Ma rencontre avec une barreuse de feu

 

Il y a un an, après un examen sanguin de routine suivi d’une biopsie, les médecins me  détectent un cancer  de forme agressive. Ceux-ci me proposent alors quarante séances de radiothérapie accompagnées d’autres soins. J’entre alors dans un des nombreux parcours médicaux de suivi des cancers.  

L’article qui suit a d’abord pour objet  de dire publiquement un immense merci  à Annie qui barre les brûlures et qui m’a accompagné dans ce processus de soins. Il a aussi pour objet  de témoigner auprès de tous de l’efficacité de ses interventions. J’ajoute que si vous ou une de vos connaissances se trouve confrontée à ce type de problème, vous ou celle-ci pouvez me joindre à partir de l’onglet “contact” sur la page d’accueil du site afin que je vous communique les coordonnées d’Annie. Je rentrerai ainsi  indirectement  dans la chaîne d’aide à des  personnes qui font face à ce type de traitement.

Cet article est aussi l’occasion pour moi avec cette diffusion de dire que je poursuis mon message pour aider à sortir du matérialisme étroit de notre société. Ce dernier a envahi notre monde et l’a réduit à sa seule dimension rationnelle. Sans rejeter celle-ci,  j’ouvre ainsi sur ce site et depuis plus de dix ans, des portes vers d’autres ailleurs qui nous conduisent  à divers domaines de ce que j’appelle la transrationalité – cf là -. 

Ces portes m’ont amené récemment à ouvrir un nouveau blog qui s’intéressera à l’ABSOLU .                             

Je profite aussi de ce moment pour remercier les amis qui m’ont aidé en me conseillant de m’entourer de l’assistance d’un barreur de feu pour mieux supporter les séances de radiothérapie et qui m’ont donné alors plusieurs  adresses. Je pense ici en priorité à Mauricette qui m’a donné celle d’Annie. Je remercie aussi celles et ceux qui professionnellement m’ont accompagné avec humanité dans ce parcours de soins.

 Annie travaille à partir d’une photo, les autres propositions concernaient un travail à distance par téléphone. Mais, sans douter de l’efficacité de ces recours, je décide d’abord de m’en passer, craignant  que ces interventions puissent avoir un effet réducteur sur le traitement envisagé.

Le médecin oncologue m’avertit que sur les huit semaines de traitement quotidien hors week-end, les six premières se passent généralement bien pour tous et que les effets secondaires dus à des brûlures sur d’autres organes apparaissent de façon exponentielle au cours des deux dernières et chez certains patients seulement.

Les premières séances se révèlent être sans effets secondaires mais très rapidement je ressens une gêne à proximité de la zone traitée et qui occasionne un début de douleur persistante. Ma décision de recourir à l’aide d’Annie est  immédiate. Nous sommes alors fin de la première semaine de traitement. Je la contacte et celle-ci, d’une voix que je ressens immédiatement comme exceptionnellement  chaleureuse et sincère, m’invite à lui faire parvenir rapidement une photo . 

J’envoie cette photo en fin de matinée et dans l’après-midi j’observe que la douleur a disparu. Annie m’avait indiqué qu’elle intervenait chaque jour pour l’ensemble de ses patients et demandait à ceux-ci de lui donner chaque semaine l’état des effets secondaires de la radiothérapie,  ajoutant qu’en cas de douleur nouvelle, il convenait de la prévenir rapidement pour qu’elle multiplie ses interventions.

Le traitement quotidien s’est poursuivi ainsi sans problème durant les  premières semaines mais à partir de la sixième ou septième semaine les douleurs sont réapparues. J’ai donc prévenu immédiatement Annie et le soir même de mon appel ces douleurs avaient à nouveau disparu. J’ai pu ainsi terminer mon traitement.

Il y a bientôt trois ans,  j’avais eu l’occasion de publier un article au sujet de la parution d’un livre intitulé “place du magnétisme dans l’offre de soins en médecine générale” écrit pas le docteur Denis Piotte . Cet article est ici.

Son livre comprenait notamment une partie d’enquête auprès de 25 magnétiseurs de sa région et j’extrais quelques conclusions de l’auteur à propos de la pratique de ces  magnétiseurs qu’il a rencontrés . Il écrit  que :

  • “tous et toutes ont une forme de foi
  • Soit une foi chrétienne profondément ancrée et pour certains d’entre eux, celle-ci explique leur don.
  • Soit une sorte de spiritualité avec une foi en des forces de vie, une foi en des forces cosmiques ou une foi puissante en l’Homme et cette envie d’aider et de mettre leur Energie au service des humains. C’est ce qu’on nomme l’intention et qui est une véritable force mentale, une Energie qui précède  la transmission de celle-ci.
  • C’est l’intention qui permet de canaliser le fluide et de le focaliser sur le malade.

Pour la plupart des magnétiseurs, on peut parler de compassion, d’altruisme et même d’un “véritable don de soi“. Chez l’un d’entre eux, il était écrit : “Je ne connais qu’un devoir c’est celui d’aimer” .

Annie a volontiers accepté de me raconter  comment elle est arrivée à sa pratique actuelle de barreuse de feu.

Née dans un petit village de la proximité d’une grande ville, sa jeunesse  fut extrêmement difficile. Sa mère  avait tout fait pour éviter sa naissance alors qu’elle  se trouvait enceinte d’un homme qui n’accepta pas le mariage lorsqu’elle lui révéla sont état.

Elle fut élevée  par sa mère dans une ferme. Cette dernière se maria à un autre homme devenu son père adoptif.  Elle fut l’aînée d’une fratrie avec une autre soeur et deux autres frères. Mise toujours à l’écart, sollicitée continuellement pour des travaux du matin et du soir à l’étable avant et après l’école, elle ressent très douloureusement le rejet de sa mère, subit ses claques à tout moment.  Malgré tout, elle l’aime profondément. Elle subit  aussi sa mise à l’écart par les enfants de l’école qui lui disait qu’elle “sentait la vache”. Elle survit comme elle peut et sans amour si ce n’est celui de ses grands-parents maternels. Elle est  dans un environnement familial toujours hostile, pleurant en cachette car sa mère lui interdisait  de pleurer devant elle. Elle survit aussi essentiellement en priant beaucoup, elle qui fut  élevée dans une famille  chrétienne pratiquante.  Mais elle eut  tout de même  le soutien de sa grand-mère maternelle qui habitait le même corps de bâtiment.  Elle venait se réfugier vers elle de temps à autre quand elle le pouvait et elle l’enserrait alors de ses bras. Vers ses dix ans et à force d’observations minutieuses, elle découvrit l’origine de son  rejet par sa mère.

Alors qu’elle a  seize ans, une connaissance de sa famille lui proposa un travail d’été en tant que caissière dans un petit commerce à la ville. Ses patrons attentifs à sa détresse l’aideront à évoluer. Ce fut pour elle l’occasion de sortir partiellement de ce cercle  familial. Cette expérience fut d’autant mieux acceptée par les parents qu’elle leur reversait l’intégralité de sa paie.

Elle se mariera vers 19 ans, échappant ainsi définitivement à l’emprise parentale et elle eut deux enfants avec son époux. Sept ans après son mariage, celui-ci décède. Et trois ans après ce premier drame,  sa soeur  se suicide. Elle est alors profondément atteinte par cette deuxième disparition et doit faire face à l’insomnie  et aux crises d’angoisse.

