Vers la fin des pesticides néonicotinoïdes : la santé des abeilles enfin prise en compte

Fondation Nicola Hulot

Le 19 mars 2015  : La Fondation Nicolas Hulot salue les avancées et appelle à maintenir un cap ambitieux Dans le cadre de la discussion sur le projet de loi relatif à la biodiversité, l’Assemblée Nationale a adopté ce matin deux amendements visant à restreindre l’usage des pesticides néonicotinoïdes, reconnus pour leurs ravages sur la santé des pollinisateurs et pour leurs risques sur la santé humaine. L’amendement n°1077 modifié va permettre de soutenir les projets de groupements d’intérêt écologique et économique (GIEE) travaillant à la suppression des néonicotinoïdes dans le cadre du plan Ecophyto 2. L’amendement n° 754 vise à mettre en place un moratoire sur ces produits à compter du 1er janvier 2016. La Fondation Nicolas Hulot salue ces avancées, tout en ayant bien conscience des questionnements que pose la mise en place d’un tel moratoire national. Au gouvernement maintenant de traduire ce cap ambitieux en actes. Lors des discussions, Ségolène Royal a également rappelé que la France s’engage au niveau européen pour mettre en révision, dès cette année, l’interdiction des 3 substances précédemment interdites ainsi que l’élargissement à d’autres substances et s’est engagée à adopter rapidement un plan de sauvegarde des abeilles et des pollinisateurs. La FNH prend acte positivement de ces engagements du gouvernement qui font suite à nos nombreuses interpellations et aux déclarations de François Hollande lors de la conférence environnementale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.