Présentation du Transhumanisme

Transhumanism_h+.svg

 

Le transhumanisme sur Wikipédia

Le transhumanisme est un mouvement culturel et intellectuel international prônant l’usage des sciences et destechniques, ainsi que les croyances spirituelles afin d’améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains. Le transhumanisme considère certains aspects de la condition humaine tels que le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement ou la mort subie comme inutiles et indésirables. Dans cette optique, les penseurs transhumanistes comptent sur les biotechnologies et sur d’autres techniques émergentes. Les dangers comme les avantages que présentent de telles évolutions préoccupent aussi le mouvement transhumaniste1.

Le terme « transhumanisme » est symbolisé par « H+ » (anciennement « >H »2) et est souvent employé comme synonyme d’« amélioration humaine ». Bien que le premier usage connu du mot « transhumanisme » remonte à 1957, son sens actuel trouve son origine dans les années 1980, lorsque certains futurologues américains ont commencé à structurer ce qui est devenu le mouvement transhumaniste. Les penseurs transhumanistes prédisent que les êtres humains pourraient être capables de se transformer en êtres dotés de capacités telles qu’ils mériteraient l’étiquette de « posthumains »1.

Ainsi, le transhumanisme est parfois considéré comme un posthumanisme ou encore comme une forme d’activisme caractérisé par une grande volonté de changement et influencé par les idéaux posthumanistes3. En France, ce mouvement est principalement représenté par l’Association française transhumaniste. Il existe des groupes de réflexion, comme Neohumanitas, en Suisse, qui encouragent la réflexion et la discussion sur les conséquences socio-éthiques de l’utilisation des biotechnologies sur l’être humain et qui abordent certains enjeux du transhumanisme4. Le grand nombre d’approches transhumanistes différentes sont reflétés au sein même de ces différents groupes.

La perspective transhumaniste d’une humanité transformée a suscité de nombreuses réactions, tant positives que négatives, émanant d’horizons de pensée très divers. Francis Fukuyama a ainsi déclaré, à propos du transhumanisme, qu’il s’agit de l’idée la plus dangereuse du monde5, ce à quoi un de ses promoteurs, Ronald Bailey, répond que c’est, au contraire, le « mouvement qui incarne les aspirations les plus audacieuses, courageuses, imaginatives et idéalistes de l’humanité »6.

—-

En 2005 Ray Kurzweil  écrit Humanite 2.0 qui met à jour 2 ouvrages précédents : L’Ère des machines spirituelles écrit en 1999 et L’Ère des machines intelligentes

Théorie[ de la Singularité :

Selon Kurzweil, la convergence et le développement exponentiel des nouvelles technologies conduisent à l’émergence d’un monde complètement transformé. L’homme et les réseaux technologiques s’interpénétreront et se renforceront réciproquement d’une façon qui reculera sans limites prévisibles les frontières de la vie intelligente. Il réutilise le mot « singularité », popularisé par Vernor Vinge parce que rien de ce qui était admis jusqu’alors ne demeurera valide et parce qu’en contrepartie tout ce qui était considéré comme impossible deviendra possible. Notre intelligence jusqu’alors confinée dans ses supports biologiques – le cerveau-, deviendra progressivement non-biologique et des milliards de fois plus puissante qu’elle n’est aujourd’hui. Dans ce monde nouveau, les distinctions entre l’humain et la machine, entre le réel et la réalité virtuelle, s’estomperont progressivement. Les personnes pourront adopter des corps différents et multiplier les versions de leurs esprits. Ce faisant, les humains pourront contrôler le vieillissement et la maladie, éliminer la pollution, résoudre les problèmes de la pauvreté et de la faim dans le monde. De plus, cette révolution immense, selon Ray Kurzweil, pourrait se produire dans les 10 à 50 prochaines années, c’est-à-dire très prochainement à l’échelle de l’histoire humaine.

