L’eau et au-delà

Les mystères de l’eau

« L’insoutenable vérité de l’eau » et « l’eau-delà de l’eau » -résumé du premier livre et présentation audio du second

L’insoutenable vérité de l’eau – par Jacques Collin- résumé

 —————–

Jacques Colin : « l’eau-delà de l’eau » : quand l’eau conduit à l’inititiation (partie 1)

                            partie 2

article Wikipedia sur la mémoire de l’eau

——————

A propos de la mémoire de l’eau le Professeur Montagnier déclare: « Jacques Benveniste avait raison »

L’eau c’est la vie

Professeur Luc Montagnier – sur Wikipédia

 Professeur Marc Henry –  Université de Strasbourg-UNISTRA

Professeur Guiseppe VitielloUniversità degli Studi di Salerno | UNISA

Les grandes étapes de l’expérience

La première expérience a été effectuée en juillet 2005. L’expérience filmée a été réalisée en décembre 2012.

1. L’expérience est effectuée à partir de l’ADN dilué d’un patient atteint du virus du sida

2. On ajoute 1 volume de cet ADN à 9 volumes d’eau pure, ce qui donne la dilution D1 puis on recommence la dilution en prenant 1 volume de D1 ajoutée à 9 volumes d’eau, ce qui donne D2. On recommence ainsi jusqu’à la diliution D10.

3. Les tubes des 10 dilutions obtenues auxquels on ajoute 10 tubes d’eau pure sont numérotés par un technicien du service cinématographique extérieur aux membres qui participent à l’expérience.

4. L’assistant du professeur Montagnier essaie de capter des signaux électromagnétiques sur les 20 tubes objet de l’expérience. Il capte des signaux sur les tubes numérotés 10 et 3 qui correspondent aux dilutions D6 et D7. Aucun signal n’est capté sur les 18 autres tubes.

conclusion du professeur Montagnier : des traces de mémoire d’ADN ont généré sur 2 tubes des ondes électromagnétiques.

5. L’assistant enregistre sur ordinateur les séquences numériques correspondant aux signaux détectés. Il transmet ces enregistrements numériques au professeur de physique théorique Guiseppe Vitiello  à l’université de Benevento en Italie.

 6. Le professeur Vitiello utilise les propriétés d’ADN polymérase : il dispose une amorce d’ADN dans un tube d’eau pure et soumet celle-ci à la retranscription du champ électromagnétique issue du fichier numérique transmis : cette action va générer une nouvelle chaîne d’ADN.

7. Cette nouvelle chaîne d’ADN est ensuite comparée, par un laboratoire indépendant, à la chaîne initiale qui a généré le fichier informatique . Le résultat obtenu conclut à une similitude à 98% des deux séquences d’ADN. Le professeur Montagnier conclut que l’expérience prouve que l’eau a conservé la mémoire des molécules initiales d’ADN. Il envisage les perspectives futures de traitement des maladies. Le corps étant essentiellement constitué d’eau ( plus de 75% en moyenne) le professeur envisage que les ondes magnétiques générées par les médicaments puissent soigner ces maladies.

8. Le professeur Marc Henry,  professeur à l’ université de Strasbourg où il enseigne notamment la chimie et la physique quantique  et procède à des recherches sur l’eau émet l’hypothèse que l’expérience ci-dessus pourrait s’expliquer par la particularité des molécules d’eau de se relier entre elles et former ainsi des boucles dans lesquelles aucune molécule ne pourrait entrer mais qui pourrait enfermer dans cette expérience les ondes électromagnétiques  générées initialement par l’ADN et qui constitue ainsi un domaine de cohérence.

Sur Pseudo-sciences , – juillet/septembre 2009- Alain de Weck, professeur émérite d’immunologie et allergologie aux Universités de Berne et Navarre expose les doutes qu’il a par rapport aux expériences de Jacques Benveniste et  Montagnier

la page de la mémoire de l’eau – les controverses  autour de ces expériences

———

Mutiplex : un spécial Jacques Benveniste

les expériences de Masaru Emoto

Masaru Emoto, né le 22 juillet 1943, est un auteur japonais connu pour sa théorie sur les effets de la pensée et des émotions sur l’eau.

Sommaire

Biographie

 

Après avoir suivi des études en relations internationales à l’université de Yokohama, il a créé IHM Corporation à Tokyo en 1986. En 1992 il fut diplômé comme docteur en médecine alternative par l’Open International University for Alternative Medicine d’Inde. Il est aujourd’hui responsable de l’institut de recherche d’IHM Corporation, dont il est également le président. Il est également président du « Project of Love and Thanks to Water ».

Il a publié plusieurs ouvrages présentant des clichés de cristaux de molécules d’eau. Emoto interprète ces clichés comme des preuves que les cristaux réagissent par des changements de structure à diverses influences comme celles d’une musique de Jean-Sébastien Bach ou de hard rock, ainsi qu’à de simples mots comme « Merci ».

Critiques

Des scientifiques critiquent les procédures expérimentales pour leur insuffisance1 et estiment qu’il existe de nombreux biais cognitifs dans les expériences d’Emoto lorsque par exemple les chercheurs sont invités à parcourir les clichés pour trouver ceux qui conviennent le mieux à ce qu’ils veulent illustrer. Ceux-ci n’ont jamais été soumis à des tests en double aveugle qui sont une des procédures scientifiques de base pour la vérification des expériences. Emoto reconnait qu’il n’est pas un scientifique lui-même.

James Randi, le fondateur de la James Randi Educational Foundation, a publiquement offert à Emoto la somme d’un million de dollars s’il pouvait reproduire les résultats de ses expériences selon la procédure en double aveugle2.

Les travaux d’Emoto n’ont jamais été publiés dans une revue scientifique à comité de lecture.

Publications

 L’expérience du riz

 

 

 ———

des sites

La nature de l’eau : le blog des Mondes de l’eau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.