons ainsi des maisons « intelligentes », des entreprises
« intelligentes », des autoroutes « intelligentes », des villes « intelligentes » et des voitures
autonomes. Pratiquement tout ce que nous achetons et possédons, depuis les réfrigérateurs et les
machines à laver jusqu’aux cartons de lait, en passant par les brosses à cheveux et les couches
pour bébés, contiendra des antennes et des micropuces et sera connecté sans fil à l’Internet.
Toute personne sur terre aura accès instantanément à des communications sans fil à très haut
débit et à faible latence, et ce dans les coins les plus reculés de la planète, jusque dans les forêts
pluviales, au milieu de l’océan et dans l’antarctique.
Ce que la plupart des gens ignorent, c’est que cette nouvelle réalité entraînera aussi un
changement environnemental sans précédent à l’échelle planétaire. Il est impossible d’imaginer la
densité prévue des émetteurs de radiofréquences. Outre les millions de nouvelles stations de base
terrestres 5G qui seront installées et les 20 000 nouveaux satellites qui seront lancés dans
l’espace, 200 milliards d’objets émetteurs, selon nos estimations, feront partie de l’internet des
objets d’ici 2020, et un billion d’objets quelques années plus tard. Il y a eu un déploiement
commercial de la 5G à basse fréquence et à faible débit au Qatar, en Finlande et en Estonie
mi-2018. Quant au déploiement de la 5G à très hautes fréquences (ondes millimétriques), il
devrait commencer dès la fin 2018.
Malgré un déni généralisé, nous disposons déjà de preuves accablantes indiquant que le
rayonnement des radiofréquences (RF) est nuisible à la vie. Les données cliniques accumulées sur

des personnes malades ou ayant des troubles de santé, les preuves expérimentales de dommages
à l’ADN, aux cellules et aux organes d’une grande variété de végétaux et d’animaux et les données
épidémiologiques qui prouvent que les grandes maladies de la civilisation moderne – le cancer, les
maladies du cœur et le diabète – sont en grande partie provoquées par la pollution
électromagnétique, constituent un corpus de plus de 10 000 études publiées dans des revues
dotées de comités de lecture.
Si les plans de l’industrie des télécommunications pour la 5G se concrétisent, pas un être
humain, pas un mammifère, pas un oiseau, pas un insecte et pas un brin d’herbe sur terre, quel
que soit le lieu de la planète où il se trouve, ne pourra se soustraire à une exposition, 24 heures
sur 24 et 365 jours par an, à des niveaux de rayonnement de radiofréquence qui sont des dizaines
voire des centaines de fois supérieurs à ceux que l’on connaît aujourd’hui. Toutes les issues de
secours seront barrées. Ces plans pour la 5G risquent d’avoir des effets graves et irréversibles sur
les êtres humains et de causer des dommages permanents à tous les écosystèmes terrestres.
Des mesures immédiates doivent être prises pour protéger l’humanité et l’environnement,
conformément aux impératifs éthiques et aux conventions internationales.
(N. B. : Les références sont indiquées sous la forme de
liens hypertextes et de notes en fin de texte.)
Le déploiement de la 5G entraînera une augmentation massive de l’exposition
involontaire et incontournable au rayonnement du sans-fil.

Stations de base terrestres de la 5G
De façon à transmettre les énormes quantités de données nécessaires pour l’internet des
objets, la technologie 5G, une fois pleinement déployée, utilisera des ondes millimétriques, qui ne
traversent pas aisément la matière solide. Il faudra donc que les entreprises de
télécommunications installent des stations de base tous les 100 mètres1 dans toutes les zones
urbaines du monde entier. À la différence de la technologie sans fil des générations précédentes
où une seule antenne diffuse des ondes sur une superficie importante, les stations de base de la
5G et les équipements connexes seront dotés d’antennes à balayage électronique actif2,3 qui,
ensemble, émettront des faisceaux d’ondes électromagnétiques focalisés, orientables, analogues
aux faisceaux laser qui se chevauchent entre eux.
Chaque téléphone 5G renfermera des dizaines d’antennes minuscules, qui ensemble,
essaieront de capter un faisceau étroitement focalisé auprès du pylône le plus proche. La US
Federal Communications Commission (FCC) a adopté des règles4 autorisant que la puissance
effective de ces faisceaux atteigne 20 watts, soit dix fois de plus que les niveaux autorisés pour les
téléphones actuels.
Chaque station de base de la 5G renfermera des centaines voire des milliers d’antennes
pointant simultanément de multiples faisceaux d’ondes électromagnétiques, analogues aux
faisceaux laser, vers tous les téléphones mobiles et les autres appareils de son aire de service.
Cette technologie est dite à « entrées et à sorties multiples » ou MIMO. Selon les règles de la FCC,

La puissance rayonnée effective des faisceaux d’une station de base de la 5G pourrait atteindre
30 000 watts pour 100 MHz du spectre, ce qui équivaut à 300 000 watts par GHz de spectre, c’està-dire des niveaux de puissance des dizaines voire des centaines de fois supérieurs aux niveaux
autorisés pour les stations de base actuelles

Stations de base spatiales de la 5G
Au moins cinq entreprises5 proposent d’offrir la 5G depuis l’espace, à partir de 20 000
satellites regroupés en basse et moyenne orbite qui couvriront la terre de puissants faisceaux
d’ondes électromagnétiques focalisés et orientables (balayage électronique actif). Chaque satellite
émettra des ondes millimétriques ayant une puissance effective de rayonnement pouvant
atteindre 5 millions de watts6 depuis des milliers d’antennes disposées en réseaux à commandes
de phase (permettant un balayage électronique). Même si l’énergie qui frappe le sol à partir des
satellites est moins puissante que celle transmise par les antennes terrestres, elle touchera des
régions qui échappent au balayage d’autres émetteurs et s’ajoutera au rayonnement induit par les
milliards d’objets connectés grâce aux antennes relais de la 5G basées au sol. Mais qui plus est, les
satellites stationneront dans la magnétosphère de la Terre, qui exerce une influence importante
sur les propriétés électriques de l’atmosphère.
L’altération de l’environnement électromagnétique de la Terre pourrait bien représenter une
menace encore plus grande pour la vie que le rayonnement des antennes basées au sol (voir ci après).

On a déjà la preuve des effets nocifs du rayonnement de radiofréquence
Avant même que la 5G soit envisagée, des dizaines de pétitions et d’appels 7 émanant de
scientifiques de différents pays, dont l’Appel de Fribourg signé par plus de 3 000 médecins, avaient
demandé l’arrêt de l’expansion de la technologie sans fil et l’adoption d’un moratoire pour toute
nouvelle station de base8
.
En 2015, 215 scientifiques de 41 pays ont fait part de leurs préoccupations aux Nations
Unies et à l’Organisation mondiale de la santé (OMS)
9
, en faisant valoir que de « nombreuses
publications récentes ont montré que les [champs électromagnétiques] CEM affectent les
organismes vivants à des niveaux bien inférieurs à ceux que préconisent la plupart des lignes
directrices internationales et nationales ». Plus de 10 000 études scientifiques publiées dans des
revues dotées de comités de lecture montrent les dommages du rayonnement de radiofréquence
causés à la santé humaine10,11
. Ces effets prennent diverses formes, notamment :

palpitations cardiaques 

altération de l’expression génique

altération du métabolisme 

altération du développement des cellules souches

cancers

maladies cardiovasculaires

déficience cognitive

lésion de l’ADN

incidence sur le bien-être général

multiplication du nombre de radicaux libres

 

difficultés d’apprentissage et perte de mémoire

infertilité et altération de la qualité du sperme

fausses couches

dommages neurologiques 

obésité et diabète

stress oxydant

Les dommages vont bien au-delà de ceux causés à la race humaine, comme en témoignent
quantité de preuves de dommages causés à divers végétaux et à la faune32,33 , de même qu’aux
animaux de laboratoire, notamment :

les fourmis

les oiseaux

les forêts

les grenouilles

les mouches à fruits

les abeilles 

les insectes     (espagnol)

les mammifères 

les souris

les végétaux

les rats 

les arbres

Action judiciaire contre la 5G

 

L’association sans but lucratif, Action Judiciaire contre la 5G, a pour objectif principal d’agir concrètement — avec tous les moyens légaux mis à sa disposition —, pour exiger auprès de toutes les autorités concernées, l’arrêt urgent du déploiement du réseau sans fil de 5G (cinquième génération) y compris depuis les satellites spatiaux.