Singularity University fondée en 2009

La Singularité, selon Ray Kurzweil, devrait être une réalité d’ici 2029 à peu près, quand l’intelligence artificielle égalera celle de l’Homme. Puis, en 2045, l’être humain pourra fusionner son cerveau avec une intelligence artificielle, et augmenter ses capacités intellectuelles jusqu’à un milliard de fois.

Le résumé de “serons-nous immortels ? paru en 2006

Phrase-résumée du livre : Le 21ème siècle sera l’équivalent de trois 20ème siècle en terme d’évolution technologique, et la médecine en bénéficiera comme les autres domaines : en particulier, les avancées dans les biotechnologies, puis dans les nanotechnologies, permettront d’atteindre un point où nous gagnerons plus d’une année d’espérance de vie par an (actuellement, nous gagnons deux à trois mois d’espérance de vie par an), ce qui nous rendra virtuellement immunisé contre le vieillissement ; pour arriver à ce point particulier, qui peut survenir au 21ème siècle, il faut rester sain et en bonne santé le plus longtemps possible ; les auteurs nous donnent le meilleur de ce que connaît la science actuelle pour atteindre ce but.

—-

Des associations

L’Association française transhumaniste ( Wikipédia)

L’équipe :

Marc Roux : porte parole de l’Association – bac scientifique puis formation historien -engagement à ” la gauche de la gauche” puis engagement dans le transhumanisme.

Didier Coeurnelle : se définit comme activiste du social en promouvant l’égalité et la solidarité notamment grâce au progrès technique. Membre actif depuis plus de 20 ans de mouvements écoligistes.

Olivier Nerot “En quelques mots, je me définis parfois comme un “expérimentateur systémique opportuniste, technoïde, humaniste et multirécidiviste”,

Après une formation d’ingénieur en traitement du signal, j’ai retrouvé le goût de la curiosité durant une thèse en sciences cognitives, mettant enfin l’humain au coeur des savoirs.

Un fil rouge : le réseau et l’émergence. Analyser, quel qu’il soit, neuronal, sociétal, ou informationnel, son mode de fonctionnement, et sa capacité à l’auto-organisation. Je suis radicalement bottom-up. En ce sens, je crois que notre société prépare sa ‘métamorphose’, par un changement radical des pratiques et des mentalités : d’une société hiérarchique, finaliste, où la règle est le guide, nous apprenons, par nos expérimentations collectives, à développer une pensée collective où la curiosité, l’expérimentation, le partage, l’apport de l’autre, le droit à l’erreur,la responsabilisation individuelle, deviennent des valeurs fondamentales.

David Latapie : se définit comme un trans­hu­ma­niste tech­no­gaïen, un euro­péiste  et un eudé­mo­nien (le but de la vie est de per­du­rer, celui de l’homme de s’amuser). C’est un visionnaire et un meneur d’homme dans l’âme.

Cyril Gazengel : Né à Marseille en 1972… Ingénieur d’étude dans la banque et l’assurance, c’est via la littérature et à travers ses courants liés à la science-fiction qu’il s’est intéressé au transhumaniste, notamment grâce à Vernor Vinge, auteur qui popularisa le concept de Singularité Technologique. D

—-

des sites

le site de l’Association française transhumaniste Technoprog

“Les domaines dans lesquels nous pensons que les progrès sont les plus utiles sont ceux qui permettent aux femmes et aux hommes:

  • de vivre beaucoup plus longtemps en bonne santé
    • domaines scientifiques concernés : cellules souches, thérapies géniques, bionique ; ultérieurement : nanotechnologies …;
  • d’augmenter leurs capacités sensorimotrices et cognitives
    • toutes les NBIC y contribuent.
  • d’être plus heureux et plus empathiques
    • domaines scientifiques concernés : neurosciences;
  • de vivre dans une société durable
    • ce qui implique le développement des énergies renouvelables, la  réutilisation des matières premières, la réduction radicale des pollutions,…;
  • de diminuer les risques qui menacent l’humanité (risques existentiels)
    • Il nous paraît donc par exemple nécessaire d’augmenter de manière très importante la part des budgets de recherche allouée à la prévention des risques.”

