Ce qui est vrai est toujours simple

 

 

 

 

partage de Rêve essentiel

Ce qui est vrai est toujours simple.

La création de ce monde retourne à son créateur, à sa créatrice, à sa source. L’innocence le permet, elle seule. Elle permet d’échapper au piège du mental.
La vérité est Une et indivisible. Il n’y a pas des « degrés de vérité ». Soit, c’est vrai, soit c’est faux. Si c’est vrai, c’est l’expression de la loi de l’Un, la conscience Une, la conscience unifiée où toutes les âmes sont unies à leur essence créatrice. Si c’est faux, cela obéit à la falsification, à l’usurpation de cette création, à la dualité. On ne peut être dans les deux à la fois, un pied dans l’Un et un pied dans l’autre…

Faire l’expérience de l’union à la source est inoubliable, bien que cela sorte du registre de l’expérience, l’âme se connaît une sans second et cela ne s’imprime pas dans la mémoire, cela se vit comme une évidence mais ce qui te retient encore dans les liens de la dualité oublie. Et cela est juste, sinon, tu perds ce corps, tu perds cette forme éphémère, et pour encore quelque temps, il est bon que tu la conserves.

Tu sais ce qu’est « être unie à la source». Ton âme en a le goût et elle n’a de cesse de prolonger cette union, cet état naturel qui est le sien. Elle ne souhaite que cela, elle ne souhaite pas être dissociée, séparée. C’est pour elle une torture insupportable, ayant goûté la joie infinie de l’union. Elle a donc choisi l’oubli momentané, qui te permet de fonctionner encore dans ce monde d’illusion.

Ton cœur le sait, ton âme le sait. Elle est d’accord pour vivre cela, tant que ta présence sur Terre est nécessaire, avec ceux et celles qui, comme toi, ont accepté ce rôle, cette contribution à l’éveil de la Terre. Vous êtes de très vieilles âmes… Même si ce qualificatif est incongru et que l’âme individuelle ne peut ni vieillir, ni mourir. Des âmes sages et vénérables, ayant traversé tant d’expériences. Elles aspirent au repos, au retour au Foyer qui est le leur. Elles ont accepté cet ultime service d’incarnation qui signera leur libération. Cette famille d’âme à laquelle tu appartiens, est en train de se regrouper pour ensemble, ascensionner.

Je te donne rendez-vous chaque soir et chaque fois que tu en éprouves le besoin, quand tu as besoin d’aide pour toi ou pour d’autres. Je suis toi, hors de cette dimension, toi dans la conscience vraie, toi dans la lumière vraie.
Être dans la paix. Ne rien désirer d’autre que ce qui est. Joie profonde de l’êtreté. Joie profonde d’être. Communion. Silence. »

Le spirituel, comme base de notre avenir

 

 

 

L’OBS – 4 février 2017

REGARD. Nos candidats à l’élection présidentielle sont restés enfermés dans le périmètre du politique tel que défini par les XIXe et XXe siècles. C’est pourquoi ils ne soulèvent plus aucune espérance collective, estime le philosophe Abdennour Bidar.

Pourquoi aucun de nos candidats à l’élection présidentielle n’incarne-il l’avenir ? Ils sont restés enfermés dans le périmètre du politique tel que défini par les XIXe et XXe siècles… Libéralisme ? Etatisme ? Socialisme ? Souverainisme ? Nationalisme ? Ces catégories ne captent plus rien du monde que nous voudrions voir advenir. Ils ne soulèvent ni ne rassemblent plus aucune espérance collective.

Le nouveau moteur de l’histoire est ailleurs. Du côté de ce qu’on avait cru exclu pour toujours de nos existences sociales et politiques : ce spirituel que la sécularisation avait relégué et confiné dans l’espace de la vie privée. Or, surprise, c’est bien lui qui soudain remonte irrésistiblement du fond de la société et du fond de nos âmes !

Retour du “religieux” ? Non, c’est délibérément qu’ici je dis “spirituel” et non pas “religieux”. Car les religions qui reviennent aujourd’hui pour le meilleur (comme ressources de questionnement et de vie éthique) et pour le pire (avec leur cortège d’intolérances, de dogmatismes et d’aliénations) sont l’élément le plus visible d’un phénomène bien plus vaste : le retour de ce “spirituel” dont elles n’ont pas le monopole, quoi qu’elles en disent.

Abdennour Bidar, Philosophe, essayiste, spécialiste de l’islam et des évolutions contemporaines de la vie spirituelle.

pour lire l’article 

 

Sommet de la conscience

Le Sommet de la Conscience– 39 conférences- commence aujourd’hui et durera 10 jours . Les conférences du jour seront disponibles sur le net pendant 48 heures sur inscription. Ce sommet existe depuis 6 ans pour réveiller les coeurs et les consciences. Les experts de cette nouvelle édition vous attendent pour vous aider à transformer votre vie pour le meilleur

 

les participants 

le programme 2018

 

 Mercredi 21 mars

Ana Sandrea  : Ana Sandrea est Thérapeute et Coach de vie.
Elle maîtrise plusieurs types de thérapies, sa spécialité est la guérison des blessures émotionnelles.
Ana fait des accompagnements individuels et elle anime régulièrement différents types de stages de transformation, en France et à l’étranger.
En France depuis 1998, elle est une ancienne avocate de droit pénal au Vénézuela.