En effet, la 5G entraînera une augmentation considérable de l’exposition au rayonnement de radiofréquence, qui s’ajoutera au rayonnement induit par les réseaux de télécommunications 2G, 3G et 4G déjà en place. Or on a déjà la preuve des effets nocifs du rayonnement de radiofréquence pour les êtres humains et l’environnement. Le déploiement de la 5G revient à mener des expériences sur les êtres humains et l’environnement, ce qui est considéré comme un crime en vertu du droit international.

L’Action Judiciaire contre la 5G utilisera les textes de loi disponibles actuellement, dont le « Code de Nuremberg », le « Statut de Rome », la « Loi sur les crimes contre l’humanité et les crimes de guerre », les « droits de la personne », la « Déclaration universelle des droits de l’homme », la « Charte canadienne des droits et libertés » et la « Charte des droits et libertés de la personne ». L’Action Judiciaire contre la 5G pourra mettre en accusation les responsables du déploiement de la 5G sur le territoire du Québec, du Canada et ailleurs. Au besoin, l’association se présentera devant les tribunaux pour faire cesser urgemment le déploiement du réseau sans fil de 5G (cinquième génération) y compris depuis les satellites spatiaux.

Les études scientifiques

  1. Code de sécurité 6 — Limites d’exposition humaine aux champs de radiofréquences électromagnétiques dans la gamme de fréquences de 3 kHz à 300 GHz – (2015).
  2. Au 17 septembre 2019, 253 scientifiques et médecins avaient signé l’Appel 5G : Les scientifiques mettent en garde contre les effets potentiellement graves de la 5G sur la santé. 13 septembre 2017.
  3. Paul Héroux, PhD : Health Effects of Electromagnetism (Les effets de l’électromagnétisme sur la santé). Faculty of Medicine, McGill University, January 2019.
  4. Dr. Magda Havas, PhD : RE:Telecom Notice of Consultation CRTC 2019-57, Review of mobile wireless services – Intervention of EMF-OFF! (OBJET: Avis de consultation de télécom CRTC 2019-57, Examen des services sans fil mobiles – Intervention de EMF-OFF!). CRTC File No. 1011-NOC2019-0057. Filed via GCKey. May 15, 2019.
  5. Jean Huss, Luxembourg, Groupe socialiste (SOC) : « Le danger potentiel des champs électromagnétiques et leur effet sur l’environnement ». Doc. 12608. Commission de l’environnement, de l’agriculture et des questions territoriales. Conseil de l’Europe, 6 mai 2011.
  6. Blue Cross Blue Shield : The Health of Millennials. Les Millennials – la première génération à avoir grandi avec les téléphones portables – connaissent une détérioration sans précédent de leur santé lorsqu’ils atteignent la fin de la vingtaine. Publié le 24 avril 2019.
  7. Nicolas Gaudin, Ph.D. : Le CIRC classe les champs électromagnétiques de radiofréquence comme peut-être cancérigène pour l’homme. Le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), Organisation mondiale de la santé, 31 mai 2011.
  8. Martin L. Pall, PhD : 5G: Great risk for EU,U.S. and International Health! Compelling Evidence for Eight Distinct Types of Great Harm Caused by Electromagnetic Field (EMF) Exposuresand the Mechanism that Causes Them. Washington State University, May 17, 2018.
  9. Martin L. Pall, PhD : La 5G : risques majeurs sur la santé des populations en Union Européenne, aux USA, et à lʼinternational ! Des preuves convaincantes de huit différents effets très nocifs de lʼexposition aux champs électromagnétiques, et les mécanismes associés (traduction française).
  10. Joel M. Moskowitz, Ph.D. : Technologie sans fil 5G: réduire le battage médiatique.
  11. Joel M. Moskowitz, Ph.D. : Études sur le rayonnement sans fil et les champs électromagnétiques. Publié d’août 2016 à septembre 2018. École de santé publique, Université de Californie à Berkeley.
  12. Alfonso Balmori : Effets possibles des champs électromagnétiques des mâts téléphoniques sur une population de cigognes blanches (Ciconia ciconia). Juillet 2005.
  13. Appel des médecins internationaux 2012 : 10 ans après l’appel de Fribourg : La  téléphonie  mobile  menace  notre  santé.  Les  médecins  réclament  depuis longtemps des mesures de précaution !
  14. Ulrich Warnke : Les abeilles, les oiseaux et l’homme. Détruire la nature par ‘Electrosmog’. Effets des technologies de communication sans fil. Une série de brochures de l’initiative de compétences pour la protection de l’humanité, de l’environnement et de la démocratie.
  15. Zorach R Glaser : Bibliography of Reported Biological Phenomena (‘Effects’) and Clinical Manifestations Attributed to Microwave and Radio-Frequency Radiation (Bibliographie des phénomènes biologiques (effets) signalés et des manifestations cliniques attribuées aux rayonnements hyperfréquences et radiofréquences). Naval Medical Research INST Bethesda MD. Medical research interim rept. no. 2 (revised), 20 Avril 1972.
  16. Sol M. Michaelson, Roderick A.E. Thomson, Joe W. Howland : Biologic effects of microwave exposure (Effets biologiques de l’exposition aux micro-ondes). University of Rochester. Department of Radiation Biology and Biophysics, September 1967.
  17. R A F Cox et Linda M Luxon : Cerebral symptoms from mobile telephones (Symptômes cérébraux des téléphones mobiles). Occup Environ Med. 2000 Jun;57, p. 431.
  18. Klaus Buchner et Horst Eger : Changes of Clinically Important Neurotransmitters under the Influence of Modulated RF Fields—A Long-term Study under Real-life Conditions (Changements de neurotransmetteurs cliniquement importants sous l’influence de champs RF modulés – Une étude à long terme dans des conditions réelles). Electromagnetic Fields. Original study in German: Umwelt-Medizin-Gesellschaft 24(1): 44-57, 2011.
  19. Dr. Neil Cherry : Childhood cancer incidence in the vicinity of the Sutro Tower, San Francisco (Incidence du cancer chez les enfants à proximité de la Sutro Tower, à San Francisco). Lincoln University, Canterbury, New Zealand, 29 mai 2000.
  20. Sol M. Michaelson : Effects of Exposure to Microwaves: Problems and Perspectives (Effets de l’exposition aux micro-ondes. Problèmes et perspectives, par Sol M. Michaelson). Environ Health Perspect, Vol.8, pp.133-156, 1974.
  21. Hasan H. Balik, Dilek Turgut-Balik, Kemal Balikci et I. Cem Özcan : Some ocular symptoms and sensations experienced by long term users of mobile phones (Effets oculaires en relation avec l’utilisation d’un téléphone mobile cellulaire). Pathologie Biologie 53 (2005) 88–91, 9 April 2004.
  22. Michael Carlberg et Lennart Hardell : Evaluation of Mobile Phone and Cordless Phone Use and Glioma Risk Using the Bradford Hill Viewpoints from 1965 on Association or Causation (Évaluation de l’utilisation du téléphone mobile et du téléphone sans fil et du risque de gliome à l’aide des points de vue de Bradford Hill de 1965 sur l’association ou la causalité). Department of Oncology, Faculty of Medicine and Health, Örebro University, 16 mars 2017.
