Michel Bauwens,théoricien du pair à pair,l’économie du savoir partagé et des échanges non marchands

Pour lire la totalité de l’article sur Médiapart

 

On le présente parfois comme le « Jeremy Rifkin de gauche ». Michel Bauwens, 56 ans, est l’un des plus influents théoriciens du pair à pair, cette économie du savoir partagé et des échanges non marchands née dans le monde du numérique. Avec la Fondation Peer To Peer, qu’il a créée, il s’attaque à un nouveau chantier intellectuel et politique : concevoir un modèle de transition vers une société des communs, où l’activité serait collaborative, en partie non marchande, plus écologique et plus heureuse. C’est le projet FLOK Society (« free, libre, open knowledge »), d’abord développé avec le soutien de l’Équateur.

…Le monde du travail est en déclin. L’État social est en déclin car il n’a plus de forces sociales pour le soutenir. C’est la fin du salariat. En 2020, un travailleur sur quatre en Europe et un sur trois aux États-Unis sera en dehors du salariat, d’après une estimation.

…Dans ce contexte, une nouvelle classe, un nouveau sujet est en train de naître : la jeunesse précaire, la classe de la connaissance qui produit le design, les codes, développe les logiciels et les sites Internet… Ils sont au cœur du capitalisme cognitif aujourd’hui, et en pleine croissance démographique.

…La question est donc : peut-on rendre la nouvelle économie des communs autonome de la logique du profit ? Est-ce qu’on peut faire une convergence de l’économie sociale, solidaire, écologique avec les systèmes de production ouverts qui créent du commun ?

…Comment rendre la nouvelle économie des communs autonome de la logique du profit, selon vous ?

À la Fondation peer-to-peer, nous défendons l’idée de l’assemblée des communs, c’est-à-dire de rassembler tous les mouvements citoyens d’une ville ou d’un territoire et de créer une charte sociale pour créer un fait social.

..On doit vraiment créer une nouvelle conscience sociale et politique en rapport avec cette pratique des communs.

….Je plaide pour une « rapid intervention team » des gens des communs, à la place des jésuites de Mc Kinsey : voilà ce qu’on va faire pour la monnaie, l’alimentation, l’industrie… On ne peut pas attendre que la crise éclate pour être prêt. Il faut beaucoup expérimenter parce que beaucoup de choses ne marchent pas. Ce n’est pas parce que c’est pair à pair que ça marche. Il faut une validation communautaire.

…La production entre pairs, qui produit des communs, est une forme de germe qui montre comment une nouvelle société peut fonctionner. C’est la grande différence avec le socialisme, théorie qui dit : on va prendre le pouvoir soit par la voie parlementaire, soit de façon plus radicale, et ensuite, on instaurera le socialisme.

…Aujourd’hui, les gens sont en train de quitter le monde du travail : ils deviennent freelancers, c’est un nouvel artisanat

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.