“Guérissez vous de vos blessures émotionnelles et connectez-vous à l’immense pouvoir contenue dans votre histoire.”

Isabelle Padovani :  

La Communification® est née de mon parcours de ces quarante dernières années en tant que cheminante, accompagnante et enseignante sur les plans spirituel, thérapeutique, relationnel et énergétique.
Mon constat, tout au long de ce parcours, a été qu’aucun de ces axes ne suffisait, seul, à pouvoir aider l’être à goûter une paix intérieure au quotidien.
La Communification® est ainsi née de l’alliance de trois voies permettant de vivre la danse du Vivant tant dans la dimension de lapersonnalité que dans celle de l’individu.

“Accueillir et exprimer ses limites pour mieux réaliser nos rêves”

Éric Laudière et Christian Flèche

le décodage biologique

Christian Flèche est de formation paramédicale, Infirmier, D. E. Il ne vient pas du monde de la psychologie, mais de celui de la biologie : le fonctionnement du corps humain, les maladies, sont une métaphore de nos besoins, de nos émotions, de nos expériences de vie.

Constellations familiales 

Les constellations familiales nous mettent au contact d’un « inconscient collectif » dans lequel nous baignons. S’appuyant sur le cerveau droit, sensoriel, intuitif et spatial, les constellations familiales, d’une grande simplicité, bousculent notre esprit rationnel.

“Partage d’expériences de guérison, de joie et de sacré. Imaginons que la joie soit ce qu’il y a de plus sacré dans cet univers…”

Mathieu Labonne

Mathieu Labonne assure le rôle de directeur de Colibris. Ingénieur Supaéro, ancien chercheur au CNRS sur le climat et expert sur les questions liées au carbone, Mathieu a mené de nombreux projets associatifs en utilisant les outils de gouvernance participative. Il coordonne la Ferme du Plessis / Centre Amma, ainsi que la création d’un écohameau.
“Spiritualité et engagement écologique”

 Jeudi 22 mars

Christine Lewicki

Faites appel à l’expertise de Christine Lewicki pour délivrer un message clair, vibrant et percutant à votre auditoire.

“Oser prendre sa place, une conférence pour les femmes (et les hommes qui les soutiennent)”

Marie Lise Labonté

En 1979, après avoir connu un processus important de guérison d’une maladie incurable: l’arthrite rhumatoïde, Marie Lise Labonté a quitté les chemins de l’orthophonie et l’audiologie pour se consacrer à la connaissance profonde du corps et de la relation corps / esprit.

1980, Marie Lise Labonté est partie parfaire ses études de psychothérapeute aux États-Unis. Elle y explore un dialogue plus profond avec l’inconscient à la fois chez ses patients et surtout sur elle-même.

En 1981, en tant qu’auditrice libre, Marie Lise Labonté s’est présentée au Colorado chez Ida Rolf, créatrice du Rolfing©, pour mieux saisir la relation entre le fascia, les muscles, les cuirasses et l’alignement du corps.

…Dès 1998, elle a ressenti le besoin de réunifier la vision énergétique à sa connaissance du corps et de l’inconscient

“La liberté de mourir”

 

Jacques Ferber et Aline Bordin

Tantra intégral : 

“Il existe un chemin dans lequel le sexe le plus intense, la méditation la plus profonde et l’amour le plus universel se trouve réunis, c’est le chemin que propose le Tantra.” Jacques Ferber

 

“Ras le bol des efforts… Je choisis le plaisir pour réussir ma vie !”

Tarisayi De Cugnac

Avez-vous envie d’éduquer vos enfants dans la joie ?

“7 clés pour que votre enfant exprime son plein potentiel”

 Vendredi 23 mars

Arnaud Riou

Je vous propose ici mes 21 conseils de pro qui vous aideront à vous concentrer sur la forme de votre communication. C’est en renforçant la conscience de votre image et la qualité du lien avec vos interlocuteurs que vous pourrez transmettre les messages les plus complexes en toutes circonstances.

“Naviguer dans les temps agités”

  • Me connaître pour savoir que manger… Ou les tempéraments hippocratiques.
  • 5 secrets pour retrouver votre équilibre acido-basique… Et la santé.
  • Les 5 meilleures cures détox, testées et approuvées par les naturopathes.
  • Les 4 clefs pour une santé au top.