  23. Paolo Vecchia, Rüdiger Matthes, Gunde Ziegelberger, James Lin, Richard Saunders et Anthony Swerdlow : Exposure to high frequency electromagnetic fields, biological effects and health consequences (Exposition aux champs électromagnétiques à haute fréquence, effets biologiques et conséquences pour la santé). International Commission on Non-Ionizing Radiation Protection, 2009 (392 pages).
  24. S M Michaelson : Health implications of exposure to radiofrequency/microwave energies (Implications pour la santé de l’exposition aux énergies de radiofréquence / micro-ondes). British Journal of Industrial Medicine. 1982 May; 39(2): 105–119
  25. Emad F. Eskander, Selim F. Estefan, Ahmed A. Abd-Rabou : How does long term exposure to base stations and mobile phones affect human hormone profiles? (Comment une exposition à long terme aux stations de base et aux téléphones mobiles affecte-t-elle les profils hormonaux humains?). Clinical Biochemistry, Volume 45, Issues 1–2, January 2012, Pages 157-161.
  26. R. Wever : Human Circadian Rhythms under the Influence of Weak Electric Fields and the Different Aspects of These Studies (Les rythmes circadiens humains sous l’influence de champs électriques faibles et les différents aspects de ces études). Int. J. Biometeor. 1973, vol. 17, number 3, pp. 227-232.
  27. Ronni Wolf, Danny Wolf : Increased Incidence of Cancer Near a Cell-Phone Transmitter Station (Incidence accrue du cancer à proximité d’un poste émetteur de téléphones portables). International Journal of Cancer Prevention, Volume 1, Number 2, April 2004.
  28. Émilie Verdeun : Les radiofréquences et la santé. Sciences pharmaceutiques. 2015.
  29. Evan Brand, Carla Atherton et Erin Knight : Let’s “Talk” About EMF & 5G. 3 expert talk transcripts from healtmeans.
  30. SCFP : Adaptation à un nouvel environnement. Groupe d’examen du cadre législatif en matière de radiodiffusion et de télécommunications. Mémoire du Conseil provincial du secteur des communications du SCFP dans le cadre de l’appel aux observations, 11 janvier 2019.
  31. Sultan A Meo et Abdul Majeed A Al Drees : Mobile phone related-hazards and subjective hearing and vision symptoms in the Saudi population (Risques liés au téléphone mobile et symptômes subjectifs de l’ouïe et de la vision dans la population saoudienne). International Journal of Occupational Medicine and Environmental Health 18(1):53-7, March 2005.
  32. I. R. Petrov : Influence of microwave radiation on the organism of man and animals (Influence du rayonnement micro-ondes sur l’organisme de l’homme et des animaux). Academy of Medical Sciences of the USSR. Translation of “Vliyaniye SVCh-Izlucheniya na Organizm Cheloveka i Zhivotnykh. II “Meditsina” Press, Leningrad, 1970.
  33. Sin-Eng Chia, Hwee-Pin Chia et Jit-Seng Tan : Prevalence of headache among handheld cellular telephone users in Singapore: a community study (Prévalence des maux de tête chez les utilisateurs de téléphones cellulaires portables à Singapour: une étude communautaire). Environmental Health Perspectives, Volume 108, Numéro 11, November 2000, pp. 1059–1062.
  34. Lena Hillert, Niklas Berglind, Bengt B Arnetz et Tom Bellander : Prevalence of self-reported hypersensitivity to electric or magnetic fields in a population-based questionnaire survey (Prévalence de l’hypersensibilité autodéclarée aux champs électriques ou magnétiques dans une enquête par questionnaire en population). Scandinavian Journal of Work, Environment & Health. Vol. 28, No. 1 (February 2002), pp. 33-41.
  35. Neil Cherry : Schumann Resonances, a plausible biophysical mechanism for the human health effects of Solar/Geomagnetic Activity (Résonances de Schumann, un mécanisme biophysique plausible des effets de l’activité solaire / géomagnétique sur la santé humaine). Environmental Management and Design Division. Lincoln University, New Zealand, 9 août 2001.
  36. Theodor Abelin, Ekkehardt Altpeter et Martin Ro ̈o ̈sli : Sleep Disturbances in the Vicinity of the Short-Wave Broadcast Transmitter Schwarzenburg (Troubles du sommeil à proximité de l’émetteur de radiodiffusion à ondes courtes Schwarzenburg). Department of Social and Preventive Medicine, University of Berne. Somnologie 9: 203–209, 2005.
  37. Donald I. McRee : Soviet and Eastern European Research on Biological Effects of Microwave Radiation (Recherche soviétique et d’Europe orientale sur les effets biologiques des rayonnements micro-ondes). Proceedings of the IEEE. Volume: 68, Issue: 1, Jan. 1980.
  38. Horst Dipl Ing Eger et Manfred Jahn : Specific Health Symptoms and Cell Phone Radiation in Selbitz (Bavaria, Germany)—Evidence of a Dose-Response Relationship (Symptômes de santé spécifiques et radiations des téléphones portables à Selbitz (Bavière, Allemagne) – Preuve d’une relation dose-réponse). Original German umwelt-medizin-gesellschaft, 2/2010.
  39. H‐P Hutter, H Moshammer, P Wallner et M Kundi : Subjective symptoms, sleeping problems, and cognitive performance in subjects living near mobile phone base stations (Symptômes subjectifs, problèmes de sommeil et performances cognitives chez les sujets vivant à proximité de stations de base de téléphonie mobile). Occup Environ Med. 2006 May; 63(5): 307–313.
  40. G. Oftedal, J. Wilén, M. Sandström et K. H. Mild : Symptoms experienced in connection with mobile phone use (Symptômes liés à l’utilisation du téléphone portable). Occupational Medicine, Volume 50, Issue 4, May 2000, Pages 237–245.
  41. Enrique A. Navarro, Manuel Portoles, Jaume Segura Garcia et C. Gómez-Perretta : The microwave syndrome: A preliminary study in Spain (Le syndrome à micro-ondes: une étude préliminaire en Espagne). Electromagnetic Biology and Medicine 22(2-3):161-169. July 2003.
  42. Enrique A. Navarro, Manuel Portoles, Gerd Oberfeld et Ceferino Maestu : The microwave syndrome – further aspects of a Spanish study (Le syndrome à micro-ondes – autres aspects d’une étude espagnole). Public Health Department Salzburg, January 2002.
  43. Environmental Health Criteria 16 : Radiofrequency and Microwaves (Radiofréquences et hyperfréquences). Published under the joint sponsorship of the United Nations Environment Programme, World Health Organization and the International Radiation Protection Association. Geneva, 1981.
  44. Nikolai Nikolaevich Kositsky, Aljona Igorevna Nizhelska et Grigory Vasil’evich Ponezha : Influence of High-frequency Electromagnetic Radiation at Non-thermal Intensities on the Human Body (A review of work by Russian and Ukrainian researchers). [Influence des rayonnements électromagnétiques à haute fréquence sur le corps humain à des intensités non thermiques (étude des travaux de chercheurs russes et ukrainiens)]. No Place To Hide – Newsletter of the Cellular Phone Taskforce Inc., Volume 3, Number 1 – Supplement, February 2001.
  45. PowerWatch : 1,670 Peer-Reviewed Scientific Papers on Electromagnetic Fields and Biology or Health (1670 articles scientifiques évalués par des pairs sur les champs électromagnétiques et la biologie ou la santé publiés dans des revues scientifiques de 1979 à 2018). Electromagnetic Radiation Safety, October 22, 2018.

