Les Français consomment trop de benzodiazépines

La France est le second plus gros consommateur de benzodiazépines en Europe, selon un nouveau rapport de l’Afssaps, qui veut réduire cette consommation d’anxiolytiques et de somnifères.

les benzodiazépines sont définies par une structure chimique cyclique qui associe une molécule de benzène et une molécule contenant deux atomes d’azote  (diazépine). Dans la nomenclature internationale, on les reconnait au suffixe -azépam. Les molécules apparentées, comme le zopiclone ou le zolpidem, n’ont pas la même structure chimique mais le même mode d’action. Les BZD agissent au niveau du système nerveux central (cerveau) via les récepteurs Gaba (canaux ioniques insérés dans les membranes de certains neurones). Elles ont un effet inhibiteur sur les neurones (d’où les propriétés relaxantes, sédatives, hypnotiques…). 
Les BZD sont prescrites contre l’anxiété, l’insomnie, les contractions musculaires douloureuses, l’épilepsie ou encore pour le traitement de l’alcoolisme (sevrage).

le magazine Sciences et Avenir donnait en octobre 2011 un coup de projecteur sur le lien possible entre la prise de benzodiazépines (BZD) et la survenue d’une démence,notamment la maladie d’Alzheimer. Suite à cet article, qui s’appuyait sur les travaux de Bernard Bégaud, épidémiologiste à l’Inserm, l’Afssaps s’est procuré une note sur l’étude en cours, précise le rapport d’expertise publié cette semaine. Cette association entre BZD n ’est pas établie pour l’instant mais «cette problématique est en cours d’évaluation», précise l’Afssaps.

 

 

 

 

close
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x