“Nourrir l’esprit”

Nathalie Lefèvre

C’est décidé je m’épouse : les clefs pour se lier inconditionnellement à soi”

Thierry Pardo

Une éducation sans école”  : Ce blog témoigne de la diversité de mes recherches sur l’éducation en dehors du cadre scolaire.

 Samedi 24 mars

Arouna Lipschitz

J’ai exploré de nombreuses voies de sagesse avant d’arriver à la conviction que l’Amour, aussi sublime soit-il, ne garantit pas la compétence relationnelle. Aimer ça s’apprend ! Le cœur sans pensée fait naufrage. Le devoir sans plaisir éteint le désir. La morale sans éthique mortifie nos actions.

“«The Magic Moment» : Vivre à l’heure du temps”. La nostalgie de l’ailleurs 

Édith Lassiat

Edith Lassiat est une des leaders francophones de la croissance individuelle.
Auteure, coach et conférencière de réputation internationale. Elle a mené en parallèle une carrière à haut niveau, 2 enfants et un couple rayonnant.
Elle a toujours eu à cœur de vivre ses passions et de transmettre son profond goût du dépassement de soi pour réussir une vie intense et authentique …

“Changeons le monde, là où nous sommes !”

Jean Marie Muller

Jean-Marie Muller

est sans conteste un enseignant spirituel d’une nouvelle génération qui ne s’encombre pas de formules prémâchées.

Il ose librement remettre en question certains principes des courants de pensées actuels et passés. Médium, chamane-guérisseur et holothérapeute, il s’inscrit dans la lignée des grands channels de notre époque. Il est également reconnu pour son travail thérapeutique d’exception.

“Présence de l’invisible : ces êtres de l’autre monde qui nous aident”

Sabrina Benmecheri

Zen Age.net : 

Mon parcours professionnel a été un long chemin d’apprentissage à travers la nature, mes voyages et des rencontres inspirantes.

Escale après escale, j’ai appris à construire des projets à désigner une destination, à transformer les déserts en oasis.

Ce parcours, m’a appris l’essence de ma mission, riche de cette expérience, c’est ce que je partage avec vous aujourd’hui à travers une démarche innovante le PIB. Oui, votre Produit Intérieur du Bonheur.

“Entreprendre votre projet en conscience avec la nature”

 Dimanche 25 mars

Phari Vieyra

Phari Vieyra, enseignant spirituel nous parle de son parcours atypique et aussi de la méditation, de la présence, des blessures, du couple comme outil de guérison…

“Darshan, le regard de l’âme”

Laurent Marchand

Après 30 ans d’une vie difficile, Laurent Marchand a décidé de transformer sa vie. 10 ans de travail intensif en développement personnel et la rencontre avec ses mentors en affaires ont fait de lui un homme riche et heureux. Laurent Marchand a compilé tous les secrets de la réussite dans les programmes Riche et Heureux et Formation réussite pro, des révélateurs incroyables pour tous ceux qui cherchent bonheur et la réussite.

Soyez heureux.com

“Osez créer une vie où tout est enfin possible”

LA ROUTE QUI A MENÉ PAUL DEWANDRE À MONTER SUR SCÈNE POUR PARLER DE LA RELATION DE COUPLE EST ASSEZ ORIGINALE.

“Mieux se comprendre pour mieux s’entendre”

Nicolas Pène

Chercheur de Trésors Intérieurs

…et fondateur de la 1ère école francophone de
formations numériques en Ennéagramme.

“Les 9 portes de l’âme : comment mieux vous connaître et exprimer pleinement qui vous êtes”

 Lundi 26 mars

Gilles Guyon et Vanessa Mielczareck

Gilles Guyon sur la télé de Lilou

Vivre en accord avec ses aspirations profondes , trouver sa voie. Etre coach de vie

“Et s’il n’y avait pas de hasard dans les relations… Du couple intérieur au couple réel”

François Breton

Fruit d’un long parcours initiatique personnel et d’années de voyages, de rencontres d’initiés, de Maîtres spirituels, de la cordillère des Andes jusqu’aux richesses profondes de l’Inde ancienne, son expérience personnelle lui permet aujourd’hui de faire le lien entre de nombreuses traditions et de pouvoir partager l’essence de ces pratiques et de ces multiples enseignements spirituels.
Ses pratiques initiatiques et spirituelles depuis de nombreuses années, sa sensibilité et son métier de jardinier paysagiste lui ont permis d’approfondir ce contact avec les mondes subtils et de comprendre la richesse d’une collaboration consciente avec les esprits de la nature, les enseignants et guides de lumière par qui il est accompagné et enseigné depuis très longtemps.
C’est avec le cœur et évidence qu’aujourd’hui il accompagne les autres vers un retour profond et sincère vers son véritable Soi.

holosynergie

“Le monde des esprits de la nature”

Je suis life coach, conférencier et enseignant de yoga et méditation. J’accompagne les personnes à franchir un cap dans leur vie personnelle et à vivre la vie à laquelle elles aspirent.