On lui indique les bienfaits qu’opère un magnétiseur, M. Paul, installé à la ville. Elle commence ainsi avec lui un suivi mensuel qui lui apporte momentanément un bienfait qui ne dure que quelques jours. Elle ose finalement lui  faire part de cet échec. C’est alors que le déclic se fait :  celui-ci  lui révèle qu’elle a un don, comme lui,  et ce pouvoir en elle l’empêche  d’obtenir selon lui les résultats qu’il a avec ses autres patients.

Les années passent, Annie se remarie et de cette union naitra une petite fille. Mais au fond d’elle-même, la révélation du magnétiseur l’interpelle toujours.  Depuis toute petite elle “sentait qu’il y avait quelque chose en elle” et  M. Paul lui avait révélé ce qu’était ce “quelque chose.” Elle  avait bien demandé son aide pour mettre en pratique son don mais celui-ci avait catégoriquement refusé en lui disant de se débrouiller seule.

Elle travaillait alors en usine. Un jour une amie lui parle  des barreurs de feu. Elle lui dit  que ceci consiste à dire une formule, une prière et elle lui donne quelques indications imprécises.

C’est à partir de ces indications et avec l’assurance aussi que lui avait donnée le magnétiseur, qu’elle va bâtir sa formule, sa prière, à laquelle elle associe  divers  signes de croix car elle reste depuis son enfance et comme je l’ai déjà écrit, imprégnée par sa foi chrétienne.

Le rejet par sa mère associé à sa foi profonde semblent l’avoir orientée vers une vocation de soin. C’est par ce don, qui lui est donné et qu’elle développe,  qu’elle aura  notamment l’opportunité de donner  de l’amour à son prochain.

Pour soigner à distance les brûlés,  elle imagine  réaliser son aide au moyen d’ un support visuel et elle pense très vite à s’appuyer sur une photo qui lui permettra de se focaliser sur une zone corporelle qui encadre largement la zone atteinte.  Le premier test est réalisé avec sa fille qui s’était brûlée. Et ô merveille !  Elle a alors la preuve que son intervention a réussi en constatant que la  brûlure avait disparu rapidement. Bien entendu, son entourage aura connaissance de ce don qu’elle pourra ainsi commencer à exercer dans son cercle familial et d’amis. Le résultat est toujours positif pour les brûlures par accident.

Elle étendra plus tard ses interventions à certaines maladies de peau comme le traitement du zona et de l’eczéma mais dit-elle, elle devra sensiblement adapter sa prière  pour obtenir, dans ces cas là, de  meilleurs résultats.

Une amie recourt un jour à elle pour qu’elle soigne les brûlures occasionnées par le traitement par radiothérapie chez son beau-frère. Elle intervient à distance et Pierre, alors son premier malade atteint d’un cancer, va ainsi être soulagé. Devant les résultats positifs et  avec le bouche à oreille, cette activité va vite se développer  pour faire face aux brûlures par radiothérapie et c’est ainsi qu’il y a un an,  j’ai donc fait appel à Annie.

Je dois rappeler que sa pratique quotidienne durant le traitement et encore quinze jours après la fin de celui-ci se fait dans un amour profond des autres, un amour qu’elle donne sans compter, elle qui, petite fille, en a tant manqué notamment  de la part de sa mère.

Le caractère extraordinaire de ses interventions  est  actuellement inexplicable par la science. Déjà le magnétisme humain relève encore actuellement  de l’extraordinaire mais ici, le traitement à distance et quelle que soit celle-ci, dépasse très largement le cas du magnétisme humain.

 La médecine, à ma connaissance, ne combat plus devant les tribunaux ce genre de pratiques comme elle le faisait encore systématiquement dans les années cinquante. Et même certains hôpitaux, dans les services de grands brûlés, y recourt  officieusement.

   Je dois témoigner qu’en rencontrant Annie qui m’a tant aidé comme elle aide aussi tant d’autres personnes en France et aussi à l’étranger, j’ai rencontré quelqu’un qui irradie  de façon exceptionnelle l’amour pour les autres.

J’ai recueilli  sur un site et à l’occasion de la rédaction de cet article ces paroles chrétiennes qui me font tant penser à la vie d’Annie :

“La grâce c’est un accompagnement d’amour Divin inconditionnel et durable qui enrichit chacun de nous et le protège. Elle est une bénédiction imméritée qui nous est attribuée par Dieu lui même. Nous sommes tous des trophées de la grâce. C’est un état permanent à vivre intensément ( Tite 2:11 ). Elle se révèle une source de salut et en plus elle rend humble, heureux et reconnaissant.”

Pour terminer voici quelques messages qu’Annie a extraits de sa “boîte de témoignages de reconnaissance” pour la rédaction de cet article.

Q’est-ce qu’un Yogi ?

Le yoga ne se limite pas à des postures, c’est une philosophie de vie à mettre  en pratique dans sa vie de tous les jours.
Un yogi ne fait pas de yoga, il vit le yoga.
Il y a une grande différence entre la personne qui pratique des postures de yoga, même régulièrement, et un yogi.
Un yogi est une personne qui dédie sa vie à la pratique spirituelle. Toutes ses actions, sa manière de vivre, de se comporter, de travailler, de penser, de manger… se font dans la conscience et la philosophie du yoga.
Sa vie de tous les jours EST sa pratique du yoga. Être yogi est une façon de vivre et un état d’esprit, une hygiène de vie, qui s’appliquent au jour le jour.
Sa vie se rapproche d’un Sâdhu ou d’un mystique ou d’un moine, à la différence qu’il vit dans le monde.
Un yogi n’a pas besoin de se retirer du monde, ni de porter un vêtement spécial. Il peut exercer n’importe quel métier  et vivre une vie normale, seul ou en famille. Il n’est attaché à aucune religion ni croyance. Mais il peut participer à une religion.
Vivre en yogi, c’est comment ?
Le but de la vie d’un yogi est la liberté intérieure, la réalisation de l’Atma, la  Libération.
Un yogi sait que la vie ne s’arrête pas à son seul corps physique, mais que son âme, elle, est immortelle. Sa vie est donc  recherche permanente de la Vérité, de la Connaissance de soi, d’Ajustement.
Yoga veut dire « union », celle du corps, du moi individuel avec le Divin, le grand Tout.

