SARVODAYA SHRAMADANA-vers une économie non violente

Un film de Louis CAMPANA et François VERLET

Dans la lignée de Gandhi et de sa république villageoise le réseau SARVODAYA SHRAMADANA donne depuis 50 ans à 6 millions de Sri Lankais, soit 1/3 de la population, l’opportunité de prendre leur destin en main.

Durée: 52 mn- boutique de l’association Shanti

 

SARVODAYA SHRAMADANA

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xdgkcx_sarvodaya-shramadana_news#from=embed[/dailymotion]

L’ ultralibéralisme promettait richesses et bien-être pour tous mais il génère crises, chômage et inégalités croissantes. Le fait économique est devenu déterminant pour le futur de la planète et de ses habitants.  Le modèle capitaliste et son corollaire, la croissance sont-ils les seuls viables? Une économie respectueuse de l’homme et de la nature est-elle possible?

 

Ce film est le fruit d’une rencontre avec ce mouvement et ses fondateurs. Il raconte comment la création de sociétés villageoises a permis à des millions de sociétaires de s’émanciper progressivement de déterminismes sociaux par l’éveil revendiqué de ses participants et le suivi attentif des bénévoles et des travailleurs du réseau.

Nous avons découvert 15.000 villages s’organisant aujourd’hui de manière autonome. Par la mise en place de chantiers collectifs, de puits et de canaux, de micro-crédits, de banques auto-gérees ils construisent progressivement une alternative économique non-violente, indépendante du marché financier planétaire.

Le film analyse aussi le terrible conflit entre le gouvernement Cinghalais et la rébellion Tamoule dans lequel cette démarche a pris corps et les actions menées pour le résoudre.

La méthode est-elle transposable ?  Le pouvoir politique, trop souvent accaparé par une élite, peut-il être repris par le peuple ? Peut-on imaginer comme le laisse entendre A.T. Aryaratne, fondateur de SARVODAYA, que  le monde devienne une communauté de républiques communautaires et qu’il se débarrasse enfin de la violence institutionnalisée des multinationales…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.