 

 

Bioinitiative :sur Wikipedia

Bioinitiative est un groupe de scientifiques internationaux, dont la première contribution publiée en 2007 est le “rapport Bioinitiative”, qui vise à démontrer la dangerosité des champs électromagnétiques (basses fréquences, radio-fréquences, Wi-Fi…). Les associations environnementales1 l’utilisent comme base scientifique, notamment, pour justifier l’appel au principe de précaution et demander le démontage d’antennes-relais. Cependant, ce rapport est critiqué par de nombreuses instances scientifiques.

signaux précoces et leçons tardives 1896-2002

Le rapport Bioinitiative 2007

Le rapport de 610 pages (organisé en 21 sections) a été publié en  en langue anglaise2. Il prétend apporter des preuves scientifiques concernant les effets sanitaires (Stress cellulairegénotoxicité, risques de tumeurs au cerveau ou de leucémies) des champs électromagnétiques ; il estime que les normes sont inadaptées et définit des valeurs-seuil qui protégeraient mieux la santé.

résumé traduit sur le site du CRIREM

critique sur le site pseudo-sciences.org

Le rapport Bioinitiative 2012

exposé sur le site Robin des Toits

une critique sur le site charlatans.info

Il a été une seconde fois publié en 2012. Le rapport passe en revue 1800 nouvelles études scientifiques. Les utilisateurs de téléphones portables, les futurs parents, les jeunes enfants et les femmes enceintes sont exposés à un risque particulier.5

L’analyse faite par diverses grandes institutions de ce rapport (réseau EMF-Net7, programme européen de recherche et de développement technologique, le Danish National Board of Health8, l’Office Fédéral Allemand de Radioprotection9, le Conseil de Santé des Pays-Pays10, l’agence de l’environnement US11) en réfute la qualité.

Jean-Paul Krivine, rédacteur de la revue Science et pseudo-sciences, dénonce l’apparence de sérieux scientifique et le conflit d’intérêt d’une des coéditeurs. En effet, Cindy Sage, propriétaire d’un cabinet éponyme propose des solutions pour “caractériser ou atténuer” les impacts des champs électromagnétiques13.

Le rapport d’expertise collective d’ de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (AFSSET) en analyse ainsi le contenu : « les différents chapitres du rapport sont de rédaction et de qualité inégales. Certains articles ne présentent pas les données scientifiques disponibles de manière équilibrée, n’analysent pas la qualité des articles cités ou reflètent les opinions ou convictions personnelles de leurs auteurs (…), il revêt des conflits d’intérêts dans plusieurs chapitres, ne correspond pas à une expertise collective et est écrit sur un registre militant. »14

Appel international : 

Chinois https://www.5gspaceappeal.org/s/-5G.pdf
Japonais https://www.5gspaceappeal.org/s/5G-jlme.pdf
Croate https://www.5gspaceappeal.org/s/Meunarodni-apel-Zaustavite-5G-na-Zemlji-i-u-svemiru.pdf
Tchèque https://www.5gspaceappeal.org/s/Mezinarodni-vyzva-Zastavme-5G-projekt-na-Zemi-i-ve-vesmiru.pdf
Danois https://www.5gspaceappeal.org/s/International-Appel-Stop-for-5G-pa-Jorden-og-i-rummet.pdf
Finlandais https://www.5gspaceappeal.org/s/Kansainvalinen_vetoomus_pysayttakaa_5G_niin_maassa_kuin_avaruudessakin.pdf
Français https://www.5gspaceappeal.org/s/Appel-international-demandant-larret-du-deploiement-de-la-5G-sur-Terre-et-dans-lespace.pdf
Allemand https://www.5gspaceappeal.org/s/Internationaler-Appell-Stopp-von-5G-auf-der-Erde-und-im-Weltraum.pdf
Grec https://www.5gspaceappeal.org/s/_____5G_____.pdf
Hongrois https://www.5gspaceappeal.org/s/Nemzetkozi-keres-Allitsak-le-az-5G-t-a-Foldon-es-az-rben.pdf
Italien https://www.5gspaceappeal.org/s/Appello-internazionale-stop-al-5G-sulla-terra-e-nello-spazio.pdf
Norvégien https://www.5gspaceappeal.org/s/Internasjonal-Appell-Stopp-5G-pa-jorda-og-i-verdensrommet.pdf
Polonais https://www.5gspaceappeal.org/s/Midzynarodowy_Apel_O_Powstrzymanie_5g_Na_Ziemi_I-W_Przestrzeni_Kosmicznej.pdf
Portugai https://www.5gspaceappeal.org/s/Apelo-Internacional-Pare-o-5G-na-Terra-e-no-Espaco.pdf
Roumain https://www.5gspaceappeal.org/s/Apel-internaional-Stop-5G-pe-Pmant-i-in-Spaiu.pdf
Russe https://www.5gspaceappeal.org/s/5G.pdf
Serbe https://www.5gspaceappeal.org/s/EAO-AE-AAE-5-A-E-E.pdf
Espagnol https://www.5gspaceappeal.org/s/Llamamiento-internacional-para-detener-la-implantacion.pdf
Turc https://www.5gspaceappeal.org/s/Uluslararas_tiraz_Dunyada_ve_Uzayda_5Gyi_Durdurun.pdf

 

 

Stop à la 5G (France)

“Non à la 5G en France”

pétition adressée au Président de la République- Eric Muller – sur Les lignes bougent 

Nous, Français, ne sommes PAS technophobes.

Au contraire, nous apprécions tous les bienfaits des télécommunications.

Mais la course au « sans-fil » ne doit pas se faire à tout prix.

Vous voulez absolument avoir un réseau 5G avant 2020. Mais qu’est-ce qui presse ?

 

Nous n’avons aucune étude sérieuse prouvant l’innocence de la 5G. Au contraire…

  • La 5G augmente le risque de tumeur au cerveau[1] – surtout chez les enfants et les adolescents[2]
  • La 5G accentue le risque de Syndrome d’électrosensibilité[3] qui toucherait déjà 8% de la population.

 

L’électrosensibilité transforme des vies en cauchemars tous les jours :

  • maux de tête,
  • acouphènes,
  • insomnie,
  • vertiges,
  • maux de dents et de gencives,
  • troubles du rythme cardiaque,
  • douleurs articulaires,
  • irritabilité,
  • dépression,
  • fatigue permanente,
  • difficulté à se concentrer[4].

 

L’électrosensibilité fonctionne par effet de seuil. Il suffirait de quelques ondes en plus pour que des millions de nouvelles personnes basculent dans l’électrosensibilité.

  • La 5G peut réduire la fertilité masculine[5]
  • La 5G augmente les risques de fausses couches[6]
  • La 5G perturbe le rythme des plantes, des insectes pollinisateurs, et des animaux[7].

 

Le déploiement à marche forcée du réseau 5G en France est une expérimentation à grande échelle. C’est criminel !

Les cantons de Genève et de Vaud ont demandé d’arrêter le déploiement des antennes 5G en attendant de confirmer leurs effets sur la santé[8][9].

