le Yi Jing

 

yin yang

Le Yi Jing est souvent représenté par le Taijitu entouré des huit trigrammes

*

« Le Yi-King ou Livre des transformations de l’archaïque magie chinoise apporte l’image la plus exemplaire de l’identité du Génésique et du Génétique. La boucle circulaire est un cercle cosmogonique symboliquement tourbillonnaire par le S intérieur qui à la fois sépare et unit le Yin et le Yang. La figure se forme non à partir du centre mais de la périphérie et naît de la rencontre de mouvements de directions opposés. Le Yin et le Yang sont intimement épousés l’un dans l’autre, mais distincts, ils sont à la fois complémentaires, concurrents, antagonistes. La figure primordiale du Yi-King est donc une figure d’ordre, d’harmonie, mais portant en elle l’idée tourbillonnaire et le principe d’antagonisme. C’est une figure de complexité. »

— Edgar Morin, La Méthode 1. La Nature de la Nature, p. 228, Seuil, Paris, 1977.

 

Le Yi Jing (sur Wikipédia)

sur le site de Wengu.tartarie.com :

Le canon des poèmes

Les entretiens de Confucius

La Grande Etude

Le Juste Milieu

Les Trois Caractères

Le Livre des Mutations

De la Voie et de la Vertue

Les classiques chinois sur Uqac.ca

close