Vivre en yoga, c’est ainsi :
Vivre avec détachement. Un yogi vit et profite de la vie, il sait apprécier toutes les beautés de ce monde. Cependant, il n’y est pas attaché.
Par exemple, il peut gagner de l’argent, avoir une belle maison, profiter de ses biens matériels… mais du jour au lendemain, il n’aura pas peur de tout lâcher. Il n’est pas attaché aux choses matérielles.  Il vit le moment présent, conscient de l’Eternité.
Vivre libre. Un yogi est une personne libre, qui n’a pas de préjugés, pas de jugements, qui n’appartient à aucun dogme ni aucune religion. Il n’écoute que sa voix intérieure. Il est sorti du conditionnement familial et sociétal.
Vivre dans l’amour inconditionnel. Le yogi aime les gens de façon inconditionnelle, car il s’est consacré à l’unité, il a conscience que nous sommes tous UN.
Le yogi n’est pas attaché aux personnes, il les aime librement,  pour ce qu’elles sont. L’égo est effacé, le jugement aussi, le respect des personnes est total.
Le yogi vit au-delà. Cette notion de « au-delà » est difficile à concevoir pour un novice, mais si vous pratiquez le yoga, petit à petit, cette notion vous deviendra plus compréhensible. C’est un peu comme si le yogi vivait dans une dimension plus élevée, plus subtile. Un espace d’éternité.
Pour parvenir à cet état d’être, le yogi s’impose une façon de vivre simple et bienveillante, une  pratique spirituelle quotidienne, appelée Sadhana. Cette pratique est le travail d’une vie entière. C’est un chemin très beau mais difficile, qui demande volonté, confiance, persévérance et amour de soi et des autres. C’est donc une hygiène du corps et de l’esprit journalière que s’impose le yogi : il médite beaucoup, que ce soit assis, immobile ou dans l’action, il veille à garder le mental calme. La méditation libère l’esprit des processus limitants de la pensée, permettant une expansion de conscience. La connaissance de soi passe par cette pratique.
Il entretient son corps afin de le garder en bonne santé, ce qui est préférable pour pouvoir se connecter aux plans spirituels plus subtils.
Il s’adonne à « une certaine ascèse » à certains moments  retraites silencieuses, jeûn… afin de développer ses facultés de contrôle et favoriser l’intériorisation.
Le yogi consacre du temps à servir les autres, à aider l’humanité de manière désintéressée (karma yoga). Aider les autres étant la meilleure façon de s’aider soi-même.
Il étudie les écritures et textes sacrés et par sa pratique spirituelle, il arrive à réaliser en lui-même et vivre les vérités de ces écritures.
Il est plutôt végétarien, car il respecte tous les êtres vivants.
Certains yogis arrivent à l’illumination, à la réalisation du Soi ; d’autres sont encore en chemin. Cela n’est pas un « critère d’avancement ».
Un yogi vit humblement, sa sécurité n’est pas dans l’argent. Sa conscience est tournée vers le trésor intérieur.
Certains vivent leurs expériences dans la solitude ; d’autres ont des disciples, ou aiment débattre de sujets métaphysiques sur la nature de l’esprit et de la réalité.
« La seule chose à laquelle l’homme doit renoncer s’il veut atteindre la suprême Vérité, c’est la notion d’individualité – rien d’autre. »  Swami Ramdas

L’Atma Yogi
L’Atma yogi a reçu une initiation car il a demandé de l’aide ou une guidance. La particularité d’un Atma yogi est qu’il ne chemine pas seul. Il est accompagné par un instructeur en qui il a confiance.
Un Atma yogi cherche en lui-même la Vérité du monde, en compagnie d’un aîné, d’un sage.
Un Atma yogi cultive son attention. Il cherche l’équilibre en toute chose. Il s’est consacré à vivre dans la vérité (satya) et la bienveillance (ahimsa). Il s’est engagé à étudier continuellement (swadaya).

Grâce à ses principes et pratiques, le yogi accède à des niveaux de conscience élevés, qui  lui ouvrent les portes de la connaissance de soi, au niveau physique, émotionnel et mental, spirituel. Le voile de l’ignorance se perce peu à peu.

Les Atma yogis connus et inconnus œuvrent pour l’élévation de leur conscience et de celle de l’humanité. Tous ces êtres  se libèrent de la condition humaine restreinte. Leur but est à présent d’éveiller le reste du monde.
« Tournez votre attention vers l’intérieur. Descendez de plus en plus profondément, là où l’état de parfaite Félicité vous attend. » Maa
Passer du temps auprès d’un vrai  yogi est une chance et une bénédiction. Son aura, sa vibration et sa présence  vous font progresser et vous élèvent. Vous apprenez beaucoup sur la vie et sur vous-même.  Etre auprès d’un yogi peut parfois même changer votre vie.
Lorsque vous êtes en présence d’un yogi, la vie prend une autre dimension. On passe des moments de partage et de discussion (satsangs), le temps s’arrête. On est alors loin des préoccupations matérielles du monde…on est dans une énergie autre …et cela fait tellement de bien !
Le but de l’Atma yoga est de vivre en communion de plus en plus complète avec le Divin et de se mettre au service de ceux et celles qui cherchent.

La Voie du Coeur de l’Atma Yoga et des Evangiles- aux origines spirituelles de l’Inde et de l’Occident

 

sur Coeur Divin

Patrick Vigneau anime différents sites à caractère spirituel et/ou professionnel   dont – Coeur divin- patrick Vigneau.overblog.comAtma YogaInstitut transpersonnelmaisondepaix.com –   sophro-holistic.com

 

Il a écrit plusieurs livres qui retracent son parcours de Vie et son enseignement.

Il fut d’abord jeune professeur de mathématiques avant de s’engager dans une quête intérieure qui le conduira à Calcutta puis à Puri, état d’Odisha – ex Orissa-  en Inde où il demeurera quatre ans pour découvrir les yogas sous la direction de Mâa. Il rencontrera  aussi, au cours de ce séjour, Krishnamurti.

Après ce premier grand séjour en Inde  il ira trois ans durant sur les routes d’Europe, d’ashrams en communautés, de monastères en ermitages.

Il retournera régulièrement en Inde auprès de Mère durant 18 ans.

Il s’installe à la Ligerie en bord de Loire  à La Boissière sur Evre 49110 près de Saint-Florent .

Sur son site de l’Institut de formation transpersonnelle   Patrick Vigneau évoque d’abord la voie de l’Advaïta  Vedanta connue en Occident notamment par Ramana Maharshi, Nisargatta Maharaj, Jean Klein etc…

Il indique une autre approche, une autre voie, le Vishishadvata qui relie Bhakti et Jnana   avec Ramanura, Ramakrishna, Swami Ramdas et Ma Ananda Mayi et qui caractérise la voie de l’Atma Yoga qu’il poursuit et enseigne.

 

“Je ne fais partie d’aucune tradition, même si j’ai cheminé essentiellement en Inde et vécu parmi les Franciscains en France. Aujourd’hui, je respire, travaille, témoigne et transmets ce que la vie m’a conduit à découvrir: la joie d’être soi, la douceur du Cœur Divin. C’est lors d’une intense retraite méditative, qu’apparut ce que je cherchais, sans le savoir, depuis des années dans mon cheminement spirituel. Le Voile se déchira. Une conscience totalement autre, une conscience  lumineuse, où tout est Un, une conscience éternelle se révéla derrière tous les phénomènes de notre monde. Tat Twan Asi. Une Conscience d’Amour et de Lumière qui est partout. Comment en parler? Et cela est plus réel que le plan terrestre. La quête a cessé, mais pas le chemin.” Patrick Vigneau – la source ineffable-29/09/2019

 

 

 

La voie du coeur, une voie qui nous aide à voir et aimer plutôt qu’à penser…

Par définition, la “mystique” est la recherche directe, immédiate de Dieu. Et ceci est vrai pour toutes les mystiques, qu’elles soient d’Occident ou d’Orient.

La Vérité est une et intemporelle, mais elle est dite de différentes façons selon les âges. La Vérité est une, et chacun(e) tente de l’exprimer à sa façon. Il importe d’accueillir, d’écouter et de chercher à comprendre les autres façons de décrire le Réel. Car nul ne peut voir toutes les facettes du diamant, sauf peut-être à partir du cœur.

Le cœur, ce qui est le centre de la vie humaine, se révèle être aussi le siège du divin, au terme d’un retournement, d’une metanoïa, d’une transmutation, qui marque l’élan de la quête. Cette quête se nourrit de renoncement et de dévotion.

Le processus d’éveil à ce cœur vivant est yoga ( ce qui signifie étymologiquement : joug, ce qui unit ) , yoga qui est union du corps, du mental et du cœur.

