loi sur les « lanceurs d’alerte » sanitaires ou environnementaux

pour lire l’ensemble de l’article : le Monde


Les lanceurs d’alerte, ces scientifiques ou simples citoyens qui attirent l’attention sur des risques sanitaires et environnementaux, seront désormais protégés. Le Parlement a adopté, mercredi 3 avril, la proposition de loi qui vise à préserver ces« lanceurs d’alerte » et à renforcer l’indépendance des expertises scientifiques. Un sujet brûlant, que ramènent régulièrement au-devant de l’actualité des dossiers comme la prescription de médicaments à risque, l’exposition aux pollutions chimiques ou aux ondes électromagnétiques.

Les sénateurs ont voté sans modification, en deuxième lecture, la proposition de loi présentée par le groupe écologiste du Sénat, rendant son vote définitif. C’est la première fois de son histoire que le Parlement adopte un texte écologiste. Le Parti socialiste, les communistes et une grande partie du groupe RDSE (à majorité PRG) ont soutenu le texte de leurs collègues écologistes, ainsi que quatre centristes, l’UMP s’y opposant. Les autres centristes se sont abstenus. Le rapporteur du texte, Ronan Dantec, a exprimé « son émotion » devant cette première.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.