C’est quoi la Vie ?

« Tat tvam asi : Tu es Cela  »

Chhāndogya Upanishad (VI.8.7)

Selon le site Nutriliberté , Le Pr Aziz EL AMRANI-JOUTEY est 

  • Docteur en médecine et sciences médicales
  • Endocrinologie et immunologie
  • Docteur en naturopathie et bio-énergétique
  • Diplôme Universitaire en neuro-endocrinologie et chronobiologie
  • Diplôme international d’écologie Humaine
  • Vice-président de la SIRES. (Société Internationale de Recherches sur l’Environnement et la Santé)
  • Vice-président de l’académie internationale de Lausanne en médecine complémentaire appliquée
  • Il développe l’Approche matricielle sur son site

    L’APPROCHE MATRICIELLE

     

    Cette approche scientifique holistique fait le lien entre les concepts les plus récents de la science moderne et la connaissance des anciennes traditions dans leur forme évolutive (soufisme, advaïta vedanta).

Dans cette vidéo de 6 mn il répond à la question fondamentale : qu’est ce que la vie ?

 

La vie ne se définit pas. 

La vie est un processus rythmé, ordonné qui se met en place.  La description de la vie n’est pas la vie. 

On s’aperçoit qu’on est prisonnier du processus de pensée et on se raconte des histoires.

C’est le silence qui est porteur du sens.

Pierre Rabhi – Ce que l’éducation devrait être

L’éducation relève d’une éducation globale dans laquelle l’éducation à la nature est une partie de cette globalité.

L’éducation présente aujourd’hui le monde comme une arêne et c’est le principe de compétitivité qui prévaut. L’éducation forme a être de bons soldats de l’économie.

Or le but de l’éducation devrait être l’épanouissement de l’enfant car un enfant épanoui trouvera sa place dans la société.

L’autre ne doit pas être présenté comme un rival mais comme un complément et l’enseignement doit développer la solidarité.

On a marginalisé le travail manuel alors que la main  a servi à l’homme au développement de son cerveau.

Le rapport à la nature : on est ignorant de ce qu’est la nature.

Le rapport masculin/féminin est un rapport de complémentarité et non d’opposition.

Il faut éduquer à la modération, à la sobriété.

voir la page : changer l’école

 

 

*