« Car mon joug est doux et mon fardeau léger. » (Jésus -dans Matthieu 11:30)

L’éveil du cœur est la conséquence de la découverte d’un espace de conscience habité par l’Amour. Découvrir cet espace intérieur dans les profondeurs du silence, produit une ouverture à toute la vie.

Ouverture pour accueillir, honorer, aimer.

Ce processus d’éveil du cœur est le passage permettant l’amour divin d’emplir le coeur humain.

« L’oraison d’union laisse pénétrer Dieu jusqu’au centre de notre âme. » (Thérèse d’Avila)

Dans les plus grandes profondeurs du silence, brûle une petite flamme. Et lorsque cette flamme devient un feu incandescent, l’Amour divin embrase notre conscience.

Lorsque l’amour divin  prend possession de nous, une plénitude irrésistible nous envahit, nous consume et … nous transforme. Toutes nos relations deviennent emplies de cet amour. Notre cœur devient divin.

C’est alors que l’Eveil unitif  est réalisé.

***

La vision unitive finale consiste à voir toutes choses «dans» l’Un transcendant. La transcendance est enracinement dans la vérité et explosion dans l’amour !

*

Ce site est dédié à l’exploration du recueillement, du silence et de la sensibilité subtile du feu intérieur, inspirée par l’expérience des traditions d’Orient et d’Occident.

Tout commença un jour…

« Aujourd’hui, mon Dieu, m’a visité… » (Rumi)

Au plus profond du cœur, dans le grand silence,

une nuit,

une Présence, douce et puissante

plus intense que tout

et une voix, sans parole,

qui transmet, comme une impulsion …

à entrer encore plus dans le silence,…

*

« Ecoute! »

Et par ce seul mot mon cœur fut emporté

*

C’était tout à fait naturel, bien qu’extraordinaire. C’était une voix qui m’aimait.

*

Un jour, je demandai,  à la voix qui m’aimait, comment la nommer.

« Coeur Divin »  arriva dans mon esprit.

C’était très simple.

Il n’y avait pas de grandes révélations particulières,

juste quelque toucher d’amour majestueux

qui emplissait mon coeur

d’une sublime joie.

*

 « Tu peux m’entendre

lorsque ton Cœur retrouve son innocence »

(Coeur Divin)

Cela me rappelait ces mots :

 « Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu » (Mt 5, 8), 

L’Immanent  éveilla la conscience individuelle.

Le moi vit sa vraie nature.

Le Soi se révéla

sans centre, ni substance.

Le Transcendant illumina le cœur.

dans un feu de Douceur totalement indicible.

Le Soi, qui est tout Amour, parlait.

*

Beaucoup plus tard…

 » Veux-tu devenir simplement un cœur? »

Coeur Divin se manifestait le plus souvent sans mot,

juste une sorte de toucher délicat, de saveur ou de parfum.

Et me conduisit à la spiritualité du OUI

*

Non pas une acceptation mentale de ce qui est,

*

Sa présence arrêtait toutes les pensées.

mais une totale ouverture du cœur.

Je remarquais qu’une Force, une Douceur et une Clarté totalement nouvelles

venaient après ces moments de rencontre,

après ces « oui » qui jaillissaient de mon cœur.

Ce n’était pas un état extatique, mais une douce et puissante présence était là.

Je compris qu’il n’y avait qu’à dire ‘OUI’

un OUI total.

Et Cela prenait tout en moi.

Peu à peu, j’intégrais les inspirations de Cœur Divin,

à mon cheminement avec l’Evangile et avec l’Atma yoga.

Coeur Divin est au-delà de toute forme

et au-delà de toute tradition.

 

Sa réalité dépasse tous les savoirs.

Il n’appartient à personne,

mais il parle à chaque personne.

« Rappelle toi d’où tu viens! »

Il est  la porte qui ouvre à une nouvelle conscience.

C’est un grand appel qui se fait maintenant.

Mais pour pouvoir y répondre, nous devons nous préparer.

*

Coeur Divin est Presence éternelle.

 

Je ressentais sa présence comme un amour doux et enveloppant,

un amour « maternel ».

« Rien n’est plus important que l’Amour »

Coeur Divin invite continuellement à la rencontre d’amour

dans le silence.

Cela fut longtemps gardé au fond de mon coeur. Cela demeurait  comme un secret intime, jusqu’à ces mots: « Ne te cache plus… »

Pourtant je ne voulais pas en parler. La fréquentation des paroles des sages et des saints m’a conforté. D’autres avaient semble-t-il vécu ou compris les mêmes réalités.

« Il y a une voix qui n’utilise pas les mots. Écoute ! » (Rumi)

« L’esprit qui nous révèle Dieu est ce murmure indicible en quoi s’achève la parole. »(Henri le Saux)

« Quand Le cœur est pur  Dieu se révèle. » (Siva Sutra)

C’est dans la  » caverne du cœur « , disent les Upanishads, que l’Absolu se révèle comme l’essence de notre être, comme notre propre « Soi ».

« Il s’agit de fondre le mental dans le cœur pour réaliser le Soi. » (Ramana Maharishi)

« Là où est votre trésor, là aussi sera votre cœur. » (Jésus)

« Appelez de toute la force de votre cœur le Seigneur du cœur. » (Ma Anandamayi) »

Beaucoup plus tard:

« Maintenant il te reste à disparaître… en Moi »

Dans les traditions de l’Inde (sâmkhya, vedânta, tantra, jnana-yoga), le coeur (hrid ou hridaya) n’est pas associé au sentiment mais à la connaissance ; il n’est point le siège des sensations, émotions ou passions mais celui de conscience, de cette pure intuition lumineuse (atma-buddhi) qui voit directement les choses dans leur lumière véritable sans passer par l’intermédiaire du mental (manas).

De plus, dans les plus anciennes upanishads, le coeur est considéré comme le centre de l’« être vivant » individuel (jîvâtman), identique en son essence au Principe suprême de l’univers (Paramâtman ou Brahman). Notre individualité humaine est à la fois somatique et psychique ou, en termes hindous, grossière et subtile. C’est de tout ce composé – et pas seulement du corps matériel – que le coeur est le centre.

« Ce n’est pas tant ce qui se vit en dehors de toi qui a de la valeur, mais bien ce qui se vit au dedans. C’est la relation d’intimité que nous avons qui importe »

Vous ne devez en aucun cas, forcer l’esprit pour retenir les envols que vous fait faire l’Esprit d’Amour.. » (Paul de la Croix)

« Le Cœur est le centre à partir duquel tout jaillit. C’est parce que vous voyez le monde, le corps, etc. que l’on dit qu’il y a là un centre appelé le Cœur. Quand vous êtes établi dans le Cœur, ce Cœur est appréhendé comme n’étant ni le centre ni la circonférence. Il n’y a rien en dehors de lui. » (Ramana Maharishi)

« L’amour divin est la graine, le satsang est la pluie, l’Abandon est la fleur, et le fruit est la Réalisation. » (Maa)

« Cœur est ton nom, ô Seigneur. » (Ramana Maharishi)

« La distinction entre le Divin transcendant et le Divin personnel n’est pas  originaire de l’Inde ni de l’Asie ; c’est aussi un enseignement européen reconnu dans la tradition  chrétienne. » (Sri Aurobindo)

« PARLE-MOI, SOUVENT »

« RAPPELLE-TOI QUE MON UNIQUE VISÉE  EST DE RÉVÉLER L’AMOUR, EN FAISANT DE TA PETITESSE  UN CANAL DE PAIX  POUR BEAUCOUP D’ÂMES  ” 

« LA VÉRITÉ NE VIENT PAS DE TA PENSÉE, MAIS DE TON COEUR. »

Dans les chemins spirituels la dynamique est très différente selon la manière dont on aborde le Divin.