À cela s’ajoute que les antennes 5G seront bien plus nombreuses que les antennes-relais actuelles que la population redoute déjà.

 

Pour que la 5G fonctionne, les télécoms vont dissimuler des antennes partout[10][11][12][13] :

  • Dans les arbres
  • Dans les lampadaires
  • Sur les arrêts de bus
  • Dans les panneaux de circulations
  • Même les ampoules de nos maisons deviendront des antennes-relais 5G.

 

Monsieur le Président, nous ne souhaitons pas que la France soit transformée en four micro-ondes à ciel ouvert.

Le principe de précaution doit primer.

Ainsi que le Code de Nuremberg qui interdit les expérimentations sur des humains non consentants.

La sécurité des Français doit l’emporter sur les intérêts des géants des télécoms et des autorités corrompues !

Nous tous, parents, grands-parents, citoyens, médecins, scientifiques, nous nous tournons vers vous, Monsieur le Président de la République, pour vous demander de stopper le déploiement du réseau 5G et de vous engager à réduire l’exposition de la population française aux champs électromagnétiques, conformément à la Résolution 1815 du Conseil de l’Europe signée le 27 mai 2011[14].

 

Veuillez agréer Monsieur le Président de la République, l’expression de nos salutations respectueuses.

sources :

 

[1] http://www.5gappeal.eu/signatories-to-scientists-5g-appeal/

[2] Mobile phone and cordless phone use and the risk for glioma – Analysis of pooled case-control studies in Sweden, 1997–2003 and 2007–2009, Lennart Hardell, Michael Carlberg, Department of Oncology, University Hospital, Örebro SE-701 85, Sweden, DOI: https://doi.org/10.1016/j.pathophys.2014.10.001

[3] The sensitivity of children to electromagnetic fields, Kheifets L, Repacholi M, Saunders R, van Deventer E., Pediatrics. 2005 Aug;116(2):e303-13, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16061584

[4] http://www.teslabel.be/electrosensibilite-ehs

[5] https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/25082-Hypersensibilite-ondes-electromagnetiques-maladie-meconnue-hypocondrie

[6] The influence of direct mobile phone radiation on sperm quality, Igor Gorpinchenko, Oleg Nikitin, Oleg Banyra, and Alexander Shulyak, Cent European J Urol. 2014; 67(1): 65–71., Cent European J Urol. 2014; 67(1): 65–71., Published online 2014 Apr 17. doi: 10.5173/ceju.2014.01.art14

[7] Exposure to Magnetic Field Non-Ionizing Radiation and the Risk of Miscarriage: A Prospective Cohort Study, De-Kun Li, Hong Chen, Jeannette R. Ferber, Roxana Odouli & Charles Quesenberry, Scientific Reports volume 7, Article number: 17541 (2017), https://doi.org/10.1038/s41598-017-16623-8

[8] https://www.5gspaceappeal.org/the-appeal

[9] https://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/Vaud-decide-un-moratoire-sur-les-antennes-5G-15501292

[10] https://www.letemps.ch/suisse/geneve-adopte-une-motion-un-moratoire-5g

[11] Phonandroid – 5G : voici à quoi ressembleront les antennes installées partout en ville

[12] https://www.ecnmag.com/article/2018/05/whats-all-5g-stuff-anyhow

[13] https://www.electronicproducts.com/Optoelectronics/LEDs/5G_in_a_light_bulb_Scientists_explore_LED_based_10_Gbps_Li_Fi_network.aspx

[14] https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-08-28/how-5g-will-juice-up-your-phone-and-your-fridge-quicktake-q-a

[15] http://assembly.coe.int/nw/xml/XRef/Xref-XML2HTML-FR.asp?fileid=17994&lang=FR

Pétition d’origine : https://petition.neo-nutrition.net/non-a-la-5g-en-france/

je signe la pétition

collectif stop Linky-G Montpellier sur mes opinions.com

“Nous exigeons l’arrêt immédiat de toute expérimentation “

destinataires : députés, tous les élus et responsables politiques

 

Nous exigeons son arrêt immédiat pour les raisons suivantes :

 

1/ Le déploiement de la 5G n’a fait l’objet d’aucun débat démocratique.

 

2/ 180 scientifiques de 37 pays différents ont signé un appel pour un moratoire sur le déploiement des technologies 5G.

 

3/ Elle va augmenter le brouillard électromagnétique existant déjà beaucoup trop élevé avec, entre autres, la 2, 3 et 4G, le Wi-fi, le Bluetooth, les compteurs communicants d’électricité (Linky), d’eau et de gaz (Gazpar) et leurs infrastructures annexes.

 

4/ Le réseau 5G servira de support pour l’internet des objets (IdO) pouvant être une large variété d’objets de la vie courante, de la télévision au frigo en passant par la brosse à dent. Cela fera croître de façon exponentielle et incontrôlable le débit des données transmises sans-fil.

 

5/ Les ondes utilisées dites millimétriques sont facilement bloquées par des obstacles comme les feuilles des arbres. Il faudra donc couper des arbres pour ne pas gêner la transmission des données.

 

6/ La 5G n’est efficace que sur des courtes distances. Elle nécessitera le déploiement d’un réseau très dense de petites antennes.

 

7/ La nocivité des ondes électromagnétiques de bases et hautes fréquences est déjà démontrée par des milliers de publications scientifiques indépendantes comme le rapport Bionitiative 2012.

 

8/ La 5G utilise des bandes de fréquences autrefois seulement exploitées dans le domaine militaire dans la gamme des extrêmement hautes fréquences (EHF).

 

9/ La 5G est conçue pour le développement d’applications absolument inutiles et superficielles, notamment l’Internet des objet, véritable outil de contrôle de nos vies.

 

10/ Investir dans le développement du réseau de fibre optique permettrait une vitesse de communication 10 000 fois plus grande que celle du sans-fil à l’abri des cyberattaques et sans danger pour la santé et l’environnement.

– Signer la pétition “Arrêt de la 5G”.

 

Boycotter les objets connectés et refuser toute technologie superflue (préférer une connexion filaire au Wi-Fi, limiter autant que possible l’utilisation du téléphone mobile qui doit rester uniquement un outil de communication).

 

– Diffuser l’information sur le scandale de la 5G.

 

– Interpeller les professionnels de santé, votre opérateur de téléphonie mobile.

je signe 

Electrosmog Appeal Belgium

 

Face au déploiement massif et inconsidéré des technologies sans fil, nous, professionnels de la santé, demandons au gouvernement de faire appliquer le principe de précaution afin de protéger la population et plus particulièrement les groupes les plus vulnérables dont font partie, notamment, les femmes enceintes et les enfants.