Mes trente années de stages et de formation en développement personnel où j’ai eu moi-même l’occasion d’être accompagné et coaché, m’ont permis de reprendre le pouvoir de ma vie et être plus heureux et positif

“Le chemin de la

compréhension de Soi et les 4 piliers de l’éveil de la Conscience”

Patricia Olive

Danse   et gens

Si vous souhaitez vous réconcilier avec votre corps, en apprenant à mieux respirer, vous ancrer, éveiller vos sens, vous sentir mieux dans votre peau, pour bouger librement, en conscience, je peux vous accompagner en tant que danseuse-chorégraphe, mais surtout praticienne et formatrice en équilibre corps/esprit.

“Le cycle des saisons, miroir de notre évolution”

 Mardi 27 mars

Mes stages s’adressent à ceux qui souhaitent vivre plus souvent dans le moment présent et nourrir cette aptitude dans leur quotidien.

Le réel pouvoir du moment présent réside dans la pratique de la présence au quotidien. Les concepts et la compréhension mentale des enseignements portant sur l’éveil des consciences ne font que très peut de différence dans nos vies si nous ne les vivons pas. Une profonde relation avec le moment présent nous apporte paix, amour et abondance dans tous les domaines de notre vie.

Vous ferez l’expérience des enseignements d’Eckhart Tolle par la pratique d’exercices simples et variés et vous repartirez avec des outils concrets vous permettant de continuer à développer votre présence à vous-même, dans vos actions et dans vos relations.

“La sagesse de l’inconfort et le chemin de la joie :
Transformez vos inconforts en opportunités de libérations et retrouvez la paix que vous êtes déjà”

Thot

Thot interviewé par Ana Sandréa sur son parcours spirituel,

ses expériences d’illumination et de samadhi.

Qu’est ce que l’initiation ?

La situation mondiale vue par l’astrologie.

“L’astrologie initiatique et les trois grandes dimensions de l’existence”

Bénédicte Ann

Café de l’amour

LES CAFÉS ANIMÉS PAR BÉNÉDICTE ANN

Toutes les problématiques, tous les blocages sont abordés, mais plus particulièrement celles et ceux de l’amour

Une fois tous les deux/trois mois à Paris, à chaque passage dans les villes

Lors de ces soirées sont abordées toutes les questions que vous vous posez sur vos relations, leur inexistence, leur courte vie ou leur actualité… Les questions que vous vous posez aussi quant à vos sabotages, vos blocages, les pesanteurs de votre vie; toutes les réponses pour avancer sont apportées …

“Sortir de ses conditionnements pour vivre libre et épanoui dans tous les domaines, et plus particulièrement en amour”

Marc Vella au piano

“Rendre belles les fausses notes de la vie”

 Mercredi 28 mars

Diane Baran

l’art des relations humaines

Toute l’année je propose des stages d’introduction à la CNV, des stages d’approfondissement ainsi que sur des thèmes précis.

“Aimer ce qui est”

Marie Solange Raymond

connexion.news

“Guérir les caries par l’alimentation”

Chirurgien dentiste, artiste, thérapeute, enseignante passionnée du corps humain et de sa physiologie, clé  incontournable de notre santé et notre bien-être
Son approche holistique lui a permis de développer une vision unique, en marge des soins qui sont pratiqués habituellement.
Elle explique comment la santé de la bouche équilibrée conditionne le bien-être général et les techniques qu’elle a appliqué pour y parvenir.
En 2008 elle a réalisé un film: la bouche espace sacré, clé de notre équilibre et de notre liberté.
Elle se consacre désormais à l’artistique, l’écriture et l’enseignement d’une santé globale.

Le Don du Pardon

La référence depuis 2010. Disponible en 6 langues.

Ce livre relate l’expérience de pardon fondatrice que j’ai vécue en 1999 au Mexique avec don Miguel Ruiz (dont j’ai traduit tous les livres). Un témoignage fort qui a donné naissance à l’atelier Don du Pardon, animé dans de nombreux pays, et aux Cercles de Pardon qui se multiplient aujourd’hui.

  • Une vision du pardon à 180° de ce qu’on imagine habituellement.
  • Un chemin de guérison des blessures du cœur.
  • Une méthode pratique, sorte de yoga du cœur à pratiquer chez soi.
  • Une approche transpersonnelle à découvrir en groupe.

“Le pouvoir de l’inspiration : trouvez ce qui vous inspire, vous dilate, vous grandit !”