Si je m’élance vers la Réalisation immanente, la quête du Soi, alors je me perds, le moi disparaît et par suite je perds toute action dans le monde, dans l’Absolue Présence.
Si je réalise le Divin Transcendant, comme un autre, un Au-delà de Tout, mais qui cependant fait mouvoir tout l’être  temporel, je deviens un tout petit enfant du Sublime, innocent et aimant.
Mais quand la conscience réalise l’Immanence et la Transcendance, elle devient aussi instrument de manifestation divine dans ce monde.

 

***

Où vas-tu me chercher, fidèle ?
Regarde, Je suis près de toi.
Je ne suis ni dans les temples, ni dans les mosquées,
ni dans le sanctuaire de La Mecque, ni sur la montagne Kailash.
Je ne suis ni dans les rites, ni dans les cérémonies,
ni dans l’ascétisme du yoga et ses renoncements.
Si tu me cherches vraiment, tu me verras soudain,
tu me rencontreras au détour du chemin…       (Kabîr)

*

La découverte du lieu secret et silencieux du coeur est donnée par grâce

Maintenant, laisse-toi porter…
et écoute !

2ff24adbc17fca9096fa15c60e74654b

Ma grâce te soutiendra toujours.

 

 

*

 

 

*

 

 

*

Coeur Divin est l’Amour, le principe de toute Vie

*

*

 

 

 

 

 

 

 

S’il me manque l’Amour…ou l’éloge de la charité

 

Première Lettre de Saint Paul aux Corinthiens – chapître 13

 

01 J’aurais beau parler toutes les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour, je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.

 

02 J’aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, j’aurais beau avoir toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, s’il me manque l’amour, je ne suis rien.

 

03 J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurais beau me faire brûler vif, s’il me manque l’amour, cela ne me sert à rien.

 

04 L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ;

 

05 il ne fait rien d’inconvenant ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ;

 

06 il ne se réjouit pas de ce qui est injuste, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;

 

07 il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.

 

08 L’amour ne passera jamais. Les prophéties seront dépassées, le don des langues cessera, la connaissance actuelle sera dépassée.

 

09 En effet, notre connaissance est partielle, nos prophéties sont partielles.

 

10 Quand viendra l’achèvement, ce qui est partiel sera dépassé.

 

11 Quand j’étais petit enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant. Maintenant que je suis un homme, j’ai dépassé ce qui était propre à l’enfant.

 

12 Nous voyons actuellement de manière confuse, comme dans un miroir ; ce jour-là, nous verrons face à face. Actuellement, ma connaissance est partielle ; ce jour-là, je connaîtrai parfaitement, comme j’ai été connu.

 

13 Ce qui demeure aujourd’hui, c’est la foi, l’espérance et la charité ; mais la plus grande des trois, c’est la charité.

 

 

Vivre l’incarnation en pleine conscience

Nous ne sommes pas des corps avec une âme, nous sommes une âme qui habite un corps. L’âme est là pour transformer la matière de notre corps.

Il faut pouvoir vivre au niveau du “cerveau du coeur” et non au niveau du cerveau de la tête. Actuellement l’humanité est endormie. 

L’école de vie consciente 

 

Ce qui est vrai est toujours simple

 

 

 

 

partage de Rêve essentiel

Ce qui est vrai est toujours simple.

La création de ce monde retourne à son créateur, à sa créatrice, à sa source. L’innocence le permet, elle seule. Elle permet d’échapper au piège du mental.
La vérité est Une et indivisible. Il n’y a pas des « degrés de vérité ». Soit, c’est vrai, soit c’est faux. Si c’est vrai, c’est l’expression de la loi de l’Un, la conscience Une, la conscience unifiée où toutes les âmes sont unies à leur essence créatrice. Si c’est faux, cela obéit à la falsification, à l’usurpation de cette création, à la dualité. On ne peut être dans les deux à la fois, un pied dans l’Un et un pied dans l’autre…

Faire l’expérience de l’union à la source est inoubliable, bien que cela sorte du registre de l’expérience, l’âme se connaît une sans second et cela ne s’imprime pas dans la mémoire, cela se vit comme une évidence mais ce qui te retient encore dans les liens de la dualité oublie. Et cela est juste, sinon, tu perds ce corps, tu perds cette forme éphémère, et pour encore quelque temps, il est bon que tu la conserves.

Tu sais ce qu’est « être unie à la source». Ton âme en a le goût et elle n’a de cesse de prolonger cette union, cet état naturel qui est le sien. Elle ne souhaite que cela, elle ne souhaite pas être dissociée, séparée. C’est pour elle une torture insupportable, ayant goûté la joie infinie de l’union. Elle a donc choisi l’oubli momentané, qui te permet de fonctionner encore dans ce monde d’illusion.

Ton cœur le sait, ton âme le sait. Elle est d’accord pour vivre cela, tant que ta présence sur Terre est nécessaire, avec ceux et celles qui, comme toi, ont accepté ce rôle, cette contribution à l’éveil de la Terre. Vous êtes de très vieilles âmes… Même si ce qualificatif est incongru et que l’âme individuelle ne peut ni vieillir, ni mourir. Des âmes sages et vénérables, ayant traversé tant d’expériences. Elles aspirent au repos, au retour au Foyer qui est le leur. Elles ont accepté cet ultime service d’incarnation qui signera leur libération. Cette famille d’âme à laquelle tu appartiens, est en train de se regrouper pour ensemble, ascensionner.

Je te donne rendez-vous chaque soir et chaque fois que tu en éprouves le besoin, quand tu as besoin d’aide pour toi ou pour d’autres. Je suis toi, hors de cette dimension, toi dans la conscience vraie, toi dans la lumière vraie.
Être dans la paix. Ne rien désirer d’autre que ce qui est. Joie profonde de l’êtreté. Joie profonde d’être. Communion. Silence. »

Le spirituel, comme base de notre avenir

 

 

 

L’OBS – 4 février 2017

REGARD. Nos candidats à l’élection présidentielle sont restés enfermés dans le périmètre du politique tel que défini par les XIXe et XXe siècles. C’est pourquoi ils ne soulèvent plus aucune espérance collective, estime le philosophe Abdennour Bidar.

Pourquoi aucun de nos candidats à l’élection présidentielle n’incarne-il l’avenir ? Ils sont restés enfermés dans le périmètre du politique tel que défini par les XIXe et XXe siècles… Libéralisme ? Etatisme ? Socialisme ? Souverainisme ? Nationalisme ? Ces catégories ne captent plus rien du monde que nous voudrions voir advenir. Ils ne soulèvent ni ne rassemblent plus aucune espérance collective.

Le nouveau moteur de l’histoire est ailleurs. Du côté de ce qu’on avait cru exclu pour toujours de nos existences sociales et politiques : ce spirituel que la sécularisation avait relégué et confiné dans l’espace de la vie privée. Or, surprise, c’est bien lui qui soudain remonte irrésistiblement du fond de la société et du fond de nos âmes !

Retour du “religieux” ? Non, c’est délibérément qu’ici je dis “spirituel” et non pas “religieux”. Car les religions qui reviennent aujourd’hui pour le meilleur (comme ressources de questionnement et de vie éthique) et pour le pire (avec leur cortège d’intolérances, de dogmatismes et d’aliénations) sont l’élément le plus visible d’un phénomène bien plus vaste : le retour de ce “spirituel” dont elles n’ont pas le monopole, quoi qu’elles en disent.