—-

 

—-

Les propositions technoprogressistes – par Marc Roux

1. libertés :

– liberté de disposer de son corps :

L’une des revendications phares du Transhumanisme mondial, depuis par exemple Donna Haraway et son Cyborg Manifesto (1991), c’est celle de la liberté la plus étendue possible quant à l’usage, la transformation voire l’augmentation de son propre corps. Il n’est pas anodin que la perspective du cyber-organisme ait été utilisée par la philosophe américaine comme moyen de promotion de la libération de la femme. L’émancipation féminine demeure sans doute encore inachevée et une liberté radicale de disposer de son corps peut être un moyen puissant de faire avancer cette cause.

Mais sans aller immédiatement jusqu’au Cyborg, le Transhumanisme estime que la société et l’État devrait intervenir le moins possible face à la responsabilité du choix des individus, mais aussi celle des parents ou futur parents, quant à l’usage du corps.

Concernant la prédétermination ou la modification de caractéristiques génétiques par exemple, tant que cela ne produit pas de désordres sociaux manifestes, nous ne voyons pas comment la collectivité peut légitimer une interdiction a priori. Les arguments – comme ceux tirés des réactions du philosophe allemand Jürgen Habermas[1] – qui justifient cette interdiction au motif de la privation d’une indétermination essentielle de l’individu nécessaire à la construction de sa personnalité et à sa liberté, ces arguments donc, nous paraissent purement spéculatifs. Ils ne sont fondés – et pour cause – sur aucune constatation, et relèvent plus sûrement d’une vieille crainte inspirée par des sentiments au fond religieux : il ne faut pas « jouer à dieu ». Dans les faits, les déterminations sociales, qui elles existent depuis toujours, nous paraissent bien plus pesantes que d’éventuelles déterminations génétiques. Or, celles-là, malheureusement, la société s’en accommode tous les jours.

GPA ( gestation pour autrui)

La Gestation Pour Autrui (ou GPA) ne relève pas à proprement parler d’une augmentation humaine. On pourrait donc se demander ce qu’elle vient faire dans un programme de revendications transhumanistes. Il nous paraît pourtant qu’elle participe complètement de cette même logique qui peut nous permettre de nous rendre le plus indépendant possible, si ce n’est le plus maître possible de nos corps. Dans le cadre d’une relation entre adultes responsables et consentants, la mise à disposition volontaire et gratuite de la fonction de reproduction n’a pas pour conséquence inéluctable, loin de là, des difficultés dans le développement de l’enfant à naître. Au contraire, dans le cadre d’une société qui aurait accepté et bien intégré cette possibilité de procréation, la GPA ne devrait pas poser davantage de problème que l’adoption.

substances psychoactives

L’Association Française Transhumaniste s’inscrit également dans le mouvement plus général de tous ceux qui demandent une libéralisation et une dépénalisation de l’usage, à titre personnel, des substances psychoactives. Mais, pour ce qui nous concerne, il ne s’agit pas tellement de ce qui est considéré comme « drogue » que de toute les productions de la pharmacopée, scientifique ou traditionnelle, qui peuvent permettre d’obtenir des états améliorés d’éveil, de concentration, de mémorisation, d’imagination, etc. Tout en reconnaissant les évidents dangers liés au risque d’accoutumance ou aux effets délétères de certaines substances qui demeurent à proscrire, le Transhumanisme milite pour une plus grande liberté et un plus important respect de la responsabilité des usagers.

….

Education

L’AFT Technoprog! ne déroge pas en considérant que le premier levier pouvant faciliter une évolution de type transhumaniste réussie est l’Éducation. Mais nous insistons pour mettre en avant deux constats.

D’une part, avec toute la communauté scientifique, nous alertons sur la dangereuse pente sur laquelle nous engage la baisse continue des effectifs d’étudiants dans les filières scientifiques. Une telle tendance hypothèque l’avenir de toute la société. Mais les conséquences ne seraient pas seulement qu’économiques.

