miracles et guérisons de Lourdes

 

 

voilà ce que Dieu a choisi pour confondre la force ; ce qui dans le monde est sans naissance et qu’on méprise, voilà ce que Dieu a choisi (1 Co 1, 27-28)

 

 

 

 

Bernadette Soubirous

Marie-Bernarde Soubirous, connue aussi comme sainte Bernadette (en religion sœur Marie-Bernard), née le  dans le département des Hautes-Pyrénées à Lourdes (en Bigorre) et morte le  dans le département de la Nièvre à Nevers, est une jeune fille française qui a affirmé être témoin de dix-huit apparitions mariales à la grotte de Massabielle entre le 11 février et le . Devenue religieuse, elle est canonisée en 1933.

Bernadette restait prudente pour désigner l’objet de sa vision, employant surtout, dans sa langue qui était le gascon de Bigorre, les pronoms démonstratifs « aquerò » prononcé [akeˈrɔ] (c’est-à-dire « cela ») ou « aquèra » prononcé [aˈkɛrɔ] (c’est-à-dire « celle-ci »). Elle ne dira pas avoir vu la Vierge avant d’affirmer l’avoir entendue dire « Que sòi era Immaculada Concepcion », c’est-à-dire, « Je suis l’Immaculée Conception ». Au cours d’une de ses apparitions, Bernadette a creusé le sol pour y prendre de l’eau. L’eau de cette source est rapidement réputée miraculeuse et il commence à être question de guérisons. S’en tenant à ce qu’elle avait vu et entendu, Bernadette niera avoir été témoin de guérisons ou y avoir contribué : « On m’a dit qu’il y avait eu des miracles, mais à ma connaissance, non », déclare-t-elle en septembre 1858.

Le préfet de Tarbes, suivant les consignes du ministère des Cultes, maintient une interdiction d’accès à la grotte jusqu’en octobre 1858, tandis qu’une commission d’enquête, mise en place par l’évêque de Tarbes, en juillet 1858, se prononce en faveur de ces apparitions en 1862. L’aménagement de la grotte et la construction d’une basilique sur le rocher qui la surplombe commencent alors.

En l’espace de quelques mois, Bernadette Soubirous, alors âgée de 14 ans, est devenue une célébrité internationale, tandis que la vie dans cette bourgade des Pyrénées commence à être transformée par l’affluence de pèlerins, de curieux et de journalistes. Entre 1858 et 1866, Bernadette continue de vivre à Lourdes, où sa situation devient, cependant, de moins en moins tenable.

elle se pose la question d’une vie religieuse. En 1864, suivant la recommandation de l’évêque de Nevers, elle se décide à entrer chez les sœurs de la Charité. Deux ans plus tard, alors que la construction de la basilique est en cours, Bernadette a 22 ans et quitte Lourdes pour entrer au couvent Saint-Gildard, à Nevers. Elle y mène treize années d’une vie de « religieuse ordinaire », ayant néanmoins la particularité de recevoir la visite de nombreux évêques, parmi ceux qui souhaitent se faire une opinion sur elle et sur les apparitions. Souvent malade et de santé fragile, elle est employée à l’infirmerie quand elle n’y est pas soignée. Elle fait ses vœux perpétuels en 1878, puis meurt d’une pneumonie le , à l’âge de 35 ans.

En 1868, paraît le livre de Henri Lasserre, intitulé Notre-Dame de Lourdes4, qui connaît un grand succès et est traduit en 80 langues.

Bernadette Soubirous est béatifiée le , puis canonisée le  par le pape Pie XI.

sur les pas de Bernadette

 

 

Les foules de Lourdes – JK Huysmans -1906– sur le site de la BNF

 

 

sites

le site Lourdes sanctuaire

le site  du spectacle musical Bernadette de Lourdes

le site sanctuaire de Nevers : Bernadette

 

vidéos 

le miracle de Lourdes    ( 50;42)   Du 11 au 18 février, Lourdes célèbre le 150ème anniversaire des apparitions de la vierge devant Bernadette Soubirous. Depuis un siècle et demi, le nombre de pèlerins n’a cessé d’augmenter. Ils sont près de 6 millions aujourd’hui à se déplacer à Lourdes. Cette agglomération paisible de 15 000 habitants est le troisième lieu de pèlerinage chrétien du monde, après Rome et Guadalupe au Mexique. La façon dont la petite ville médiévale accrochée à son ” roc “, au pied des Pyrénées, s’est progressivement transformée pour absorber cette affluence incroyable constitue l’un des miracles de Lourdes. Le miracle économique de Lourdes, c’est plus de 300 magasins, 250 hôtels, 600 tonnes de cierges maison brûlés chaque année..   

