Les vaccins mis au point pour lutter contre la Covid-19

siècle digital.fr – 10/11/20 : Pfizer annonce 90% d’efficacité contre la Covid-19 le 7 novembre 2020. (c’est la première fois qu’un laboratoire annonce un taux d’efficacité après la phase 3)

Il faut passer par 3 phases. Actuellement 11 candidats sont arrivés à cette dernière étape.

Le vaccin de Pfizer a été testé sur 40 000 personnes.

Aux USA la la FDA (Food and Drug Administration) valide l’efficiacité à partir de 50% d’efficacité. La plupart des vaccins sont entre 80 et 90% d’efficacité et le vaccin contre la grippe entre 40 et 60% d’efficacité.

Ce vaccin a une autre particularité : il a été conçu à partir d’une biotechnologie jusqu’à maintenant jamais utilisée dans un vaccin approuvé. Il s’agit de la technique de l’ARN messager. Concrètement, cette technique consiste à insérer du matériel génétique dans les cellules humaines. Même si ce n’est pas très rassurant dit comme cela, c’est pourtant la réalité de la conception de ce vaccin. Le vaccin injecte un code qui contient des instructions pour produire une protéine similaire à celle du coronavirus SARS-CoV-2. Cela engendre une réponse immunitaire. La magie de la médecine.

Il manque notamment quelques informations importantes pour comprendre dans quelle mesure ce vaccin pourrait être utilisé. Les chercheurs des laboratoires Pfizer devront notamment publier plus d’informations sur l’absence revendiquée d’effets secondaires. Un point particulièrement important pour pouvoir commercialiser le vaccin.

journal des femmes -18 novembre 2020

(étude très complète)

 

sur les 3 phases d’essais pré-cliniques :

phase 1 : sur quelques dizaines de volontaires

phase 2 : sur plusieurs centaines de volontaires

phase 3 : sur plusieurs milliers de volontaires

 

sur les types de vaccins explorés :

Vaccin à partir de virus atténués ou inactivés

Vaccin contenant des agents infectieux tués mais capables de susciter une réponse du système immunitaire. Ce type de vaccin demande de grandes quantités de virus.

Vaccin à partir de protéines virales

Le coronavirus possède à sa surface des pointes “spicules” qui lui permettent d’entrer en contact avec les cellules à infecter. Ces pointes sont des protéines virales qui ont pu être isolées en laboratoire. Elles peuvent être fabriquées et injectées pour faire réagir le système immunitaire à ces molécules étrangères.

Vaccin à partir d’ADN ou d’ARNm viral

Une séquence génétique du virus (ADN ou ARNm) est injectée et entre à l’intérieur de la cellule humaine. Celle-ci va l’utiliser pour produire la protéine virale associée qui va faire réagir le système immunitaire.

 

Vaccin à partir de vecteurs viraux

Un virus atténué spécialisé (= vecteur) est utilisé pour véhiculer les éléments nécessaires à la future protection (la ou les protéine(s) d’intérêt et/ou sa ou leurs séquence(s) génétique(s)) jusqu’à nos cellules et ainsi les exposer à notre système immunitaire.

 

 

 

 

close