En effet, d’autre part, notre époque pose aux citoyens et aux pouvoirs publics le redoutable défi de la convergence et de l’accélération technologique. La complexité grandissante de notre environnement technique qui découle de ces deux évolutions – convergence et accélération – fait que le monde peut être de plus en plus difficile à comprendre. Pour le citoyen lambda, les réactions communes et bien compréhensibles découlant de cette incompréhension sont déjà l’inquiétude, parfois la peur et enfin éventuellement un rejet irrationnel de la technologie. Si à cette tendance se rajoute le sentiment, parfois tout à fait justifié, que les autorités politiques, les intérêts économiques, les médias voire les scientifiques eux-mêmes cherchent à le manipuler, il ne faut pas s’étonner que le simple rejet se transforme en activisme néo-luddite, c’est-à-dire en une tentative de faire reculer l’importance de la technologie[2].

Pour tout cet ensemble de raisons, l’AFT préconise :

  • Accent sur la formation scientifique

Qu’un accent très important soit porté sur les formations scientifiques. Celles-ci doivent être nettement encouragées, revalorisées, mises à l’honneur afin que leurs filières attirent de nombreux jeunes gens. Dans des sociétés où le travail manuel est peut-être amené à être de plus en plus pris en charge par des systèmes automatiques et où l’excellence des économies se joue sur la performance dans les domaines de la connaissance, les formations scientifiques devraient constituer l’un des principaux piliers de la construction de notre avenir.

  • Formation tout le long de la vie

Mais la formation scientifique scolaire ou universitaire ne nous paraît pas suffisante pour assurer au mieux l’épanouissement des personnes dans un monde transhumaniste en gestation. Il nous paraît nécessaire de se préoccuper d’une formation et d’une invitation à la réflexion tout le long de la vie.

En amont, il n’est plus suffisant de se soucier d’enseigner un monde passé, à travers l’histoire, la littérature ou l’histoire de la philosophie, ni même un monde présent à travers les sciences, la géographie, les langues, etc. Nous pensons qu’il est devenu urgent d’apprendre aux jeunes et futures générations à se projeter suffisamment en avant pour anticiper au mieux le monde dans lequel elles grandiront. Par exemple, est-il pertinent de se projeter dans l’existence avec la perspective d’une durée de vie de 80 ans si celle-ci doit finalement être bien plus longue ? En d’autre terme, nous proposons que le questionnement transhumaniste soit formellement proposé de bonne heure, au moins dés le collège.

—-

NeoHumanitas

The Extropy Institute :  premier centre européen de cryogénisation fondé en 1987 par Max More.

le site de Extropy Institute ( le nouveau terme de “extropianism”. Les principes de Extropy

Alcor Life Extension Foundation : fondée en Californie en 1972. En novembre 2014, 134 humains décédés sont conservés en cryoconservation dont le premier depuis le 16/7/1976.

—-

Des penseurs du transhumanisme sur Wikipédia

 

—-

des articles 

sur Cnet France

Transhumanisme : en route vers l’homme augmenté – par Fabien Soyez 7/08/2013

Transhumanisme : aujourd’hui l’homme réparé Fabien Soyez 13-08-2013

Transhumanisme : demain l’homme amélioré – Fabien Soyez 21/08/2013

Transhumanisme : technologie d’avenir, débat d’aujourd’hui – Fabien Soyez 29/08/2013

Transhumanisme : un futur entre nos mains par Fabien Soyez -5/9/2013

Bienvenue à Gattaca : cette fois nous y voilà – par Fabien Soyez 4/11/2013

sur Rue 89 – Xavier Delaporte -9 mai 2014-

Le cerveau, des lignes de code ? Le transhumaniste Kurzweil se plante -9/05/2014

Le transhumanisme français : que des surhommes, pas de sous-hommes- 11/03/2013

« Singularité » : l’idéologie de la Silicon Valley qui valait des milliards – 15/09/2013

 

 

 

close
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x