Marie Bigot guérie à Lourdes en 1953         – (4:04)

Le docteur Patrick Teillier témoigne des miracles de Lourdes (1:08:36)

enquête paranormale : le 68 ième miraculé de Lourdes    ( 9:48) (68 ième miracle en 2002)

Lourdes et les miracles ( 52:10)

Rencontre avec soeur Bernadette, miraculée de Lourdes  ( 29:39) ( 70 ième miracle en 2008)

Le sanctuaire de Lourdes en direct     (12/00:45)

Ma guérison à Lourdes : Serge François témoigne ( 14:15)

soeur Bernadette , la miraculée de Lourdes (18:01)

Patrick Thellier : une médecine chrétienne (26:30)

Hostie en lévitation à Lourdes (2:18)

Gad Elmaleh raconte sa première fois à Lourdes ( 2:40)

Vie de Sainte Bernadette Soubirous  ( 1:53:53)

Lourdes et ses miracles ( 1:47:45)

20H Antenne 2 – 2 août 1988 ( 26:08)

nuits de Lourdes 2022 

Les miraculés de Lourdes

brèves vidéos de présentation

allez aux piscines et ramener de l’eau

Thèses et livres 

le voyage de Lourdes d’Alexis Carrel

 

 

Le miracle et l’enquête – les guérisons inexpliquées à l’épreuve de la médecine –Laetitia Ogorzelec-Guinchard- 2012 -texte de présentation 

Analyse écclésiologique du Pélerinage national de Lourdes – Anne Righini – Université de Laval -2015

 

le site Lourdes ,sanctuaire

                       service au sanctuaire 

  • bénévoles :  jeunes en mission sur une semaine en juillet-août 2022
  • les hospitaliers paient leur séjour et leur voyage pour être auprès des malades (hospitalité diocésaine ou nationale)
  • qu’est ce qu’un hospitalier ? 

 : histoire

archiconfrérie           L’Hospitalité Notre-Dame de Lourdes a été érigée en Archiconfrérie en 1928 par le Pape Pie XI. Extrait du Code de droit Canonique de 1917.

service sainte Bernadette : formation

service St Jean-Baptiste   

service St Michel

service Notre-Dame

service St Frai

service St Joseph

Etre hospitalier 

Les miracles de Nostre Dame 

Les Miracles de Nostre Dame ou miracles de la sainte Vierge sont un recueil de récits de miracles dramatiques autour de la Vierge Marie rédigés par Gautier de Coinci (1177-1236).

Les Miracles de Nostre Dame de Gautier de Coinci, en 30 000 vers octosyllabes à rimes plates, ont été écrits entre 1218 et 1233 ; ce sont des récits de miracles avec le même schéma narratif : le héros se distingue par sa vénération pour la Vierge Marie ; il succombe au péché, mais finit par se repentir et sa dévotion à Marie lui assure le salut. Le poème a été copié et enluminé dans de nombreux manuscrits (48 en sont aujourd’hui conservés1, en tout quatre-vingt-quatre manuscrits ont été recensés2.

Les récits des Miracles de la Vierge2 ont fait l’objet de nombreuses rédactions. L’histoire des récits de ces miracles commence, en langue latine, à la fin du xie siècle ; elle connut sa pleine expansion en langues romanes au xiiie siècle, elle est presque totalement délaissée dès le milieu du xive siècle2. Le miracle marial a inspiré auteurs latins et vernaculaires, du domaine anglo-normand aux terres d’Empire en passant par les péninsules ibérique et italienne.

miracles et témoignages la Sainte Vierge

Marie mère des miracles

la Vierge Marie dans les miracles de Notre Dame

villes sanctuaires Vierge Marie

les apparitions de la Vierge Marie en France

apparition à Vailankanni en Inde

miracles incontestables de la Vierge Marie !

les miracles de Fatima

les miracles des 12 apparitions à Pellevoisin

 

close