Le Mouvement Zeitgeist

 

Pour accéder au site Zeigeist en français

 

 

Le Mouvement Zeitgeist est apolitique et ne reconnaît ni nation, ni gouvernement, ni religion, ni croyance ou classe. Nos réflexions nous ont amenés à la conclusion que ces valeurs sont fausses, dépassées et éloignées des valeurs positives nécessaires à la croissance et au développement du potentiel humain. Leurs fondements sont basés sur la division du pouvoir et des couches sociales, et non sur l’unité et l’égalité, qui sont nos objectifs.

Alors qu’il est important de comprendre que tout dans la vie est le fruit d’une évolution naturelle, nous devons aussi reconnaître le fait que l’espèce humaine a la capacité de ralentir radicalement voire de paralyser le progrès par le biais de structures sociales obsolètes, dogmatiques et, dès lors, en contradiction avec la nature elle-même. Le résultat de cette paralysie est le monde que vous vivez aujourd’hui, fait de guerres, de corruption, d’élitisme, de pauvreté, d’épidémies, d’abus des droits de l’Homme, d’inégalités et de crimes.

Ce mouvement est un mouvement des consciences, dont la vocation est de favoriser une évolution continue dans les domaines personnels, sociaux, technologiques et spirituels. Il reconnaît que l’Homme est sur la voie naturelle de l’unification, issue d’une reconnaissance générale de la compréhension tant fondamentale qu’empirique du fonctionnement de la nature et de la façon dont nous, en tant qu’êtres humains, faisons partie de ce déploiement universel que nous appelons la vie.

Bien que cette voie existe, elle est encore trop souvent ignorée par la majeure partie de la population, qui s’évertue à perpétrer des modes de fonctionnement et d’associations d’un autre âge. Ce sont ces inadéquations intellectuelles que le mouvement Zeitgeist espère dépasser grâce à l’éducation et l’action sociale.

L’objectif est de revoir notre société mondiale selon les connaissances actuelles à tous les niveaux, non seulement en favorisant une prise de conscience des possibilités sociales et technologiques dont beaucoup ont été conditionnés à croire qu’elles étaient impossibles ou “contre-nature”, mais aussi en fournissant les moyens pour surmonter ces obstacles dans une société qui perpétue ces systèmes dépassés.

Un grand nombre des idées de ce mouvement proviennent d’une organisation appelée “The Venus Project” (Projet Venus) dirigée par Jacque Fresco, ingénieur social et dessinateur industriel. Il a travaillé pratiquement toute sa vie afin de créer les outils nécessaires à l’émergence d’une conception du monde qui pourrait, à terme, supprimer la guerre, la pauvreté, la criminalité, la division sociale et la corruption. Ses idées ne sont ni radicales ni complexes. Elles n’imposent pas non plus une interprétation subjective. Selon ce modèle, la société est créée à l’image de la nature, avec des variantes fondamentalement pré-définies.

Le mouvement en lui-même n’est pas une structure centralisée.
Nous ne sommes pas là pour diriger, mais pour organiser et enseigner.

“Nous devons devenir le changement que nous souhaitons voir dans le monde” Mohandas Gandhi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.