Abdennour Bidar, Philosophe, essayiste, spécialiste de l’islam et des évolutions contemporaines de la vie spirituelle.

pour lire l’article 

 

Sommet de la conscience

Le Sommet de la Conscience– 39 conférences- commence aujourd’hui et durera 10 jours . Les conférences du jour seront disponibles sur le net pendant 48 heures sur inscription. Ce sommet existe depuis 6 ans pour réveiller les coeurs et les consciences. Les experts de cette nouvelle édition vous attendent pour vous aider à transformer votre vie pour le meilleur

 

les participants 

le programme 2018

 

 Mercredi 21 mars

Ana Sandrea  : Ana Sandrea est Thérapeute et Coach de vie.
Elle maîtrise plusieurs types de thérapies, sa spécialité est la guérison des blessures émotionnelles.
Ana fait des accompagnements individuels et elle anime régulièrement différents types de stages de transformation, en France et à l’étranger.
En France depuis 1998, elle est une ancienne avocate de droit pénal au Vénézuela.

“Guérissez vous de vos blessures émotionnelles et connectez-vous à l’immense pouvoir contenue dans votre histoire.”

Isabelle Padovani :  

La Communification® est née de mon parcours de ces quarante dernières années en tant que cheminante, accompagnante et enseignante sur les plans spirituel, thérapeutique, relationnel et énergétique.
Mon constat, tout au long de ce parcours, a été qu’aucun de ces axes ne suffisait, seul, à pouvoir aider l’être à goûter une paix intérieure au quotidien.
La Communification® est ainsi née de l’alliance de trois voies permettant de vivre la danse du Vivant tant dans la dimension de lapersonnalité que dans celle de l’individu.

“Accueillir et exprimer ses limites pour mieux réaliser nos rêves”

Éric Laudière et Christian Flèche

le décodage biologique

Christian Flèche est de formation paramédicale, Infirmier, D. E. Il ne vient pas du monde de la psychologie, mais de celui de la biologie : le fonctionnement du corps humain, les maladies, sont une métaphore de nos besoins, de nos émotions, de nos expériences de vie.

Constellations familiales 

Les constellations familiales nous mettent au contact d’un « inconscient collectif » dans lequel nous baignons. S’appuyant sur le cerveau droit, sensoriel, intuitif et spatial, les constellations familiales, d’une grande simplicité, bousculent notre esprit rationnel.

“Partage d’expériences de guérison, de joie et de sacré. Imaginons que la joie soit ce qu’il y a de plus sacré dans cet univers…”

Mathieu Labonne

Mathieu Labonne assure le rôle de directeur de Colibris. Ingénieur Supaéro, ancien chercheur au CNRS sur le climat et expert sur les questions liées au carbone, Mathieu a mené de nombreux projets associatifs en utilisant les outils de gouvernance participative. Il coordonne la Ferme du Plessis / Centre Amma, ainsi que la création d’un écohameau.
“Spiritualité et engagement écologique”

 Jeudi 22 mars

Christine Lewicki

Faites appel à l’expertise de Christine Lewicki pour délivrer un message clair, vibrant et percutant à votre auditoire.

“Oser prendre sa place, une conférence pour les femmes (et les hommes qui les soutiennent)”

Marie Lise Labonté

En 1979, après avoir connu un processus important de guérison d’une maladie incurable: l’arthrite rhumatoïde, Marie Lise Labonté a quitté les chemins de l’orthophonie et l’audiologie pour se consacrer à la connaissance profonde du corps et de la relation corps / esprit.

1980, Marie Lise Labonté est partie parfaire ses études de psychothérapeute aux États-Unis. Elle y explore un dialogue plus profond avec l’inconscient à la fois chez ses patients et surtout sur elle-même.

En 1981, en tant qu’auditrice libre, Marie Lise Labonté s’est présentée au Colorado chez Ida Rolf, créatrice du Rolfing©, pour mieux saisir la relation entre le fascia, les muscles, les cuirasses et l’alignement du corps.

…Dès 1998, elle a ressenti le besoin de réunifier la vision énergétique à sa connaissance du corps et de l’inconscient

“La liberté de mourir”

 

Jacques Ferber et Aline Bordin

Tantra intégral : 

“Il existe un chemin dans lequel le sexe le plus intense, la méditation la plus profonde et l’amour le plus universel se trouve réunis, c’est le chemin que propose le Tantra.” Jacques Ferber

 

“Ras le bol des efforts… Je choisis le plaisir pour réussir ma vie !”

Tarisayi De Cugnac

Avez-vous envie d’éduquer vos enfants dans la joie ?

“7 clés pour que votre enfant exprime son plein potentiel”

 Vendredi 23 mars

Arnaud Riou

Je vous propose ici mes 21 conseils de pro qui vous aideront à vous concentrer sur la forme de votre communication. C’est en renforçant la conscience de votre image et la qualité du lien avec vos interlocuteurs que vous pourrez transmettre les messages les plus complexes en toutes circonstances.

“Naviguer dans les temps agités”

  • Me connaître pour savoir que manger… Ou les tempéraments hippocratiques.
  • 5 secrets pour retrouver votre équilibre acido-basique… Et la santé.
  • Les 5 meilleures cures détox, testées et approuvées par les naturopathes.
  • Les 4 clefs pour une santé au top.

“Nourrir l’esprit”

Nathalie Lefèvre

C’est décidé je m’épouse : les clefs pour se lier inconditionnellement à soi”

Thierry Pardo

“Une éducation sans école”  : Ce blog témoigne de la diversité de mes recherches sur l’éducation en dehors du cadre scolaire.

 Samedi 24 mars

Arouna Lipschitz

J’ai exploré de nombreuses voies de sagesse avant d’arriver à la conviction que l’Amour, aussi sublime soit-il, ne garantit pas la compétence relationnelle. Aimer ça s’apprend ! Le cœur sans pensée fait naufrage. Le devoir sans plaisir éteint le désir. La morale sans éthique mortifie nos actions.

“«The Magic Moment» : Vivre à l’heure du temps”. La nostalgie de l’ailleurs 

Édith Lassiat

Edith Lassiat est une des leaders francophones de la croissance individuelle.
Auteure, coach et conférencière de réputation internationale. Elle a mené en parallèle une carrière à haut niveau, 2 enfants et un couple rayonnant.
Elle a toujours eu à cœur de vivre ses passions et de transmettre son profond goût du dépassement de soi pour réussir une vie intense et authentique …

“Changeons le monde, là où nous sommes !”

Jean Marie Muller

Jean-Marie Muller

est sans conteste un enseignant spirituel d’une nouvelle génération qui ne s’encombre pas de formules prémâchées.

Il ose librement remettre en question certains principes des courants de pensées actuels et passés. Médium, chamane-guérisseur et holothérapeute, il s’inscrit dans la lignée des grands channels de notre époque. Il est également reconnu pour son travail thérapeutique d’exception.

“Présence de l’invisible : ces êtres de l’autre monde qui nous aident”

Sabrina Benmecheri

Zen Age.net : 

Mon parcours professionnel a été un long chemin d’apprentissage à travers la nature, mes voyages et des rencontres inspirantes.

Escale après escale, j’ai appris à construire des projets à désigner une destination, à transformer les déserts en oasis.

Ce parcours, m’a appris l’essence de ma mission, riche de cette expérience, c’est ce que je partage avec vous aujourd’hui à travers une démarche innovante le PIB. Oui, votre Produit Intérieur du Bonheur.