 Jeudi 29 mars

Vincent Tardieu

Journaliste et écrivain scientifique depuis 1983, Vincent Tardieu vit aujourd’hui au cœur de la garrigue, dans les Hauts-Cantons de l’Hérault. Après avoir travaillé neuf ans au quotidien Libération (rubrique Sciences et Environnement) puis écrit durant sept ans pour Le Monde, il a collaboré à de nombreux magazines (L’Express,Géo, Terre Sauvage, Science&Vie…) et réalisé plusieurs documentaires pour la télévision (ARTE, France 3, France 2, TF1). Ayant un goût prononcé pour les enquêtes au long cours et pour le reportage, il a eu la chance de parcourir de nombreux pays sur tous les continents.

“Les alternatives à l’agriculture intensive”

Je suis coach depuis 2004, expert en motivation et stratégie pour vous accompagner dans la réalisation de vos objectifs santé, bien-être et perte de poids.

Vous pouvez vous faire coacher en ligne par Skype ou en présentiel.

L’approche peut se faire sur plusieurs axes:
-mental /émotionnel
-stratégique
-alimentaire
-pleine conscience

“Les secrets de l’alimentation en pleine conscience”

Andrew Cohen

une réapparition qu’interroge l’UNADFI 

“Spiritualité 2.0”

David Lerebours et Nergis El Berria

Ecole démocratique de Paris

David Lerebours : Ingénieur diplômé des Arts et Métiers, David a accompagné pendant 14 ans nombre d’entreprises dans leur transformation organisationnelle et humaine. Heureux papa de 2 jeunes merveilles créatives, il ne pouvait plus se satisfaire de tenter de changer le monde des grands alors que les enfants continuent à être formatés et soumis à un modèle qui atteint inexorablement ses limites. C’est ainsi qu’il décide de participer à l’aventure de l’Ecole Démocratique de Paris, pour des enfants qui s’épanouissent à leur rythme et selon des chemins qu’ils tracent eux-mêmes.

“Le moment est venu de libérer les enfants !”

 Vendredi 30 mars

David Laroche

Une formation complète de 7 jours pour atteindre vos objectifs et gagner confiance en vous.

“Les 7 clefs pour tout donner et vivre la vie qui vous inspire vraiment”

Christian Junod

Christian Junod Conseil a pour objectif d’accompagner le changement, qu’il soit au niveau de l’individu, de l’équipe, de l’organisation et de la société.

Le changement qui donne plus de sens à la vie de celui qui l’accepte, le provoque ; le changement qui permet de remplir une mission au service du collectif, qui vise à rendre gagnant l’ensemble.

Nous portons et développons la marque Peter Koenig System car nous sommes convaincus de la pertinence de ses apports dans le monde d’aujourd’hui.

C’est avec joie que nous vous accompagnons sur ce chemin et que nous donnerons le meilleur de nous-mêmes afin d’être un partenaire inspirant et efficace.

“De l’argent à l’amour”

Charlotte Ducharme : éducation positive

“Parents, enfants : ne soyons pas parfaits, soyons heureux”

C’est sans crédibilité, sans contact et sans un sou en poche que Martin Latulippe s’est lancé à partir d’absolument rien, alors qu’il était encore étudiant, pour rapidement s’établir comme un des experts francophones les plus privilégiés de sa génération.

“Discussion à cœur ouvert!”

 

 

 

La spiritualité n’est pas un système religieux…

Bertrand Duhaime

extraits…

La spiritualité n’est pas un système religieux, elle représente une expérience naturelle, indépendante de toute religion, de toute croyance et de tout dogme, qui permet à l’être de s’épanouir dans sa véritable grandeur, parce qu’elle lui rappelle que la Vie est le fruit de l’Amour, qu’il n’y a partout qu’Amour et Unité, et que l’Amour vient de l’Absolu.

Dans le contexte de l’Éveil spirituel, elle évoque une exploration des plans supérieurs de la Conscience divine et une reprise en charge de son être dans ses trois dimensions fondamentales (corps, âme et Esprit) pour exprimer l’Être, pour plus Être…

Ne parvient vraiment à s’initier ou à se réaliser que celui qui est prêt à se laisser surprendre; à renoncer à ses croyances; à ses instruments habituels et à ses anciens modes d’agir et d’être; à tout ce qui le retient, l’encombre et lui fait obstacle, comme aux spéculations mentales et à la tyrannie de la raison, source de son ego. Car il lui faut aussi de la simplicité et de l’humilité pour entrer en contact avec une nouvelle dimension de son Être total, par la voie du cœur, la porte qui ouvre sur cet espace apparemment vide, infini et silencieux, mais plein de vie, la Vie de l’Absolu. Au signal, il doit savoir tout lâcher pour répondre à l’appel intérieur que lui lance tôt ou tard son âme d’apprendre à gérer sa principale ressource, son énergie personnelle, afin de retrouver sa Pleine Conscience, sa Maîtrise totale…

On peut s’inspirer du grand Maître Omraam Mihkaël Aïvanhov pour assurer, dans une paraphrase : «La vie est une école dans laquelle chacun passe par un stage initiatique. Dans l’École terrestre, nul ne sait trop qui est le professeur et qui est l’élève, qui instruit et qui est instruit. Des enfants, des éclopés, des mendiants, des ennemis apparents peuvent nous instruire…

