La prière personnelle

 

 

pour lire ce livre en téléchargement 

 

Dans l’enseignement à ses disciples Jésus disait : »Pour toi , quand tu veux prier, entre dans ta chambre la plus retirée, verrouille ta porte et adresse ta prière à ton Père qui est là dans le secret » (Mt 6,6).

           Comme je l’expliquais dans mes précédents articles: [-« Du choix de Jésus coach intérieur« -« Du mérite à l’accueil« -« Oeuvrer par Dieu et non pour Dieu.« ] l’événement qui bouleversa ma vie catholique bien réglée fut le 23 février 1975 une  » effusion d’Esprit » telle que la vivait les premiers chrétiens ( Act.19,2 ; Act.11,15.16; Act.10,44 ;Act.8,16 ) .Elle est à retrouver dans l’Eglise catholique.

           [ Remarque :Quand cela m’est arrivé, je ne savais pas nommer ce vécu et dans mon premier livre: « Alors les yeux s’ouvrirent » Editions Bénévent 2009, je parlais de « conversion ». Il semble que pour nommer cette expérience, les évangéliques emploient le terme de « nouvelle naissance » en référence à l’histoire de Nicodéme (Jn 3, 1.21). ]

            En ce qui concerne ma prière personnelle, avant cet événement, il s’agissait avant tout de réciter et notamment le chapelet qui, de plus, ne s’adresse jamais à Jésus. Or Jésus nous dit: « Quand vous priez, ne rabâchez pas comme des paiens, ils s’imaginent que  c’est à force de paroles qu’ils se feront exaucer. Ne leur ressemblez donc pas, car votre Père sait ce dont vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez »(Mt.6,7.8).

           Le 23 février 1975 c’est  Jésus qui m’interpella par une parole de la bible: « – vous n’êtes plus sous la Loi mais sous la grâce »(Rm.6,14)  entendu: « sous l’amour ». Je pouvais donc à mon tour lui parler et cela autrement que par des paroles toutes faites auxquelles j’essayais d’adhérer C’est ainsi  que s’établit,entre Lui et moi, une relation personnelle,et, pour l’entendre encore, je me mis à « dévorer » la bible, tout en enviant MoÏse. (« Le seigneur parlait à MoÏse face à face, comme on parle d’homme à homme »nous dit Exode en Ex.33,11). Cette communion à Dieu passe aussi, au-delà de la formulation dans une connivence joyeuse, à l’écoute d’une musique, la contemplation d’un paysage …ou l’esquisse d’un sourire. Il y a aussi les « hasards » comme autant de clins  d’oeil et puis la prière en  langue quand on veut tout Lui dire au-delà des mots….

            Chaque homme est appelé à avoir une relation personnelle avec Jésus ,ou avec le Père car « le Père lui-même vous aime« nous dit Jésus en Jn.16,27. Dieu interpelle chacun, encore faut-il se rendre réceptif et créer des occasions. Etre réceptif, c’est déjà être vrai dans notre relation à Lui en sachant qu’on a rien à mériter, Jésus nous a tout mérité. Créer des occasions, c’est, notamment (je le dis par expérience) lire la bible, qui est bien, je le sais , » Parole de Dieu ».

            La prière personnelle la plus commune est celle de demande pour nous-même, nos proches ou à des intentions particulières. Certes « votre Père sait ce dont vous avez besoin avant que vous  le lui demandiez » nous dit Jésus en Mt.6,8 et pourtant… »demandez,on vous donnera; cherchez vous trouverez; frappez on vous ouvrira « nous dit encore Jésus en Mt.7,7.« Ce que vous demandez dans la prière avec foi vous le recevrez » (Mt.21,22) ou encore « Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu et cela vous sera accordé »(Mc.11,24). Pourquoi alors n’y a-t-il souvent aucune réponse ? En Jn.15,7 Jésus précise :« si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez et cela vous arrivera » après nous avoir invité à demeurer en Lui (Jn.15,4). Je reviens toujours à cette Parole de Paul que je considère comme exprimant l’idéal du chrétien: « Ce n’est plus moi qui vit c’est Christ qui vit en moi »(Gal.2,20). En Matthieu et Marc Jésus s’adresse à des chrétiens accomplis, chez Jean ils sont en marche. Remarquez la définition de la foi que donne St Paul dans l’Epître aux Hébreux : »La foi est une manière de posséder déjà  ce qu’on espère, un moyen de connaître des réalités qu’on ne voit pas »(He.11,1). Quand les disciples demandent à Jésus: »Augmente en nous la foi ».le Seigneur répondit: »si vraiment vous aviez la foi, gros comme une graine de moutarde, vous diriez à ce sycomore : »déracine-toi et va te planter dans la mer »et il vous obéirait ».(Lc.17,5.6).!!

             « Soyez toujours dans la joie, priez sans cesse,rendez grâce en toute circonstance… »(1 Thes.5,16-19). La prière dont il est ici question est la prière de louange. Elle n’est pas toujours évidente, notamment quand il nous arrive des malheurs. Il est alors bon de s’aider  par notamment la lecture des Psaumes: « Seigneur ouvre mes lèvres et ma bouche  proclamera ta louange »( Ps.51,17). C’est en restant  « dans le Seigneur » malgré l’épreuve que cette dernière peut prendre sens. Saint-Paul en pareille circonstance va jusqu’à dire: « je complète dans ma chair ce qui manque aux tribulations du Christ (Col.1,24). Pour ma part je crois profondément que tout peut être transformé en chance par le Seigneur. « Tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu, qui sont appelés selon son dessin »(Rm.9,28). « Il nous a été fait grâce de croire en Christ mais aussi de souffrir pour Lui » (Ph.1,29.3) nous dit encore Saint-Paul.

            Pour compléter, je voudrais citer la prière d’adoration. Dans l’Eglise catholique qui croit en la présence réelle du Seigneur dans l’eucharistie et ceci même en dehors de la célébration, nous connaissons l’adoration du Saint-Sacrement. Personnellement j’y ai vécu une grâce sensible, une joie indescriptible. C’est la raison qui me pousse à ne pas quitter mon Eglise catholique mais à prier et à l’interpeller pour qu’elle revienne aux écritures qui l’a fondée.

                                                                              Robert Specty

 

robert.specty@orange.fr

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.