NOcageArtFest : la création artistique pour la libération animale

le site de NocageArtFest

Toulouse, 22-23 novembre 2013

Un festival artistique sans précédent à l’initiative de trois associations toulousaines (Mouvement pour la Cause Animale,
Animal Amnistie et le Collectif Antispéciste SMT511
) qui rassemblera les forces créatrices du mouvement citoyen international dans tous leurs aspects : de la musique au théâtre en passant par les arts plastiques, le cinéma et d’autres talents insoupçonnés. Des artistes provenant de chaque coin de l’Hexagone, mais aussi d’Espagne, de Croatie et d’Italie animeront un programme riche en événements où la question animale dans ses aspects les plus actuels sera abordée dans toute sa force évolutionnaire.
Pour l’ouverture de vendredi 22 à 15h au Mix’art Myrys est prévue la première projection européenne du film américain
“SPECIEsism : The movie” de Mark Devries, présenté à New York le 18 septembre dernier, qui fait déjà parler de lui et qui promet : “Vous ne regarderez jamais plus aux animaux de la même façon. Surtout les humains”. A suivre d’autres projections qui auront la particularité de la création narrative : “Bold Native” de Denis Hennelly et le français multiprimé “A.L.F.” de Jérôme Lescure le samedi 23 à 16h.
Douze heures de concerts mélangeront des styles de tous univers musicaux : de la chanson “a cappella” traditionnelle occitane à l’hardcore-punk en passant par le folk, l’hip hop, le techno, le progressive, le grind-core. Du piano orchestral jusqu’à la techno et la psycotrance.
L’espace exposition du Mix’art Myrys affichera une documentation sur la production mondiale des arts plastiques, des photos et des vidéos d’animations dédiées à ce sujet :“ALA3 un regard sur le regard”.
Le théâtre sera également au rendez-vous : Marie-Angèle Vaurs présentera en scène “ÆNTRE” (du 5 au 24 novembre au Theatre 2 L’Acte – Le Ring ) et Jérôme Normand exhibera au Mix’Art Myrys “Zanimoland”, créé pour le NOcageArtFest (samedi 23 à 18h15)..
L’espace de la réflexion sera le débat public du samedi matin (9h30), “La question animale : un conflit annoncé”, qui aura lieu à la salle du Sénéchal. Il se présente comme un moment capital dans le questionnement irrévocable du rapport homme-animal et des ses enjeux éthiques, économiques, politiques .
La gastronomie sera naturellement une gourmande protagoniste et les stands des associations internationales animeront les couloirs du Mix’art Myrys.
Le NOcageArtFest s’annonce donc comme une borne à travers laquelle les accusations méprisantes envers les souteneurs de cette prise de conscience globale (souvent tachée d’extrémisme sinon de sectarisme) n’auront plus aucun crédit ni aucune honnêteté intellectuelle. Le changement c’est maintenant : on le voit, on l’écoute et on en profite, avec intelligence. et talent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.