Chacun doit garder à la mémoire le fait que tout vibre, se meut, change, bouge, se transforme constamment en de nouvelles fréquences, ce qui impose, pour garder les énergies fluides, donc en circulation libre, d’éviter de les condenser, de les réduire en dogmes, de les cristalliser. Par son degré de conscience, chacun vibre à une fréquence particulière, mais il doit bien se garder de la considérer comme la seule et unique vérité qui existe, surtout que toute présumée vérité est appelée à se modifier avec le temps. Aussi chacun doit–il rester libre d’en reconnaître la vibration pour ce qu’elle est dans l’immédiat, en s’intériorisant, tout en continuant de transcender cette connaissance d’un concept ou d’une doctrine. Les croyances de chacun dépendent de son degré de conscience, ce qui laisse entendre que chacun interprète différemment la réalité…

L’autonomie ne désigne pas principalement l’aptitude à se faire à s’assumer dans ses besoins comme manger, exécuter les petits travaux quotidiens, conduire un véhicule personnel ou aller faire les courses, elle dépeint une personne qui refuse de se laisser influencer par l’extérieur, peu importe la notoriété de l’intervenant ou la qualité de ses interventions. Il s’agit de l’attribut d’une personne qui ne se laisse pas suggestionner par ce qu’elle entend ou voit et qui se garde de se laisser assujettir…

L’Usufruit de la Création et la charge de l’Humanité à venir

sur Yoga originel

Nos sociétés modernes, héritières des lumières et de la révolution industrielle, sont des sociétés verticales de séparation. Nous y jugeons les êtres, végétaux, animaux et humains, en fonction d’une hiérarchie ethno et ego-centrée où le dominant est celui qui a le plus de pouvoirs, que ce soit par sa force physique, intellectuelle, financière et politique.

La nature, et tous les êtres qui la composent, humains y compris, sont utilisés selon le rang où nous les avons rangés verticalement en fonction de critères définis plus haut, ceux de la puissance et du pouvoir.

La Voie-originelle, en proposant à ses pratiquants d’approfondir leurs Consciences*, permet une relation au monde, un paradigme horizontale où personne ne domine personne et où tout et tous participent d’une harmonie* aux relations symétriques comme équitables.

Les siècles à venir seront spirituels ou ne seront pas car s’ils restent matérialistes ils verront la fin du monde que nos parents et nous avons connus. Il en va de la survie de l’espèce humaine en même temps que des autres.

pour lire l’article

Chaque incarnation donne à l’âme un peu plus de Conscience” [Bkm 1-2-14]

Yoga : dans la posture, seule l’attention demeure

 

 

Un bel article présenté par L’ Union Comtoise de Yoga à Besançon

 

 

Postures

 

Extrait d’un article de Loredana HAMONIAUX qui nous a quittés le 20 juin 2011.

 

Meunier, tu dors, ton moulin, ton moulin va trop vite…..

Patanjali dans ses Yoga-Sûtra, évoque une image étrangement analogue quand il affirme d’emblée que la conscience ordinaire (citta) est en proie à des mouvements tourbillonnants (vritti), à des modifications incessantes. D’autre part, pour cette même tradition du yoga, l’homme ordinaire, qu’il veille ou qu’il dorme, vit en fait dans une sorte de somnolence, de torpeur, de rêvasserie, dont il faut bien qu’il sorte pour vivre l’éveil véritable. Notre meunier avec son moulin nous offre une bonne image de notre état dominant : c’est parce que nous sommes « endormis » et prisonniers de nos rêves, que notre « moulin » tourne sans répit, et plus il tourne et plus nous sommes immergés dans le sommeil tout en croyant être réveillés. Alors que paradoxalement le sommeil profond, sans tourbillon, se rapproche de la dimension de l’éveil….

Or notre moulin n’est pas simplement mental, mais aussi corporel. Quand les tourbillons de la conscience se succèdent, rapides et sans arrêt, le moulin psychosomatique tourne, tourne….les émotions en cascades ébranlent le corps, accélèrent le pouls, coupent le souffle, gèlent les viscères, crispent les muscles. La mécanique de la pensée (expérience-mémoire-conclusion-expérience, etc….) raidit, fibrose et contracture. Le meunier dort d’un sommeil agité. Parfois, le moulin tourne si inconsidérément que le moteur bloque, c’est l’épuisement, la dépression, et le meunier sombre dans un « sommeil » épais.

…/…

La méditation est donc l’arrêt du moulin. Mais par où commencer à désamorcer ses virevoltes…Il est bien entendu possible d’aborder directement le mental.Nombreuses voies proposent cette approche, qui présente néanmoins ses propres embûches, car souvent la tentative d’arrêter les tourbillons de pensée se résout en une pensée supplémentaire qui présente néanmoins ses propres embûches, car souvent la tentative d’arrêter les tourbillons de pensée se résout en une pensée supplémentaire qui produit une nouvelle résistance, une nouvelle crispation : « je dois arrêter », et le « je dois » se transforme en poison.