A l’aube du déploiement de la 5G, des professionnels de la santé belges sonnent l’alerte

Pourtant, l’innocuité de cette exposition omniprésente et prolongée n’a jamais été démontrée

Le Principe de Précaution n’a nullement été respecté lors du déploiement massif de ces technologies sans fil

En référence à la Résolution 1815 de mai 2011 de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe et dans la lignée de dizaines d’appels de médecins et de scientifiques de par le monde, nous demandons que les mandataires publics fédéraux, régionaux et locaux prennent leurs responsabilités et les mesures nécessaires afin d’obtenir :

  • ’application du principe de précaution en vue de protéger la population, surtout les plus jeunes,

  • l’interdiction du WiFi dans les crèches, les écoles maternelles et les lieux accueillant de jeunes enfants,

  • l’arrêt du déploiement du WiFi et des objets connectés dans les écoles et le retour aux alternatives non connectées ou câblées,

  • des études d’impact sanitaire avant de déployer de nouvelles technologies de la télécommunication sans fil, en ce compris la 5G,

  • un moratoire sur le déploiement, la distribution et la vente d’objets connectés tels des téléphones, tablettes, jeux, montres, baby-phones et autres appareils émetteurs de RF/MO destinés aux enfants,

  • la sensibilisation des citoyens, en particulier des parents, des adolescents et des femmes enceintes à un usage raisonné et responsable des objets connectés sans fil,

  • la sensibilisation des professionnels de la santé aux risques biologiques et sanitaires de l’exposition aux rayonnements électromagnétiques,

  • des moyens permettant d’investir dans la recherche concernant l’étiologie, la physiopathologie, le diagnostic et la prise en charge de l’électro-hyper-sensibilité (EHS),

  • la reconnaissance de l’existence et de l’ampleur de l’EHS comme syndrome qui touche de plus en plus d’adultes et d’enfants,

  • la création d’un « centre de vigilance » afin de suivre l’évolution des cas d’EHS émergents,

  • l’établissement de normes d’exposition réellement protectrices basées sur les effets biologiques et non thermiques des CEM.

 

Avec le support de :

Pr Emerita M. Havas, Recherche Scientifique sur l’EHS, Canada

Pr P. Heroux, Professeur de toxicologie et d’effets sanitaires des ondes électromagnétiques, Canada

Pr L. Hardell, Professeur en oncologie, épidémiologiste spécialisé dans la recherche des facteurs environnementaux notamment les radiofréquences en lien avec l’apparition des cancers, Université d’Orebro, Suède.

Dr A. J. Sasco, Médecin et scientifique épidémiologiste pour la prévention du cancer, Université de Bordeaux

Pr D. Belpomme, Professeur en Oncologie Médicale, Recherche Clinique sur l’EHS, Paris

Pr M. Henry, Recherche Scientifique,  Université de Strasbourg

Pr D. Carpenter, Director, Institute for Health and the Environment, University at Albany

Dr E. Mallery-Blythe, Medical Doctor / Researcher – Founder of Physicians’ Health Initiative for Radiation and Enviornment (PHIREmedical.org), UK

suivent les noms de 504 médecins belges signataires au 14/5/2020, de 530 professionnels du monde paramédical belge, ainsi que des signatures de l’international.

 

 

 

DES ARTICLES DE MÉDIAS INDÉPENDANTS

« La 5G arrive en France sans aucune concertation de la population alors qu’elle pourrait bien se révéler fatale : boom de la consommation énergétique, surexploitation des ressources, risques sanitaires. »
article La Relève et La Peste
➡️ 
https://lareleveetlapeste.fr/la-5g-une-technologie-aux-consequences-mortelles/

« En matière d’émissions carbones, si Internet était un pays, il serait le troisième plus gros pollueur du monde. L’offre digitale continue pourtant à évoluer vers toujours plus de fonctionnalités, plus d’objets connectés et des vitesses de connexion plus élevées. La 5G, attendue par beaucoup avec impatience, devrait générer un nouveau saut de connectivité grâce à une couverture réseau plus efficace et plus rapide sur la totalité de la planète. De quoi ouvrir des débouchés importants pour l’industrie high-tech, mais aussi pour les gouvernements qui vendent leurs fréquences à des prix ahurissants. Mais au-delà de l’impact environnemental avéré, qu’en est-il du risque sanitaire ? »
Article Mr Mondialisation
➡️ https://mrmondialisation.org/5g-risques-sanitaires-environnementaux-et-conflits-dinterets/

« La technologie 5G, dont les premières offres seront lancées fin 2020, doit utiliser de nouvelles bandes de fréquences qui n’ont pas encore été évaluées, alerte l’Agence nationale de sécurité sanitaire dans un rapport publié le 27 janvier. Cette alerte, nous la lancions il y a un an dans cette enquête. Pour déployer le réseau, les antennes-relais devront en effet être bien plus nombreuses, avec toutes les interrogations que suscitent les effets sanitaires d’une densification des ondes. »
article Basta!
➡️ https://www.bastamag.net/Big-data-multiplication-des-antennes-et-des-ondes-bienvenue-dans-le-monde

« Un Appel international demandant l’arrêt du déploiement de la 5G sur Terre et dans l’espace, signé par presque 200 000 personnes et organisations (dont un bon nombre de médecins, de scientifiques et d’ONG), met en lumière les «  dangers immenses et irréversibles de cette technologie (1)  ». L’exposition des organismes vivants aux champs électromagnétiques est de plus en plus reconnue comme étant toxique pour toutes les formes de vie, animale, végétale, microbiologique et humaine. On estime déjà que 100 millions de personnes dans le monde souffrent d’électrosensibilité. Avec la 5G, ce sera tout le monde. Des milliers d’études scientifiques sérieuses ont montré que cette exposition était à l’origine de troubles neurologiques et cognitifs, de cancers, de diabète, de maladies cardiovasculaires, de lésions de l’ADN, etc. Elle menace non seulement toutes les formes de la vie sur Terre, mais va aussi altérer l’environnement électromagnétique de la planète. Les apprentis sorciers n’ont aucune idée de ce qui en résultera. »
article Politis
➡️ https://www.politis.fr/articles/2020/01/les-dangers-inouis-de-la-5g-41314/

—l’urgence c’est la santé, la solidarité, pas la 5G -7 avril 020 sur le numéro zéro l’autre net

article Les Echos.fr -Stefano Lupieri -7/10 et 14/10 -Les Echos Week-end

—Libération -30 janvier 2020 – tribune des co-créatrices du mouton numérique – Irénée  Régnauld et Yael Benayoun

APPEL INTERNATIONAL demandant l’arrêt du déploiement de la 5G sur terre et dans l’espace pour empêcher le transhumanisme planétaire car 5G= transhumanisme!

Reconnaissance faciale, 5G : les choix technologiques ne doivent plus échapper aux citoyens

appel international sur Alterinfo

l’utilisation militaire de la 5G -Olivier Demeulenaere

-l’Otan s’interroge sur les risques de la

le point de l’évolution de la 5G sur ciel voilé (4 septembre 2019)

le point et documents utiles sur ondes citoyennes

sur rssmix.com

les quatre casse-tête du réseau 5G –mis à jour 21/1/2019

1. Le casse-tête des usages  L’Europe teste les tout premiers équipements de ce réseau de 5 e génération, attendu d’ici à 2020, et l’enjeu est bien plus important qu’une simple augmentation du débit des vidéos, jeux ou autres applications sur les téléphones portables. La 5G doit permettre l’irruption d’une multitude d’objets connectés dans notre quotidien, le développement de la voiture autonome, de la télémédecine… Sauf que, techniquement, le haut débit (de l’ordre de 100 mégabits par seconde), la haute densité (jusqu’à 1 million d’objets connectés par kilomètre carré) et la réactivité (1 ms de temps de latence) ne sont pas simultanément compatibles.

Il va donc falloir choisir quelles performances privilégier, à quel endroit, à quel moment… et pour qui !

2. Le casse-tête des antennes

Les nouvelles antennes 5G pourront être ajoutées sur les mâts 4G et 3G. Mais pour réduire la consommation électrique tout en s’adaptant aux fluctuations de la demande, les opérateurs télécoms misent sur des antennes moins puissantes et plus nombreuses, notamment en ville. Il faudra donc leur trouver de nouveaux emplacements et surmonter les réticences des élus et riverains soucieux de leur environnement.

 

3. Le casse-tête des fréquences

À notre époque de surexploitation des ressources spectrales, trouver des bandes libres pour la 5G relève de la gageure.

