NOTRE DAME DE MOLDAVIE

Concernant l’ histoire de Vladimir qui va suivre,  le véritable message est bien plus complet que l’évocation très brève que j’ en fait dans le texte , et dont j’ ai retenu seulement le côté poétique et émouvant lié à la fête des Mères et à l’ Amour de Vladimir pour sa famille.

Il reste tout de même un grand mystère ! Comment cet homme , venu d’une région très lointaine de Russie a-t-il pu évoquer la légende et l’histoire d’ Agapia ? Sans doute est-ce l’ amour qu’ ils éprouvent pour leur famille et le désir profond de les retrouver ,qui les rapprochent .

Dans les deux cas les Anges sont présents et interviennent . Pour Vladimir , il s’ agit de l’ aider à faire passer un message qui préviendra sa femme et sa fille d’ un danger qui les menace . Aussi l’Ange est-il présent pour écrire le message . Quant à Agapia , elle est sauvée par deux Anges qui vont l’aider à retrouver ses parents.

Mais je demeure toujours aussi perplexe ! Pourquoi et comment a-t-il choisi l’ icône de ND DE MOLDAVIE ? C’ est un endroit très éloigné de son pays natal . Et puis , je dois dire,que cette histoire est assez mystérieuse . Le message d’origine est non seulement l’avertissement d’ un danger , mais il donne aussi des détails que l’ on ne doit surtout pas dévoiler .

Bien que je comprenne la curiosité du lecteur à propos de cette visite de l’ au-delà, je ne peux pas en dire davantage , mais j’ ai toujours en moi cette question : Pourquoi cette icône ? Pourquoi en Moldavie ?

J’aurais dû en parler aux anges ,mais l’ affaire m’ avait suffisamment troublée pour que j’ en reste là . Peut-être vais-je le faire un de ces jours …

NOTRE  DAME  DE  MOLDAVIE    10 JUILLET 2016

 

 

Il y a quelques temps , j’ ai eu la visite d’un défunt , d’ origine russe qui  me suppliait de transmettre un message à sa famille.  La famille résidait en France et il avait choisi la fête des Mères pour se manifester . Après m’avoir confié un vibrant message d’ Amour pour son épouse et sa mère , il demande à sa fille d’allumer un cierge en l’ honneur des mamans , à  « Notre Dame de Moldavie » .

Ces personnes vivaient dans une région très lointaine de Russie et je suis intriguée par le nom de ce pays et de cette église, surgis de l’au-delà avec une telle précision !  J’apprends que la Moldavie est une enclave entre l’Ukraine et la Roumanie et ce petit pays truffé de monastères, autant qu’auréolé de mystère  , m’inspire une sorte de fascination !C’est une nation où la religion orthodoxe est restée très vivante,  en dépit de la période difficile des années 1960 où les religieuses furent envoyées dans les kolkhozes . Je poursuis mes recherches qui s’avèrent assez compliquées ,  car il existe des dizaines de monastères, dont certains sont des lieux de pèlerinages très connus . Mais , toujours pas de Notre Dame de Moldavie ! Imaginez ! Un défunt de nationalité russe qui , au travers d’ une fête païenne, fondée sur l’ amour  de la famille et le souvenir heureux qu’ il en a gardé, m’a fait part d’ un message merveilleux, en attirant mon attention sur un lieu proche de son propre pays, et riche des traditions orthodoxes ! L’histoire personnelle ne rejoint-elle pas l’ universel et le miraculeux  dans l’ image de la foi la plus profonde !

Voici comment, grâce à l’appel de cet homme que je nommerai Vladimir, j’ai découvert la Légende de la jeune fille au puits !

Notre Dame de Moldavie , ce n’ est pas une église  , c’est une icône , adorée par des milliers de fidèles, une magnifique peinture de style naïf qui relate la vie d’ Agapia et qui est exposée dans le couvent de Cotiujeni Mari  avec d’ autres reliques venues du monde entier.

La renommée de ce monastère vient de l’histoire d’une petite fille née en 1819 dans le village de Pasatel  et dont les parents très religieux , font de fréquents pélerinages . Ils décident de se rendre à Kiev ,en Ukraine et de ne pas emmener l’enfant car le chemin est trop difficile .  Agapia  , très triste de cette décision , prend la route toute seule pour rejoindre ses parents. Hélas, elle tombe dans un puits profond  , et se casse les jambes ! La légende raconte qu’elle y restera trois ans , nourrie par deux oiseaux qui sont en réalité des Anges ! Un jour , un berger entend un chant mélodieux et sort la petite fille du puits.  On la transporte dans le monastère où elle retrouvera ses parents  , mais demeurera alitée pendant quarante ans !

Elle se consacre à la prière. Son courage attire des personnes de tous horizons . On vient la voir car elle a le don de guérir et réalisera des miracles fréquents .  Il y a une dizaine d’ années , la terre sous sa tombe s’ est soulevée ;  son corps était resté intact depuis 1873 , date de sa mort . On l’expose dans l’église et c’est en  ce lieu , que l’ on peut admirer la merveilleuse icône qui relate sa vie ,  sous le nom de Notre Dame de Moldavie !

Vladimir m’a rendu visite … ! Par delà le temps et l’espace , ce petit miracle en a révélé un autre , celui de la jeune fille au puits ! Mais tous  deux sont issus de la même quintessence ; la même substance les relie  , celle  du mystère de l’ Amour et de ses pouvoirs ! Vladimir est venu du ciel  pour délivrer un message à ses proches tant aimés !

Agapia a fait des miracles grâce à son  prodigieux pouvoir  d’Amour, mais  tous deux se sont étrangement retrouvés , à la lueur d’ une douce  icône moldave ….

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.