Il est aussi possible d’aborder le problème par le corps : bien que cette voie ne soit pas dépourvue de pièges (tel celui de se perdre dans le physique, dans l’accumulation de « pouvoirs » corporels), elle est peut-être plus aisée d’accès dans un premier moment. Je vous propose donc de méditer dans le corps, par le corps, avec le corps, grâce à l’âsana.

…/…

La racine même (âs) du mot âsana désigne le fait d’être posé et de rester. L’âsana est stabilité.

Dans l’immobilité de la posture, loin de s’agiter, les muscles aussi « restent » : certains contractés, d’autres étirés, d’autre encore relâchés, mais tous ils restent, ils se stabilisent, ils pondèrent, ils méditent. Et en méditant, ils se révèlent.

…/…

Dans le maintien postural de l’âsana, il y a donc un premier temps pendant lequel nous laissons le corps se réaccorder : cela ne se fait pas mécaniquement, mais bien au contraire dans l’attention, dans le sentir, dans l’être conscient, et cela peut aboutir à un deuxième temps, où la plus belle musique est là : le silence. Non pas le silence d’omission, de refoulement, non pas la parole cachée qui attend d’exploser, mais le silence vrai, le silence de légèreté, de non-conflit, d’équilibre, d’abandon.

…/…

Le corps sort de la conflictualité et de la fragmentation ordinaire. Patanjali le dit d’ailleurs : l’âsana est stabilité – d’accord – mais elle est aussi et en même temps aisance, liberté, où les assauts de la dualité ordinaire cessent. Mais… mais : il y a pour cela des conditions. D’abord – prévient Patanjali – il faut lâcher : lâcher tout effort indu, inutile, redondant, toute résistance, tout acharnement, toute « triviale » poursuite…. Ce qui veut dire aussi, dans notre contexte, lâcher toute image-fantasme de « posture parfaite ».

…/…

Donc la deuxième condition pour que la posture soit aussi âsana est l’acceptation (même momentanée) de l’ego à se taire, et ce qui la rend possible est l’attention à ce qui est, l’immersion dans l’infini de la vie. Concrètement, dans la posture, cela veut dire attention aux sensations corporelles actuelles, c’est-à-dire présentes d’instant en instant. Les muscles alternativement contractés, étirés, relâchés, offrent une gamme de sensations très riche ; et comme les mouvements respiratoires sont accomplis aussi par des muscles, même les sensations respiratoires peuvent se considérer comme un type particulier de sensations musculaires.

…/…

« Seule l’attention demeure.

Elle n’est ni objet, ni sujet.

Elle n’est pas « mon » attention :

elle est lumière impersonnelle.

Elle est pure vision rétablie dans sa nature originelle »

 

La fermeté, armure et arme inexpugnable contre les forces corruptrices

Intellection : Camille Loty Malebranche

Ce qui tue la sagesse de l’homme de bien et le discrédite, c’est le laisser-aller, la complaisance avec le mal souvent par une sorte d’égard pusillanime pour les multitudes corrompues et les conventions encanaillantes. Ce qui sabre la sagesse de l’homme de bien, c’est le manque de fermeté dans le refus envers le mauvais et la canaille qui l’entretient et l’impose en mode de vie. La bonasserie confondue à de la bonhomie est autodestructrice, car elle fait prendre sur soi, tous les miasmes de l’autrui qui n’a pas grandi et qui profite de l’excès d’ouverture de l’homme de bien pour l’éclabousser voire l’embourber. Que de gens de bien et de grande valeur intellectuelle et morale se font banaliser, ravaler par de purs déchets anthropomorphes, à force de manquer de fermeté, à force d’accepter toutes racailles de ce monde dans leurs relations voire leur amitié! De toutes façons, il y a des degrés d’ouverture à autrui et des balises de fermeté devant les ponctuer, et c’est tout simplement salvateur du respect de soi.

La chose est claire, sans de solides garde-fous, le bien se fait piétiner et c’est le mal qui triomphe. Vous me croyez manichéen! Regardez autour de vous, ce que les crapules des soi disant élites font en complicité sinistre avec les foules, ces multitudes de légitimation de tous les crimes des élites, au nom de la démocratie. Démocratie, un mot devenu synonyme de reddition à la populace aliénée, vulgarophilie et vulgarocratie électoraliste ont longtemps mis à mort l’essence de la vraie démocratie dans une société où les électeurs ne comprennent même pas qu’ils ont le pouvoir et préfèrent le déléguer à leurs tyrans oligarchiques, leurs ennemis de classe. Par ailleurs, sans la fermeté sous prétexte d’ouverture, l’homme d’esprit finit toujours par se faire agresser par les ineptes, car respect ne veut pas dire reddition de soi, ni reddition de la qualité à la médiocrité.