“Entreprendre votre projet en conscience avec la nature”

 Dimanche 25 mars

Phari Vieyra

Phari Vieyra, enseignant spirituel nous parle de son parcours atypique et aussi de la méditation, de la présence, des blessures, du couple comme outil de guérison…

“Darshan, le regard de l’âme”

Laurent Marchand

Après 30 ans d’une vie difficile, Laurent Marchand a décidé de transformer sa vie. 10 ans de travail intensif en développement personnel et la rencontre avec ses mentors en affaires ont fait de lui un homme riche et heureux. Laurent Marchand a compilé tous les secrets de la réussite dans les programmes Riche et Heureux et Formation réussite pro, des révélateurs incroyables pour tous ceux qui cherchent bonheur et la réussite.

Soyez heureux.com

“Osez créer une vie où tout est enfin possible”

Paul Dewandre

LA ROUTE QUI A MENÉ PAUL DEWANDRE À MONTER SUR SCÈNE POUR PARLER DE LA RELATION DE COUPLE EST ASSEZ ORIGINALE.

“Mieux se comprendre pour mieux s’entendre”

Nicolas Pène

Chercheur de Trésors Intérieurs

…et fondateur de la 1ère école francophone de
formations numériques en Ennéagramme.

“Les 9 portes de l’âme : comment mieux vous connaître et exprimer pleinement qui vous êtes”

 Lundi 26 mars

Gilles Guyon et Vanessa Mielczareck

Gilles Guyon sur la télé de Lilou

Vivre en accord avec ses aspirations profondes , trouver sa voie. Etre coach de vie

“Et s’il n’y avait pas de hasard dans les relations… Du couple intérieur au couple réel”

François Breton

Fruit d’un long parcours initiatique personnel et d’années de voyages, de rencontres d’initiés, de Maîtres spirituels, de la cordillère des Andes jusqu’aux richesses profondes de l’Inde ancienne, son expérience personnelle lui permet aujourd’hui de faire le lien entre de nombreuses traditions et de pouvoir partager l’essence de ces pratiques et de ces multiples enseignements spirituels.
Ses pratiques initiatiques et spirituelles depuis de nombreuses années, sa sensibilité et son métier de jardinier paysagiste lui ont permis d’approfondir ce contact avec les mondes subtils et de comprendre la richesse d’une collaboration consciente avec les esprits de la nature, les enseignants et guides de lumière par qui il est accompagné et enseigné depuis très longtemps.
C’est avec le cœur et évidence qu’aujourd’hui il accompagne les autres vers un retour profond et sincère vers son véritable Soi.

holosynergie

“Le monde des esprits de la nature”

Je suis life coach, conférencier et enseignant de yoga et méditation. J’accompagne les personnes à franchir un cap dans leur vie personnelle et à vivre la vie à laquelle elles aspirent.

Mes trente années de stages et de formation en développement personnel où j’ai eu moi-même l’occasion d’être accompagné et coaché, m’ont permis de reprendre le pouvoir de ma vie et être plus heureux et positif

“Le chemin de la

compréhension de Soi et les 4 piliers de l’éveil de la Conscience”

Patricia Olive

Danse   et gens

Si vous souhaitez vous réconcilier avec votre corps, en apprenant à mieux respirer, vous ancrer, éveiller vos sens, vous sentir mieux dans votre peau, pour bouger librement, en conscience, je peux vous accompagner en tant que danseuse-chorégraphe, mais surtout praticienne et formatrice en équilibre corps/esprit.

“Le cycle des saisons, miroir de notre évolution”

 Mardi 27 mars

Pascal Hastir

Mes stages s’adressent à ceux qui souhaitent vivre plus souvent dans le moment présent et nourrir cette aptitude dans leur quotidien.

Le réel pouvoir du moment présent réside dans la pratique de la présence au quotidien. Les concepts et la compréhension mentale des enseignements portant sur l’éveil des consciences ne font que très peut de différence dans nos vies si nous ne les vivons pas. Une profonde relation avec le moment présent nous apporte paix, amour et abondance dans tous les domaines de notre vie.

Vous ferez l’expérience des enseignements d’Eckhart Tolle par la pratique d’exercices simples et variés et vous repartirez avec des outils concrets vous permettant de continuer à développer votre présence à vous-même, dans vos actions et dans vos relations.

“La sagesse de l’inconfort et le chemin de la joie :
Transformez vos inconforts en opportunités de libérations et retrouvez la paix que vous êtes déjà”

Thot

Thot interviewé par Ana Sandréa sur son parcours spirituel,

ses expériences d’illumination et de samadhi.

Qu’est ce que l’initiation ?

La situation mondiale vue par l’astrologie.

“L’astrologie initiatique et les trois grandes dimensions de l’existence”

Bénédicte Ann

Café de l’amour

LES CAFÉS ANIMÉS PAR BÉNÉDICTE ANN

Toutes les problématiques, tous les blocages sont abordés, mais plus particulièrement celles et ceux de l’amour

Une fois tous les deux/trois mois à Paris, à chaque passage dans les villes

Lors de ces soirées sont abordées toutes les questions que vous vous posez sur vos relations, leur inexistence, leur courte vie ou leur actualité… Les questions que vous vous posez aussi quant à vos sabotages, vos blocages, les pesanteurs de votre vie; toutes les réponses pour avancer sont apportées …

“Sortir de ses conditionnements pour vivre libre et épanoui dans tous les domaines, et plus particulièrement en amour”

Marc Vella au piano

“Rendre belles les fausses notes de la vie”

 Mercredi 28 mars

Diane Baran

l’art des relations humaines

Toute l’année je propose des stages d’introduction à la CNV, des stages d’approfondissement ainsi que sur des thèmes précis.

“Aimer ce qui est”

Marie Solange Raymond

connexion.news

“Guérir les caries par l’alimentation”

Chirurgien dentiste, artiste, thérapeute, enseignante passionnée du corps humain et de sa physiologie, clé  incontournable de notre santé et notre bien-être
Son approche holistique lui a permis de développer une vision unique, en marge des soins qui sont pratiqués habituellement.
Elle explique comment la santé de la bouche équilibrée conditionne le bien-être général et les techniques qu’elle a appliqué pour y parvenir.
En 2008 elle a réalisé un film: la bouche espace sacré, clé de notre équilibre et de notre liberté.
Elle se consacre désormais à l’artistique, l’écriture et l’enseignement d’une santé globale.

Le Don du Pardon

La référence depuis 2010. Disponible en 6 langues.

Ce livre relate l’expérience de pardon fondatrice que j’ai vécue en 1999 au Mexique avec don Miguel Ruiz (dont j’ai traduit tous les livres). Un témoignage fort qui a donné naissance à l’atelier Don du Pardon, animé dans de nombreux pays, et aux Cercles de Pardon qui se multiplient aujourd’hui.

  • Une vision du pardon à 180° de ce qu’on imagine habituellement.
  • Un chemin de guérison des blessures du cœur.
  • Une méthode pratique, sorte de yoga du cœur à pratiquer chez soi.
  • Une approche transpersonnelle à découvrir en groupe.

“Le pouvoir de l’inspiration : trouvez ce qui vous inspire, vous dilate, vous grandit !”