Parmi les pistes étudiées : les fréquences de plus de 30 GHz, qui offrent de larges bandes disponibles, mais de courte portée (moins de 1 km). D’où leur faible utilisation, jusque-là, dans les télécoms.

4. Le casse-tête de la sécurité

La réactivité de la 5G offre un énorme potentiel pour les voitures autonomes (en ce qui concerne la communication avec les infrastructures et les autres véhicules), l’industrie (pour la maintenance à distance, notamment), la télémédecine… Mais ces divers services nécessitent la mise en place de dispositifs de sécurisation contre le piratage de ces données critiques. Ce qui est loin d’être déjà résolu.

sur numerama.com-Julien Lausson 3 avril 2020

C’est officiel : Orange, Free Mobile, SFR et Bouygues Telecom pourront ouvrir un réseau 5G en France. L’Autorité de régulation des communications électroniques (ARCEP) fait savoir dans un communiqué paru le 2 avril que les quatre opérateurs sont allés au bout de la procédure d’attribution des fréquences et satisfont les multiples exigences fixées par le régulateur, comme la couverture du territoire et l’intérieur des bâtiments.

Concrètement, chacun des opérateurs récupère un bloc de 50 MHz, qu’il faudra placer sur la plage de fréquences allouée à la 5G.

Plus tard, d’autres plages de fréquences pourront être mobilisées pour la 5G, comme les bandes 1,5 et 26 GHz.

Geeko.lesoir.be : Jaalil Chaouite 5 avril 2020 Faut-il s’inquiéter de l’arrivée de la 5G ?

 

A l’heure actuelle, les ondes radio émises par les réseaux sans-fil, qu’ils soient fixes (Wi-Fi) ou mobiles (de la 2G à la 5G), sont classés en groupe 2B, c’est à dire « peut-être cancérogène pour l’Homme », par le Centre international de recherche sur le cancer, une branche de l’Organisation mondiale de la santé.

Il existe trois autres groupes : le groupe 3 « inclassable quant à la cancérogénicité », le groupe 2A « probablement cancérogène pour l’Homme » et le groupe 1, « cancérogène pour l’Homme ». En substance, le groupe 2B dans lequel sont classées les ondes de nos téléphones semble donc le moins dangereux, puisque c’est celui qui présente le moins de probabilité de se montrer nocif pour les humains. Mais malgré tout, il n’existe que peu d’études sur les effets d’une exposition à long terme.

On notera tout de même que plus d’une centaine d’entités sont comprises dans ce groupe 2b, principalement des substances, mais aussi des aliments comme les cornichons, des épices comme le clou de girofle, le curcuma et les nombreuses sauces accompagnant les frites.

french people-9 avril 2020 Beijing le nombre d’abonnés à la 5G atteindra bientôt 2 millions

Bemobile.be 2 avril 2020 : L’inquiètude sur les effets nocifs de la 5G 

 

Cyberacteurs : Moratoire sur la mise en place de la 5G au niveau planétaire

Des médecins, scientifiques, membres d’organisations environnementales et citoyens de nombreux pays, demandent urgemment l’arrêt du déploiement du réseau sans fil de 5G (cinquième génération) y compris depuis les satellites spatiaux.

pour l’environnement : le gouvernement publie en plein confinement le 25 mars 2020 une ordonnance facilitant l’installation d’antennes relais.

WECF – construire avec les femmes un monde sain durable et équitable – 30 mars 2020

COMMUNIQUE – Le 30 mars 2020. Par l’ordonnance n° 2020-320 du 25 mars (dite « 6ème ordonnance »), publiée au JORF n°0074 du 26 mars – cf là sur Légifrance – dans le cadre de la loi sur l’état d’urgence sanitaire du 23 mars 2020, le gouvernement remet en cause l’encadrement de l’installation d’antennes-relais de téléphonie mobile prévu par la loi 2015-136 du 9 février 2015 relative à la sobriété, à la transparence, à l’information et à la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques, dite loi Abeille », et déjà affaibli par la loi Elan du 24 novembre 2018 portant sur les conditions d’information du maire pour la construction de stations radioélectriques. La loi Elan fixait alors aux opérateurs un délai d’un mois au lieu de deux précédemment entre le dépôt de leur dossier d’information auprès du maire (DIM) et le dépôt de leur demande d’autorisation d’urbanisme pour l’installation d’une station radioélectrique.

  • La suspension de l’obligation aux opérateurs de transmettre le dossier d’information au maire ou au président d’intercommunalité,
  • La possibilité pour les opérateurs d’implanter de nouvelles implantations d’installations radioélectriques (ou antennes-relais) sans accord préalable de l’Agence nationale des fréquences,
  • Une dispense d’obtenir de la part des services d’urbanisme municipaux une autorisation d’urbanisme pour les constructions nécessaires (permis de construire ou déclaration de travaux).

Cette libéralisation totale du secteur des installations d’antennes-relais, en plein démarrage du déploiement de la 4G+ ou de la 5G, et en pleine crise sanitaire, donne carte blanche aux opérateurs de téléphonie mobile. Toutes mesures d’information à l’égard des communes et par là-même de précautions à l’usage des populations riveraines semblent avoir été complétement oubliées, suscitant notre profonde inquiétude.

L’article 4 de la 6ème ordonnance affirme le « caractère temporaire » de ces installations, qui serait limité à la période d’état d’urgence sanitaire. Or, depuis plusieurs années, plus aucune antenne-relais n’est désinstallée sur le territoire national. L’affirmation de leur caractère temporaire nous interroge fortement et il nous apparaît que le principe de protection de la santé publique est largement ignoré. Ces nouvelles installations ne seraient-elles pas une manière de multiplier discrètement le nombre de relais 4G et 4G+ à l’insu de la population ?

Les autorités gouvernementales et particulièrement le ministère des Solidarités et de la Santé ne peuvent ignorer ni les effets sanitaires des radiofréquences, ni les rapports de l’Anses – cf là    et là -rencontres scientifiques 2017-incitant à réduire l’exposition des enfants aux radiofréquences et à prendre des précautions pour éloigner les sources de champs électromagnétiques des êtres vivants, ni le classement par l’OMS des champs électromagnétiques de radiofréquence « peut-être cancérigènes », ni la tromperie généralisée des industriels ayant conduit au scandale du “Phonegate”, ou encore la publication récente de Santé Publique France sur l’augmentation de cas de tumeurs cérébrales (glioblastomes) et du rôle joué par les radiofréquences dans leur étiologie.

documents joints :

[1] Ordonnance n° 2020-230, Légifrance, https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=00CCA2A104D4BE839DB6D5A6EFEFA921.tplgfr44s_1?cidTexte=JORFTEXT000041755887&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000041755510

[2] Radiofréquences et santé, rapport, Anses, octobre 2013, https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2011sa0150Ra.pdf

[3] Avis et rapport Exposition aux radiofréquences et santé des enfants, https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2012SA0091Ra.pdf

[4] Rencontres scientifiques Radiofréquences et santé, 17 mai 2017, Anses, juin 2016, https://www.anses.fr/fr/content/rencontres-scientifiques-de-lanses-restitution-du-programme-national-de-recherche-0

[5] Avis relatif au projet de modification de l’arrêté du 8 octobre 2003 relatif à l’information des consommateurs sur les équipements terminaux radioélectriques, juillet 2018, https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2018SA0003.pdf

[6] Avis et rapport, Téléphones mobiles portés près du corps et santé, Anses, juillet 2019, https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2017SA0229Ra.pdf

[7] Rapport Exposition de la population aux champs électromagnétiques liée au déploiement de la technologie de communication « 5G » et effets sanitaires associés, Anses, octobre 2019, https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2019SA0006Ra.pdf