Dans la vie sociale, la fermeté seule peut surmonter et vaincre le terrorisme d’une société de la standardisation tout comme la permissivité empreinte de démission intellectuelle et morale qui annonce les chutes personnelles et programme l’homme pour toutes sortes de renoncements félons par lâcheté et mésestime de soi.

La mollesse constitue en soi un piège pour le tempérament non affermi, c’est la faiblesse vicieuse du déni de soi et de l’autotrahison. Être ouvert à l’homme dans un esprit de charité sans jamais cesser de garder de la hauteur, être haut sans être hautain, mais ne transigeant jamais ses valeurs et l’exigence de certains principes inviolables, telle est la juste fermeté.


Sois ferme dans la vérité spirituelle de ton humanité. Souviens-toi que la naissance, la vie, la joie, la souffrance, la mort sont solitaires, et tu ne les portes ou les subis que pour toi-même; alors, gare à toi si par mollesse, tu laisses la société, la famille ou un quelconque autre vivre à travers toi. Hormis Dieu, nul ne doit prendre le contrôle de tes choix, car toi seul, un jour, tout seul, en répondras.

La fermeté ne garantit pas toujours contre les chutes, les erreurs, et même les faiblesses, toutefois, elle instille à l’homme un supplément de soi-même, un surcroît de volition pour se relever et constamment entreprendre à mieux apprendre à faire face aux peccabilités humaines qui sont en lui, tout en expédiant le chantage du nombre qu’opère souvent l’institution socioétatique séquestrée par les oligarques pour manipuler les individus et les citoyens.

La fermeté est un apprentissage-désapprentissage permanent sur le terrain du juste combat de l’amélioration de soi qu’est la vie ici-bas.

Armure contre les forces corruptrices de toutes sortes, la fermeté constitue une arme redoutable entre les mains des esprits voulant accomplir leur soi dans un monde où tout semble conspirer contre la vérité spirituelle de la nature humaine que les empires, les idéologies et les institutions sociales cherchent constamment à dévier et corrompre.

 

 

Le silence

Il peut sembler paradoxal de parler du silence, mais le silence dont il est question ici n’est pas une absence de pensées, de mots ou de bruits. Il est la substance même de l’univers et englobe tout. Il est un espace vide, qui ne peut être atteint comme un objet. Toujours présent, il n’y a rien de particulier à faire pour le trouver. Celui qui le cherche est l’obstacle.
Car le silence est ce que nous sommes. C’est un autre mot pour dire la conscience.

L’existence nous offre à chaque instant maintes occasions, si nous voulons bien être attentifs à chaque intervalle de silence qui apparaît subrepticement au milieu de notre vacarme mental ou du brouhaha extérieur, à ce fond immuable sur lequel se surimpose tout bruit.

Le silence n’a rien à voir avec le fait de ne pas penser ou de ne pas parler. Il est ce qui sous-tend la pensée pleine d’humilité et la parole juste. La vie jaillit de ce fond et y retourne, la pensée ou la parole qui n’a nulle part où aller consent à y retourner… Que des mots soient utilisés ou non, que des actes jaillissent spontanément ou non, tout revient au silence.

Le silence n’est pas non plus juste une notion de bien-être. Comme la paix, il est la nature de notre être véritable. Nous devons arriver à le sentir à l’arrière-plan, à vivre constamment avec cette subtile attention qui transcende le temps. Les pensées ne sont plus alors projetées à partir de la mémoire, les actions surviennent spontanément, sans peur.

Seul l’être au cœur purifié, à l’âme dépouillée par sa marche dans le désert, est digne de rencontrer Cela qui l’attend de toute éternité et qui lui fera entendre ce qui naît du silence.

Au début, nous expérimentons un état silencieux. Pour y parvenir, nous sommes juste observation de chaque pensée, de chaque phénomène, sans qualifier, sans juger. Juste un regard paisible, détaché, sans motif particulier. Cette vision ralentit naturellement le fonctionnement du mental. Nous devenons cette contemplation silencieuse… Peu à peu, l’observateur se dissout dans le silence. Un jour, nous sommes le silence, qu’il y ait absence ou non de manifestations. Le sujet ultime est ce silence.

Le silence est l’un des noms de la conscience vide, sans objet. Il est sa substance, l’espace rendu à sa vacuité originelle, lorsque l’esprit se repose en sa vacance.

Il nous est seulement demandé d’entendre ce que nous dit l’univers. Pour cela, aucune religion, aucun dogme, aucun système organisé n’est nécessaire… Chaque être humain est capable, seul, d’écouter le message ininterrompu. Ce son du silence qui est perçu, entendu, est semblable à celui qui perçoit, entend.

Pour lire l’ensemble de la page “le silence”