Oeuvrer par Dieu et non pour Dieu.

pour lire ce livre en téléchargement 

 

 

Dans mes précédents articles: “Du choix de Jésus coach intérieur”…”Du mérite à l’accueil“…motivé par mon expérience d’effusion d’Esprit, j’essayais de faire passer le message personnellement reçu le 23 février 1975 et que Saint-Paul adressait vers l’an 57 aux juifs de Rome devenus chrétiens: “vous n’êtes plus sous la loi, mais sous la grâce” (Rm.6,14), car, déjà à cette époque, cela semblait, pour les responsables, plus simple à gérer et pour les pratiquants plus rassurant d’avoir un guide écrit et immuable. Ce retour aux prescriptions de la Loi juive est considéré par Saint-Paul  comme une perversion de l’évangile: “si quelqu’un, même nous ou un ange du ciel, vous annonçait un évangile différent de celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit anathème”(Gal.1,8) . Revenir à la Loi, c’est carrément nous retrancher du “don de salut” que Dieu nous fait en Jésus.

                      Une bonne catholique me dit un jour: _” tu ne dois pas manger de boudin”. Il est en effet écrit dans l’ancien testament: … tiens ferme à ne pas manger le sang, car le sang c’est la vie…”(Dt 12,23). Dans le nouveau testament il est par contre écrit: ” Le Règne de Dieu n’est pas affaire de nourriture ou de boisson; il est justice, paix et joie dans l’Esprit-Saint”(Rm.14,17). Il s’agit avant tout, pour le chrétien, de louer le Seigneur, notamment pour la bonne nourriture et non de veiller “à être dans les clous”.

                             De nombreux catholiques pensent devoir défendre des valeurs dites chrétiennes au lieu de se laisser guider par l’Esprit-Saint. De l’action par Dieu en nous et à travers nous, dont on ignore à priori ce qu’Il va nous demander de faire, on est passé à l’action pour Dieu. [ A chacun son charisme,car “nous avons des dons différents selon la grâce qui nous a été accordée” ( Rm.12,6)]. Les habitants de mon quartier de Besançon le quartier Battant,se nomment “les Bousbots”.Ils ont un hymne, encore chanté tous les ans lors d’une messe en l’église de la Madeleine et qui dit notamment: “S’il te faut des vaillants,Seigneur nous voici !”A l’époque (en 1575) Dieu “avait besoin” de vaillants catholiques pour résister à l’envahisseur protestant venu de Montbéliard ! Depuis les combats ont changés, mais la motivation est toujours une éthique “baptisée” chrétienne à faire respecter. Je me souviens d’un sermon ou le prêtre nous engageait à faire de bonnes oeuvres autour de nous et de nous arranger pour qu’on découvre ensuite que nous sommes chrétiens ! C’est plus un “esprit tordu” qui nous habite alors, que l’Esprit de Dieu. 

                                 Si,comme je l’expliquais dans le précédent article, pour guider notre action, il ne devait subsister qu’un seul commandement, ce serait celui d’aimer et d’aimer jusqu’à ses propres ennemis.Sa mise en oeuvre n’étant possible par l’homme, officiellement chrétien ou pas, que par l’Esprit de Dieu en lui,c’est donc bien l’action de Dieu à travers nous qui est à rechercher en priorité.

                                                                             robert.specty@orange.fr

Réf:_Rm 6,14 ; 14,17 ; 12,6  = épitre aux Romains, chapitre 6, verset 14 etc

_Gal 1,8 =épitre aux Galates, chapitre 1, verset 8

_Dt 12, 23 = Deutéronome, chapitre 12, verset 23.

@

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.