 Jeudi 29 mars

Vincent Tardieu

Journaliste et écrivain scientifique depuis 1983, Vincent Tardieu vit aujourd’hui au cœur de la garrigue, dans les Hauts-Cantons de l’Hérault. Après avoir travaillé neuf ans au quotidien Libération (rubrique Sciences et Environnement) puis écrit durant sept ans pour Le Monde, il a collaboré à de nombreux magazines (L’Express,Géo, Terre Sauvage, Science&Vie…) et réalisé plusieurs documentaires pour la télévision (ARTE, France 3, France 2, TF1). Ayant un goût prononcé pour les enquêtes au long cours et pour le reportage, il a eu la chance de parcourir de nombreux pays sur tous les continents.

“Les alternatives à l’agriculture intensive”

Je suis coach depuis 2004, expert en motivation et stratégie pour vous accompagner dans la réalisation de vos objectifs santé, bien-être et perte de poids.

Vous pouvez vous faire coacher en ligne par Skype ou en présentiel.

L’approche peut se faire sur plusieurs axes:
-mental /émotionnel
-stratégique
-alimentaire
-pleine conscience

“Les secrets de l’alimentation en pleine conscience”

Andrew Cohen

une réapparition qu’interroge l’UNADFI 

“Spiritualité 2.0”

David Lerebours et Nergis El Berria

Ecole démocratique de Paris

David Lerebours : Ingénieur diplômé des Arts et Métiers, David a accompagné pendant 14 ans nombre d’entreprises dans leur transformation organisationnelle et humaine. Heureux papa de 2 jeunes merveilles créatives, il ne pouvait plus se satisfaire de tenter de changer le monde des grands alors que les enfants continuent à être formatés et soumis à un modèle qui atteint inexorablement ses limites. C’est ainsi qu’il décide de participer à l’aventure de l’Ecole Démocratique de Paris, pour des enfants qui s’épanouissent à leur rythme et selon des chemins qu’ils tracent eux-mêmes.

“Le moment est venu de libérer les enfants !”

 Vendredi 30 mars

David Laroche

Une formation complète de 7 jours pour atteindre vos objectifs et gagner confiance en vous.

“Les 7 clefs pour tout donner et vivre la vie qui vous inspire vraiment”

Christian Junod

Christian Junod Conseil a pour objectif d’accompagner le changement, qu’il soit au niveau de l’individu, de l’équipe, de l’organisation et de la société.

Le changement qui donne plus de sens à la vie de celui qui l’accepte, le provoque ; le changement qui permet de remplir une mission au service du collectif, qui vise à rendre gagnant l’ensemble.

Nous portons et développons la marque Peter Koenig System car nous sommes convaincus de la pertinence de ses apports dans le monde d’aujourd’hui.

C’est avec joie que nous vous accompagnons sur ce chemin et que nous donnerons le meilleur de nous-mêmes afin d’être un partenaire inspirant et efficace.

“De l’argent à l’amour”

Charlotte Ducharme : éducation positive

“Parents, enfants : ne soyons pas parfaits, soyons heureux”

Martin Latulippe

C’est sans crédibilité, sans contact et sans un sou en poche que Martin Latulippe s’est lancé à partir d’absolument rien, alors qu’il était encore étudiant, pour rapidement s’établir comme un des experts francophones les plus privilégiés de sa génération.

“Discussion à cœur ouvert!”

 

 

 

La spiritualité n’est pas un système religieux…

Bertrand Duhaime

extraits…

La spiritualité n’est pas un système religieux, elle représente une expérience naturelle, indépendante de toute religion, de toute croyance et de tout dogme, qui permet à l’être de s’épanouir dans sa véritable grandeur, parce qu’elle lui rappelle que la Vie est le fruit de l’Amour, qu’il n’y a partout qu’Amour et Unité, et que l’Amour vient de l’Absolu.

Dans le contexte de l’Éveil spirituel, elle évoque une exploration des plans supérieurs de la Conscience divine et une reprise en charge de son être dans ses trois dimensions fondamentales (corps, âme et Esprit) pour exprimer l’Être, pour plus Être…

Ne parvient vraiment à s’initier ou à se réaliser que celui qui est prêt à se laisser surprendre; à renoncer à ses croyances; à ses instruments habituels et à ses anciens modes d’agir et d’être; à tout ce qui le retient, l’encombre et lui fait obstacle, comme aux spéculations mentales et à la tyrannie de la raison, source de son ego. Car il lui faut aussi de la simplicité et de l’humilité pour entrer en contact avec une nouvelle dimension de son Être total, par la voie du cœur, la porte qui ouvre sur cet espace apparemment vide, infini et silencieux, mais plein de vie, la Vie de l’Absolu. Au signal, il doit savoir tout lâcher pour répondre à l’appel intérieur que lui lance tôt ou tard son âme d’apprendre à gérer sa principale ressource, son énergie personnelle, afin de retrouver sa Pleine Conscience, sa Maîtrise totale…

On peut s’inspirer du grand Maître Omraam Mihkaël Aïvanhov pour assurer, dans une paraphrase : «La vie est une école dans laquelle chacun passe par un stage initiatique. Dans l’École terrestre, nul ne sait trop qui est le professeur et qui est l’élève, qui instruit et qui est instruit. Des enfants, des éclopés, des mendiants, des ennemis apparents peuvent nous instruire…

Chacun doit garder à la mémoire le fait que tout vibre, se meut, change, bouge, se transforme constamment en de nouvelles fréquences, ce qui impose, pour garder les énergies fluides, donc en circulation libre, d’éviter de les condenser, de les réduire en dogmes, de les cristalliser. Par son degré de conscience, chacun vibre à une fréquence particulière, mais il doit bien se garder de la considérer comme la seule et unique vérité qui existe, surtout que toute présumée vérité est appelée à se modifier avec le temps. Aussi chacun doit–il rester libre d’en reconnaître la vibration pour ce qu’elle est dans l’immédiat, en s’intériorisant, tout en continuant de transcender cette connaissance d’un concept ou d’une doctrine. Les croyances de chacun dépendent de son degré de conscience, ce qui laisse entendre que chacun interprète différemment la réalité…

L’autonomie ne désigne pas principalement l’aptitude à se faire à s’assumer dans ses besoins comme manger, exécuter les petits travaux quotidiens, conduire un véhicule personnel ou aller faire les courses, elle dépeint une personne qui refuse de se laisser influencer par l’extérieur, peu importe la notoriété de l’intervenant ou la qualité de ses interventions. Il s’agit de l’attribut d’une personne qui ne se laisse pas suggestionner par ce qu’elle entend ou voit et qui se garde de se laisser assujettir…

L’Usufruit de la Création et la charge de l’Humanité à venir

sur Yoga originel

Nos sociétés modernes, héritières des lumières et de la révolution industrielle, sont des sociétés verticales de séparation. Nous y jugeons les êtres, végétaux, animaux et humains, en fonction d’une hiérarchie ethno et ego-centrée où le dominant est celui qui a le plus de pouvoirs, que ce soit par sa force physique, intellectuelle, financière et politique.

La nature, et tous les êtres qui la composent, humains y compris, sont utilisés selon le rang où nous les avons rangés verticalement en fonction de critères définis plus haut, ceux de la puissance et du pouvoir.

La Voie-originelle, en proposant à ses pratiquants d’approfondir leurs Consciences*, permet une relation au monde, un paradigme horizontale où personne ne domine personne et où tout et tous participent d’une harmonie* aux relations symétriques comme équitables.

Les siècles à venir seront spirituels ou ne seront pas car s’ils restent matérialistes ils verront la fin du monde que nos parents et nous avons connus. Il en va de la survie de l’espèce humaine en même temps que des autres.

pour lire l’article

Chaque incarnation donne à l’âme un peu plus de Conscience” [Bkm 1-2-14]