[8] Le Circ classe les champs électromagnétiques de radiofréquences comme « peut-être cancérogènes pour l’Homme », communiqué 31 mai 2011, https://www.iarc.fr/wp-content/uploads/2018/07/pr208_F.pdf

[9] Investigation d’une suspicion d’agrégat de glioblastomes dans une commune de l’Isère, mars 2017, Santé Publique France, novembre 2019, https://www.santepubliquefrance.fr/regions/auvergne-rhone-alpes/documents/enquetes-etudes/2019/investigation-d-une-suspicion-d-agregat-de-glioblastomes-dans-une-commune-de-l-isere-mars-2017

Profession gendarmes-association : même information

Reporterre : même information

Exoportail.com-11 juin 2019 -Le Premier ministre polonais signe un appel mondial pour mettre fin à la 5G

Le Monde -20 avril 2020- Les destructions d’antennes 5G augmentent en Europe

Il y a d’abord eu Birmingham, Liverpool, et Melling, dans le nord-ouest de l’Angleterre. Début avril, des antennes téléphoniques avaient été visées, de nuit, par des dégradations plus ou moins violentes – à Birmingham, une antenne a été totalement détruite par un incendie criminel. Puis d’autres dégradations ont été signalées en Irlande du Nord ; et les attaques se sont multipliées, un peu partout dans le pays. Durant le week-end de Pâques, les 11 et 12 avril, près de vingt antennes ont été dégradées ou incendiées au Royaume-Uni…

D’abord cantonnées au Royaume-Uni, les attaques contre les antennes ont commencé à essaimer depuis une semaine ailleurs en Europe. Aux Pays-Bas, le quotidien De Telegraaf a dénombré 14 attaques ;

En Irlande, deux antennes ont également été détruites par les flammes.

’après un décompte réalisé par Le Monde, au moins 70 antennes ont été visées par des dégradations volontaires ou des tentatives d’incendie, mais aucune des antennes précisément identifiées ne servait pas à des transmissions 5G. Des attaques ont également été répertoriées en Nouvelle-Zélande.

Au-delà des actions violentes, le climat n’est pas favorable à la 5G. Le 14 avril, la mairie d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, en Wallonie, se félicitait d’avoir obtenu de Proximus la suspension du déploiement de la 5G dans la ville. « Certaines communes wallonnes nous ont demandé de suspendre l’activation de la technologie 5G sur leur territoire, confirme au Monde Proximus. Cette suspension temporaire nous permettra d’échanger avec la région wallonne et les communes qui nous l’ont demandé sur ce que peut apporter la 5G, et partager des informations rassurantes concernant les aspects sanitaires et environnementaux de cette technologie. »

JRS éco wireless 8 et 29/2/2020 : David contre Goliath en Suisse pour arrêter le déploiement de la 5G 

Courrier international-18/03/2020

En Chine un équivalent de 6 400 milliards d’euros pour relancer l’économie  dont l’équivalent de près de 1000 milliards d’euros en 2020.

Les réseaux 5G, les centres de data, l’intelligence artificielle, les trains interurbains à grande vitesse, ces “‘nouvelles infrastructures’ constituent une tendance d’investissements majeurs à l’avenir”, constate le magazine.

David contre Goliath pour arrêter le déploiement en 5G

(Jan-Rutger Schrader, PhD, fondateur de JRS Electro Health et inventeur d’Eco-Wifi Notre mission est d’améliorer le bien-être des personnes en réduisant le rayonnement électromagnétique dans l’environnement. Nous offrons des mesures, des conseils et concevons des appareils électroniques qui émettent moins de rayonnement de façon mesurable.)

7a vril 2020 sur siècle Digital : en Angleterre au moins 3 antennes 5G ont été incendiées et 4 autres ont subi des dégradations (À Birmingham, Liverpool, ou encore Melling, la semaine passée, trois antennes ont été incendiées. Un autre départ de feu a été évoqué à Belfast. En Irlande du Nord. Quatre autres ont été la cible de dégradations)

Science et Vie : le 8/4/2020 : le réseau 5G 100 fois plus puissant que le 4G

5G : ses ondes sont-elles nocives (Muriel Valin 7 avril 2020)

Infoguerre le 24janvier  2020: L’IMPLANTATION DE LA 5G À MONACO SERAIT-ELLE UN CHEVAL DE TROIE EUROPÉEN DE HUAWEI ?

Challenge 2/10/2019 : Monaco, laboratoire des gigantesques ambitions de Huawei dans la 5G

le matin .ch-13/05/2019 : La 5G fait chauffer les antennes des insectes

pétition les lignes bougent : non à la 6G !

pétition mes opinions.com du 9 mai 2020 / Vincent, Free  et la commune de Ciboure profitent du confinement … pour tenter l’installation d’une antenne 5G de 33 mètres de hauteur et de ses relais à proximité immédiate d’habitations … Visible de la mer à + 68 mètres NGF

Par une belle journée ensoleillée, ce dimanche 26 avril, un véhicule se gare à l’entrée d’un chantier de réfection de l’un des ponts surplombant l’autoroute A 63 et permettant le passage de la Départementale RD 704 (dite route d’Olhette)…

Les occupants du véhicule banalisé franchissent en catimini les grilles empêchant le public d’accéder au chantier pour aller installer au milieu dudit pont, sur lequel personne n’est autorisé à passer, un panneau d’information annonçant une déclaration préalable d’installation d’un pylône de 33 mètres support d’antenne multi-opérateurs.

La lecture des dossiers d’autorisations préalables de travaux montrera quelques jours après leur demande de consultation,  qu’il s’agit de projets relatifs au déploiement de la 5G, dont chacun sait que les débats sur son impact sur la santé des populations et autres espèces soulèvent des inquiétudes légitimes, notamment au regard de la littérature scientifique indépendante, au point qu’à l’international, des villes importantes et des Pays aient même renoncé à son déploiement…

 

1° retrait des autorisations préalables de travaux délivrées dans cette période si particulière,

 

2° fourniture de l’étude d’impact des rayonnements au voisinage des installations concernées, (installations actuelles, installations projetées)

 

3° vérification, après étude d’impact, de la conformité de telles constructions avec les règles protégeant le patrimoine architectural et paysager de Ciboure et le respect des points de vue garanti par la ZPPAUP-SPR de Ciboure, voire de Saint-Jean-de-Luz, en raison de la dimension et de l’emplacement de l’ouvrage projeté

 

2 reprise des dispositions d’organisation de la vie publique locale, permettant d’éviter de pareilles dérives.

     Collectif LAPURDI

3ième journée mondiale contre la 5G

place de la résistance à Blois

de 10h30 à 12h30

organisée par Collectif Action Climat 41 -CAC41-Extinction Rébellion Blois 41 – Nous voulons des coquelicots-Blois

de

La 5G est actuellement déployée sans débat public contradictoire et dans le plus grand déni de démocratie.
Ces ‘projets’ sont énergivores, désocialisants et déshumanisants !! Aberrant sur le plan écologique: Épuisement des ressources, gâchis d’énergie, surveillance de masse, délire techno-scientiste, conflits d’intérêts, déni sanitaire…

La trajectoire sur laquelle nous devons être est celle de la sobriété énergétique et technologique pour répondre à l’urgence climatique.

19/.09/2020 : Fr3  Auvergne-Rhone Alpe : A Lyon, les opposants à la 5G manifestent pour exiger un moratoire

 

16juin 2021 : Pourquoi j’ai cramé les deux antennes du Mont Poupet-Boris sur Solidarity