La vie éternelle

          Après l’événement du 23 février 1975 qui a transformé ma relation à Jésus ( voir mes précédents articles)je n’eus de cesse d’essayer de rétablir, par la parole puis par l’écrit, les bonnes relations de respect et d’amour partagé que chacun peut entretenir, par le dialogue, avec son créateur:

« Dieu est amour; qui demeure dans l’amour demeure en Dieu et Dieu demeure en lui » (1 Jn 4,16 ).

          Je pense que chacun de nous (ou presque ) aspire à la vie éternelle, du moins avec l’idée qu’il en a sur cette terre. Mais qu’ est-ce que l’éternité ? : du temps qui dure, ou l’absence de temps ? Ici-bas nous vivons dans le temps , nous vivons également dans l’espace et la science nous dit que ces deux entités sont liées : on parle d’espace-temps, courbé par la matière qu’ il renferme. Pour le chrétien, Dieu est créateur de « l’espace-temps » dans lequel nous vivons, comme de « la matière-énergie » qui constitue l’univers et du »corps-âme et esprit » que nous sommes.

           Dans l’évangile de Jean, Jésus prie ainsi : »La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu et celui que tu as envoyé: Jésus-Christ » ( Jn 17,3 ). Ainsi, en principe, pour le chrétien, la vie éternelle est déjà commencée, car tout homme qui croit dans le Fils a déjà en lui la vie éternelle. (voir Jn 3,14.16). « Je suis la Résurrection et la Vie: celui qui croit en moi, même s’il meurt vivra et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais » (Jn 11,25.26 ) nous dit encore Jésus. Cependant croire en Jésus n’est pas qu’une simple adhésion intellectuelle, c’est idéalement pouvoir dire comme Saint-Paul en Gal 2 20 : » Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est Christ qui vit en moi « . Jésus est en effet venu pour nous donner sa vie : Mt 20,28  et sa vie, nous la recevons en nous par l’Esprit-saint qu’Il nous envoie depuis son retour au Père :« Je vous enverrai l’Esprit de Vérité qui procède du Père (Jn 16, 13.14) car «  personne ne peut entrer dans le Royaume de Dieu sans être né de l’eau et de l’Esprit « ( Jn 3,5).Mais il est vrai que  « ce que nous serons ne paraît pas encore clairement »ou « n’a pas encore été manifesté  « selon les traductions de 1 jn 3, 2.  « A présent nous voyons comme  dans un miroir et de façon confuse, mais alors ce sera face à face »(1 Cor 13 ,12 ). « Lorsque le Fils de Dieu paraîtra,nous serons semblables à Lui parce que nous le verrons tel qu’il est. ( 1 Jn 3,2 ).  

              Ainsi,en principe, nous pouvons avoir une petite idée de ce que nous serons en contemplant Jésus après sa résurrection. Il faut cependant tout de suite ajouter, comme Jésus lui-même le précise, que ce dernier n’est pas encore monté au Père  (Jn 20,17 ) Cependant, déjà à ce stade de la « transfiguration », son aspect est bien différent. Ainsi , Marie de Magdala ne le reconnaît pas immédiatement, mais seulement lorsque Jésus prononcera son nom chargé d’émotion  (Jn 20,16 ). Pour Pierre, le pêcheur, la reconnaissance se fera au bord du lac, à l’abondance de poissons pris au filet sur les conseils de cet Inconnu (Luc 24,13.35 ). Luc précise que les yeux des disciples d’Emmaüs auxquels Jésus s’était joint incognito sur la route, étaient « empêchés » de le reconnaître (Luc 24,16 ). Eux , c’est à la fraction du pain que tout s’éclaira et ils constatèrent alors :-« Notre coeur ne brûlait-il pas en nous tandis qu’il nous parlait en chemin et nous ouvrait les écritures ? » (Luc 24,32). Jésus ressuscité apparaît aussi aux 11 disciples réunis, toutes portes verrouillées ( Jn 20,19) et pour faire voir à ses disciples qu’Il n’est pas qu’un esprit, Jésus mange devant eux un morceau de poisson grillé ( Luc 24,43)  leur montre ses blessures (Luc 24,39.40) et les invite, notamment Thomas l’incrédule, à venir toucher ses plaies ( Jn 20,27) ce qu’apparemment ils ne firent pas. En  1 Cor 15,6,  Paul précise que Jésus ressuscité est apparu à plus de 500 frères à la fois, sous entendu : situés à des endroits différents, manifestant ainsi un don d’ubiquité. Pour désigner ce corps hors du temps et de l’espace mais capable de s’y rendre présent, affranchi des barrières matérielles tout en pouvant manifester une apparence, on parle de « corps de gloire » ou « corps spirituel ». En 1 Phil 3,20.21 je lis :« …notre cité à nous est dans les cieux, d’où nous attendons, comme sauveur, le Seigneur Jésus-Christ qui transfigurera notre corps humiliés pour le rendre semblable à son corps de gloire…….

          Certes, Jésus nous dit: « Dans la maison de mon Père, il y a beaucoup de demeures » ( Jn 14,2 ), mais il nous dit également: « vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait « .(Mt 5,48 ) Sur terre, à ma connaissance, seul l’homme  Jésus  fut parfait. La Loi donnée par Dieu à Moïse est également parfaite. Or Jésus est mort injustement au nom de cette Loi. Celle-ci est ainsi débitrice envers Jésus et ce dernier nous propose d’en bénéficier en unissant son Esprit à notre esprit. Ainsi, c’est grâce à Lui, Jésus ,et en Lui, que tout homme qui  croit accède à la vie éternelle  Act 13, 38.39 ). Nous sommes rendu justes par l’Esprit de Dieu qui se joint à notre esprit et par lequel nous devenons enfant de Dieu.

( J’ espère que ces explications,  simplistes diront les théologiens, éclaireront suffisamment les lecteurs ).

robert.specty@orange.fr

Jn 17,3 = évangile de Jean, chapitre 17 verset 3…..;.Gal =épître aux Galates ;Mt=évangile de Matthieu; 1 Cor =1 épître aux Corinthiens ; 1 Jn = 1 épître de Jean ; Luc = évangile de Luc ; 1 Phil = 1 épître aux Philippiens .

 

 

 

 

  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.